Menu

Notez
Textes offerts par les auteur(e)s

        

Capitaine Nemo | Michel Maillot | 2023


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 09/09/2023 | Lu 1030 fois




Dernières nouvelles d'un célèbre capitaine pour un hommage respectueux à Jules Verne son merveilleux géniteur...



Nautilus | Illustration @ Wojciech Ostrycharz | Source : https://wojciechostrycharz.artstation.com/
Nautilus | Illustration @ Wojciech Ostrycharz | Source : https://wojciechostrycharz.artstation.com/

Capitaine Nemo

Le capitaine Nemo est songeur.
Du fond de l’océan où il repose derrière son bureau
Dans la salle de pilotage du Nautilus,
Il se demande si on se souvient de lui.
Est-ce que le spectacle de la terre ferme lui manque ?
Ses plaines et ses prairies à la profusion verdoyante,
Ses forêts séculaires dressant leurs fières armatures
Sur lesquelles s’agitent de luxuriantes chevelures,
Ses montagnes majestueuses pointant leurs sommets interrogatifs
Vers un ciel aux promesses d’illusionnistes.
Ses rivières et fleuves qui ondulent des songes liquides
Avant d’abandonner leurs corps à l’ardeur d’océans impatients.
Ses fleurs aux doux visages et parfums de printemps,
Ses symphonies pastorales de feuilles multicolores
Lançant leurs adieux de tableaux de maitres
Aux regards envoûtés d’un automne resplendissant sa vieillesse.
Puis, faisant grincer le cuir de son fauteuil au bois sculpté, il soupire.
Quel besoin ai-je de rejoindre cette civilisation
Qui ignore la beauté de ce qui l’entoure
Et qu’elle se plait à assassiner chaque jour ?
Regardez le spectacle féerique de ces champs d’anémones,
Balançant la nonchalance de leurs pétales aquatiques,
De ces sculptures de corail qui s’étalent sans entraves dans l’onde.
Loin des fracas de la surface,
Glissent en silence des formes oblongues de toutes tailles.
Du gracieux et facétieux dauphin à l’inquiétant requin pâle,
Du spectacle de ce banc de thons
Jaillissant sa volumineuse procession coupant le souffle
Du plus réfractaire au saisissement,
De l’imposante et respectable baleine à la force tranquille
Repoussant avec une délicate lenteur les flots qui l’entourent,
Jusqu’au gigantesque Kraken dont les tentacules titanesques
Agitent l’avertissement au voyageur imprudent
Pour sa visite sacrilège dans son antre sacrée.
Et près des récifs, sans rival,
Brille le chatoiement d’espèces de poissons sublimes
Rivalisant de splendeur par ces merveilleuses teintes à la tonalité changeante.
Que dire des jungles d’algues impénétrables, inconnues des mortels
Dont l’ondulation hypnotique vient bercer l’observateur, voleur d’images interdites.
Comment oublier ces tombants qui dressent leurs parois de cathédrales englouties,
Nul souvenir ou besoin d’anciennes croyances perdues
Pour être submergé par leur prodigieuse beauté.
Dans cette eau, berceau originel de toute vie, danse vers sa surface
Toutes les nuances d’une palette phénoménale du bleu turquoise au vert intense,
Jusqu’aux courants mystérieux sinuant à toutes profondeurs
Leur vie liquide, sans doute en vue d’un ultime rendez-vous
Qui verra leur accouplement dans les ténèbres abyssales.
Non, juste entamer le voyage pour retrouver ou découvrir
Ces merveilles envoutantes qui peuplent le fond des vastes mers.
S’autoriser de lancer par le regard lumineux du Nautilus
L’éclairage de fosses insondables
Y découvrir pour les saluer, sans trop les déranger, des formes inconnues,
De la plus petite à la plus vaste d’étranges créatures
Qui ne supportent pas la passion brulante d’un soleil éclatant.
Laissons l’homme à ses rêves de puissance et d’illusoires destins.
S’il le faut, il fera surface le temps de faire provision nécessaire
Puis, à moins de croiser le chemin de rêveurs
Pour contempler et converser de l’admirable,
Il plongera à nouveau seul, des mers glacées de l’Arctique
Vers les lointaines et chaleureuses Australes
Pour fondre son esprit dans celui des océans.

Michel Maillot
Copyright @ Michel Maillot pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 09/09/2023 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Ton texte est magnifique, Michel ! Les décors et les ambiances sont super bien retranscrites, on s'y croirait. Merci pour ce partage. Etant amatrice des voyages extraordinaires de Jules Verne, je ne peux qu'y être sensible. Je pense que Verne aurait certainement été fier de ce bel hommage à son célèbre et emblématique Capitaine Nemo. Et l'illustration - que je connais pour l'avoir en fond d'écran sur ma tablette - qui l'accompagne est fantastique également.

2.Posté par Dr FOLAMOUR le 09/09/2023 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dr-Folamour
Très beau texte en effet, et j'ai remarqué en passant le dessin très sympa de Wojciech Ostrycharz (à vos souhaits, encore un nom que je ne pourrais sans doute pas prononcer).

Décidément, il y a de la belle qualité, ici. Et ce qui ne gâte rien, les cales sont extensibles à l'infini !

Bravo Capt'ain, tu as un bien beau navire.

3.Posté par JEAN-MICHEL ARCHAIMBAULT le 09/09/2023 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JMARCHAIMBAULT
Après son "Hollandais Volant" visionnaire et halluciné qui résonne en écho à mes propres errances sur les océans du ciel (ah, que ce texte se doit lui aussi d'être accueilli à bord du Galion, avec l'illustration qui l'a inspiré ! 😉), Michel Maillot invoque un autre de mes personnages préférés avec une sensibilité et une justesse de ton vraiment saisissantes !
Qui, aujourd'hui, ne partage pas le questionnement de Nemo et ne désire pas, au plus profond de son être, se réfugier n'importe où, hors du monde ? Puis, comme le Kraken de Tennyson, ne refaire surface et ne réapparaître aux regards des autres que pour mourir ?
Bravo et merci, Michel, pour cette évocation émouvante du Prince Dakkar !

4.Posté par Michel MAILLOT le 09/09/2023 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
Oh la la, merci, merci, je rougis comme une pivoine, c'est beau les pivoines, mais tout de même, heureusement qu'il n'y a pas la caméra !

5.Posté par Siebella CHTH le 09/03/2024 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sieb
Ce texte-hommage au troublant Capitaine Nemo, offre aux lecteurs la chance de passer un moment avec lui, au travers d'un voyage fabuleusement coloré et imagé, dont ils en ressortiront assurément changés et le sourire aux lèvres.

Car oui, comment ne pas rêver de contempler et converser de l'admirable, aux côtés de ce personnage tellement -et à juste titre- épris de beautés pures et de liberté ? Comment ne pas souhaiter, tout comme Nemo, rester très loin du "vampir'humain" et sa soif de toujours plus sans donner rien, caché dans un sanctuaire inviolé, pour l'éternité ? Comment ne pas avoir envie de trouver son propre paradis, et de n'y vivre paisiblement qu'au contact d'êtres capables d'apprécier ce choix à sa juste valeur ?

Un texte fort et élégant en tous points, bouleversant aussi grâce à ses riches descriptions du monde merveilleux du Capitaine Nemo, magnifié par le choix d'une très belle illustration.

Bravo et merci à l'auteur pour cette lecture (en musique) très très agréable, un beau et poétique voyage, de douces émotions, et la confirmation renouvelée de la toute puissance des mots.

6.Posté par Thierry B. le 10/03/2024 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
MA-GNI-FI-QUE

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !