Menu

Notez
Livres | Dossier

        

Robert Clauzel, croisière au long du Fleuve | Thématique 5 : Autres mondes, autres temps | 1983


Un article ajouté/rédigé par | 10/09/2021 | Lu 151 fois




Présentation individuelle des romans par familles thématiques

Cet article est une annexe au long article du magazine Galaxies SF (no 69 et 70). Comme nous l’avons évoqué dans cette base, les ouvrages de Robert Clauzel se classent en cinq familles thématiques :

1. La quête universelle des Gremchkiens
2. Menaces contre la Terre
3. Échec aux apprentis sorciers
4. Accidents de parcours
5. Autres mondes et autres temps

Autres mondes, autres temps (1 roman)

  • 1 roman en Anticipation

La Cité de l'éternelle Nuit (1983)

Photo @ J.-M. Archaimbault | Scan collection privée
Photo @ J.-M. Archaimbault | Scan collection privée
La cité de l’éternelle nuit est une immense ville souterraine, dernier bastion d’une civilisation très évoluée qui s’est autodétruite avec des armes d’Apocalypse.

En surface, sous un ciel perpétuellement bouché, les hommes du Pays Perdu sont confinés dans leurs abris, ignorent l’existence des femmes et tout ce qu’il y a eu avant. Le Pays Gris, aux hallucinants champs de ruines et de vestiges hantés par des créatures mortelles, est pour eux une contrée interdite. Aad s’y aventure pourtant et tombe sous le charme de la fascinante Bleuet, rencontrée par hasard mais qui le dissuade de la suivre.

Le jeune homme se lance sur ses traces et accède à Eerloog, la cité souterraine où vivent les Oonox, des humanoïdes monstrueux au corps parsemé de plaies purulentes, au faciès rongé par la lèpre et le cancer. Les jeunes femmes comme Bleuet leur sont offertes en spectacle, parfois comme compagnes, mais la majorité finissent à Laboratopolis où les M, les Mandarins qui détiennent le pouvoir, se livrent sur elles et sur des hommes à d’atroces expérimentations in vivo. Leur but est de trouver comment rendre les Oonox à nouveau capables de vivre à la surface qu’ils ont eux-mêmes jadis ravagée avec des bombes à gluons et à quarks. Car ils sont le peuple originel de cette planète, et les Humains ne sont que le résultat d’une mutation provoquée par le cataclysme.

Aad bénéficiera d’une aide et de circonstances inattendues pour retrouver et libérer Bleuet. Puis tous deux, avec quelques-uns de leurs semblables, quitteront cet enfer pour aller donner naissance à une race nouvelle sur un monde encore vierge, la troisième planète de ce système dont ils vivaient sur un satellite de la sixième – une géante dotée de prodigieux anneaux que le ciel, s’éclaircissant à leur retour en surface, leur aura permis de contempler enfin.

Même si plusieurs détails s’avèrent discutables et si la chute semble un peu artificielle, l’avant-dernier Anticipation de Robert Clauzel offre un lot appréciable d’images et de visions saisissantes, des contrastes tranchés entre hypercivilisation et décadence, de réelles surprises basées sur des apparences trompeuses, et quelques belles pages poétiques dans le clair-obscur d’un oppressant sépulcre planétaire.
"La cité de l'éternelle nuit" est d'abord paru aux éditions Roger Garry sous le titre "Pour une pluie d'étoiles"
"La cité de l'éternelle nuit" est d'abord paru aux éditions Roger Garry sous le titre "Pour une pluie d'étoiles"




Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Axel HUTSON
Robert YESSOUROUN
Philippe MORINEAU
Erwelyn CULTURE MARTIENNE

💬Commentaires et avis