Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Terminator (2) - Le Jugement dernier



Article rédigé par le 13/01/2013
Lu 212 fois




Terminator (2) - Le Jugement dernier
Au lendemain de l'holocauste nucléaire du 29 août 1997, les survivants humains sont entrés en résistance contre la dictature des « machines » (des robots intelligents), ce qui les mena à la victoire vers 2029. L'ordinateur qui contrôle les machines, Skynet, avait, en 2029, envoyé un Terminator (un tueur cyborg) en 1984, afin d'éliminer Sarah Connor avant qu'elle n'ait mis au monde son fils, John Connor, appelé dans le futur à devenir le chef de la résistance humaine contre les machines. Ce plan n'ayant pas fonctionné, Skynet envoie de nouveau un tueur cybernétique, cette fois-ci en 1995, quelques années avant le début de la guerre atomique de 1997, pour cette fois-ci tenter d'éliminer directement John Connor, encore adolescent à cette époque (10 ans).


Autour du film

Qu’il est loin le temps de l’innocence, pour Sarah Connor ! Devenue une véritable furie, elle se bat depuis des années pour empêcher l’inéluctable destruction de l’humanité par Skynet et ses machines. Mais pour le monde incrédule, elle est un danger, y compris pour elle-même, et a été enfermée « pour son bien » dans un hôpital psychiatrique.

Quant à John, son fils, il est placé auprès d’un couple qui n’a aucun instinct parental. Le jeune adolescent refuse toute autorité, et il ne croit pas plus aux histoires de sa mère. Des machines venues du futur pour l’empêcher de devenir « l’élu » qui mènera la victoire des humains dans un lointain avenir ? N’importe quoi ! John est même honteux d’avoir Sarah pour mère …

Mais tout bascule le jour où une « armoire-à-glace », frère jumeau du premier Terminator, est repérée sur des photos montrées à Sarah par son médecin. Au même moment, un autre homme prend l’identité d’un agent de police et se met à la recherche de John…

Voici la suite de l’affrontement entre la famille Connor et les machines à l’apparence humaine. Étant devenu célèbre, Arnold Schwarzenegger, change cette fois de camp, face à un Terminator encore plus redoutable, grâce à la technologie « métal liquide », parfaitement interprété par Robert Patrick (dont c’était quasi les débuts sur le grand écran).

James Cameron est toujours à la barre, avec les deux mêmes acteurs Linda Hamilton et « Schwarzie » déjà un poil plus sympas et quelques traits d’humour, même si l’on baigne largement dans la même ambiance que celle du premier film. Les budgets ont cette fois explosés (USD 90 millions, contre 6,5 !). Les effets spéciaux sont aussi largement supérieurs, étant déjà très poussés pour l’époque.

Sorti en 1991, le film fut un succès, aussi bien auprès du public que des critiques, remportant, au passage, plusieurs prix, y compris aux BAFTA (les « Oscars » britanniques). Malgré tout, on attendra pas moins de 12 ans avant la sortie d’une suite, à la fois parce que « Judgement Day » offrait une fin définitive à l’histoire et que ni James Cameron, ni Arnold Schwarzenegger n’avaient encore envie de reprendre le collier.


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Fred Vasseur le 13/01/2013 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Linda Hamilton campe là une des toutes premières héroïnes "fortes" de l'histoire du cinéma. Elle et Sigourney Weaver (Helen Ripley dans Alien) sont parmi les premières actrices à avoir des rôles autres que secondaires ou effacés.

C'est aussi une certaine version des réseaux de machines, Skynet préfigurant ce que pourrait devenir Internet dans l'esprit des plus pessimistes.

Un excellent film, présentant quelques morceaux d'anthologie (la musique, la scène onirique de l'explosion atomique, la fluidité du T2000 en reconstruction). Vingt ans plus tard, le film n'a que peu vieilli et reste très agréable à regarder.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com