Menu

Notez
Livres

        

Rayons pour Sidar | Stefan Wul | 1957


Un article ajouté/rédigé par | 15/11/2011 | Lu 442 fois




Rayons pour Sidar, réédition @ 2007 Folio SF | Illustration de couverture : Jon McCoy Designs
Rayons pour Sidar, réédition @ 2007 Folio SF | Illustration de couverture : Jon McCoy Designs

Illustration et quatrième de couverture

Les Terriens doivent céder la planète Sidar aux Xressiens, des rats humanoïdes connus pour leur agressivité. Le physicien Lorrain est le dernier recours avant que les Sidariens ne soient exterminés par les envahisseurs. Mais il doit d'abord retrouver Lionel, son robot, son double électronique quasi indestructible, qu'il avait envoyé sur Sidar pour une mission secrète. Une course contre la montre commence alors pour Lorrain qui devra affronter seul, ou presque, la faune et la flore hostiles de l'étrange planète.

Fiche de lecture

Dans un monde à la faune et à la flore très exotiques, on pourra suivre les périples de Lorrain à la recherche de Lionel (son double robotique), puis ensuite ceux de Lionel lui-même, qui sera d’ailleurs, par la force des choses, le véritable héros de cette histoire. Lionel aura des « compagnons » de voyage pour le moins particuliers : une tête de robot et un sac frigorifié contenant un cadavre ! Mais que cette touche d’humour ne nous fasse pas oublier le sérieux de la mission de Lionel : il doit accomplir une tâche de grande importance, afin que la planète Sidar ne soit pas colonisée par les Xressiens, des rats intelligents, mais agressifs. Et le temps lui est compté…

C’est avec plaisir que j’ai lu ce roman de Stefan Wul écrit en 1957. Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais un livre à la fois trivial et profond, une histoire de science-fiction pleine d’aventure, dans laquelle les thèmes suivants sont sommairement abordés : la colonisation, le pouvoir de l’homme sur l’univers, ainsi que l’homme et son double cybernétique.

Les personnages sont très attachants, que ce soit les humains, les robots, ou encore les Sidariens.

Le livre n’est pas très épais (il ne comporte que 200 pages), et pourtant, grâce à des mots bien choisis et à des descriptions efficaces, l’auteur nous plonge immédiatement au cœur de Sidar. C’est un dépaysement garanti. De plus, au moyen de subtiles ellipses narratives, le récit garde un rythme palpitant du début à la fin.

C’est donc une lecture que je vous recommande sans hésitation.

Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !