Menu

Notez
Films

        

Les Schtroumpfs | The Smurfs | 2011


Un article ajouté/rédigé par | Lu 843 fois




Les Schtroumpfs | The Smurfs | 2011
Alors que les Schtroumpfs préparent la fête de la Lune Bleue, Gargamel met au point un énième plan pour les capturer. Dans la forêt, il tombe sur le Schtroumpf Maladroit, que le Grand Schtroumpf avait éloigné du village par mesure de sécurité. En le poursuivant, Gargamel arrive jusqu'au village et les Schtroumpfs s'enfuient. Dans la course poursuite, le Grand Schtroumpf, la Schtroumpfette, le Schtroumpf à Lunette, le Schtroumpf Grognon, le Schtroumpf Téméraire (un écossais !?) et le Schtroumpf Maladroit sont séparés des autres Schtroumpfs. En tentant de s'enfuir, ils traversent un portail magique ouvert par la Lune Bleue et se retrouvent à New York, toujours poursuivis par Gargamel.

Présentation

Voilà une critique qui est loin d'être évidente. Je ne sais pas trop par quel bout commencer...

Sur le fond, ce n'est pas un mauvais film. Les effets spéciaux sont bien réussis et le scénario, même s'il est taillé pour un public jeune, réserve quelques surprises. Evidemment, pour un adulte, ça reste prévisible dans les grandes lignes... Ce que j'ai plus de mal à comprendre, c'est ce que les Schtroumpfs viennent faire là-dedans. Franchement, remplacez les petits lutins de Peyo par n'importe quelle autre sorte de lutin et ça fonctionne tout aussi bien. On aurait pu prendre des farfadets, des Nutons, des Minipouss, des Bogros ou même des Minimoys que ça aurait très bien marché. J'ai donc l'impression qu'on a plaqué la marque déposée "Schtroumpf" sur un scénario pour lui donner plus de visibilité. Ce n'est malheureusement pas le seul défaut... Le "placing" de marques est exagéré. Par moment on a l'impression de regarder une publicité. L'esprit de Peyo, très européen, est passé à la moulinette américaine du "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil sauf les vilains méchants qui sont très méchants et très bêtes". Où est la nuance qui fait le charme de tant d'albums ? Fallait-il absolument transporter les Schtroumpfs à New York pour en faire un film ? Et l'aspect magie prend le pas sur l'astuce et la débrouillardise. Donc sur la forme, ça laisse quand même à désirer.

Les enfants seront ravis de voir les petits êtres bleus en film. Les plus grands râleront de ne pas retrouver l'esprit original de la série.


Dans la même rubrique :
< >
Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par THIERRY le 01/01/2012 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Personnellement, j'ai trouvé que ce film est finalement une bonne surprise, peut-être aussi parce que je n'en attendais rien.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Djackdah NIELLE
Koyolite TSEILA
Didier REBOUSSIN
Erwelyn CULTURE MARTIENNE
Jacques TIMMERMANS
Jean pierre FREY
Jean Christophe GAPDY

💬Commentaires et avis