Menu

Notez
Livres

        

Une Porte sur l'Hiver | The Door to December | Dean R. Koontz | 1985


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 07/03/2014 | Lu 244 fois






Une Porte sur l'Hiver | The Door to December | Dean R. Koontz | 1985
Alors qu'elle avait tout juste trois ans, Mélanie a été enlevée par son père, un psychologue passionné d'occultisme. Six ans plus tard, on retrouve la petite fille errant dans les rues de Los Angeles. On découvre également son père, ou plutôt ce qui reste de son corps mutilé, broyé.

Mélanie, profondément traumatisée, ne sort de son mutisme que pour supplier que l'on referme une mystérieuse « porte sur l'hiver » et bientôt, en plein été californien, un vent glacial, inexplicable, balaie tout dans la maison. La porte sur l'hiver est entrouverte...

Fiche de lecture

Dylan a quitté Laura en enlevant leur fille Mélanie alors âgée de trois ans. Et pendant six ans, Laura l’a cherchée sans jamais pouvoir la retrouver jusqu’au jour où les cadavres de Dylan et ceux de trois hommes, tous atrocement déchiquetés, sont découverts dans la villa où le père et la fille se cachaient. Un peu plus tard, Mélanie est retrouvée nue, errant dans les rues dans un état semblable à l’autisme. Les enquêteurs retrouvent un caisson d’isolation sensoriel et une chaise à décharges électriques sur les lieux où Mélanie était séquestrée. Tout porte à croire que le père s’est livré à des expériences de conditionnement du comportement voire de lavage de cerveau, si ce n’est plus, sur la personne de la malheureuse enfant. Qui a commandité tout cela ? Qui peut vouloir la mort de l’enfant ?
 
Dans ce livre, Dean Koontz nous fait dériver des rivages du thriller classique vers ceux de l’horreur et du fantastique.
 
Toute l’intrigue repose sur les phénomènes psychiques paranormaux, suggestion, manipulations mentales, télékinésie, déplacement extracorporel, fantômes et autres poltergeist.
 
Le lecteur se doute très vite que la petite Mélanie est médium, ce qui lui permet de deviner assez aisément la suite des évènements.
 
Le suspens et la surprise finale sont un peu éventés et les « pouvoirs » ou phénomènes présentés peu crédibles même si l’on est peu cartésien. Ces défauts mis à part, l’écriture de Koontz est toujours aussi excellente et ce livre se lit sans désemparer tant il est difficile à lâcher…

Bernard Viallet
Copyright @ Bernard Viallet pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.