Menu

Notez
Livres

        

La fenêtre jaune | Serge Brussolo | 2007


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 13/09/2023 | Lu 322 fois






La fenêtre jaune @ 2007 Le Livre de Poche | Illustration de couverture @ Getty Images
La fenêtre jaune @ 2007 Le Livre de Poche | Illustration de couverture @ Getty Images

Illustration et quatrième de couverture

Au cœur du désert californien, une ancienne piste d'envol de l'armée de l'air est, depuis quelque temps, le théâtre de manifestations étranges. Les gens qui l'empruntent ont fâcheusement tendance à disparaître ; quant à leurs voitures, on les retrouve dans un état indescriptible, comme si elles avaient heurté un mastodonte invisible qui aurait arpenté l'autoroute. Et puis, il y a cette fenêtre jaune qui, certaines nuits, se dessine dans le ciel, ouvrant sur un ailleurs dont personne ne sait rien...

S'agit-il d'une mystification ou d'un phénomène paranormal qui défie toute logique ?

Cassie, dont le frère et le fiancé se sont volatilisés sans laisser de traces, enquête dans le milieu fermé des tribus indiennes pour tenter de résoudre le mystère.

La réalité se révélera vite plus effrayante qu'elle ne le pensait.

Fiche de lecture

L'histoire commence comme un polar avec une nana qui enquête sur la disparition de son frère et de son petit ami. Frère qu'elle n'aimait pas vraiment d'ailleurs et petit ami pas franchement adoré non plus. Puis, très vite, le récit bascule dans un fantastique délirant bien dans l'habitude de Brussolo. Des traces de la venue d'extra-terrestres, une mystérieuse fenêtre seulement accessible avec l'aide d'un dragster qui peut atteindre des vitesse folles, un homme revenu de ce vaisseau invisible, qui change tout ce qu'il touche en or et qui s'enfonce inexorablement au cœur de la Terre....

Et puis Cassie arrive à s'introduire dans ce vaisseau mystérieux qui est en fait un super paquebot atteignant une vitesse qui annule l'effet du temps. On y croise entre autres, les fantômes d'un futur qui ne s'est pas produit, des gens qui vivent comme au siècle dernier et un dictateur fou.

L'ambiance est lourde, étouffante et assez malsaine comme seul Brussolo sait en créer. Il faut aborder ce livre en abandonnant son esprit cartésien et en ignorant les non-sens et contradictions qui parsèment le récit. Il faut juste se laisser porter par l'incroyable folie du roman. Et là, on en a pour son argent si je puis dire. L'épilogue, comme d'habitude avec cet écrivain, est trop rapide comme si l'auteur avait envie de se débarrasser de cette histoire. La fin est pourtant assez satisfaisante mais laisse imaginer une suite que, toujours comme d'habitude, Serge Brussolo n'écrira jamais.

En résumant, La fenêtre jaune est un superbe bouquin de détente, une lecture passionnante et c'est seulement après la dernière page tournée que l'on peut émettre quelques réserves sur la crédibilité du récit. Mais en fait on s'en fout, La fenêtre jaune est un bon cru et on s'est régalé.

Vous avez aimé cet article ?

👉 N'hésitez pas à commander l'ouvrage évoqué via notre lien d'affiliation. Ainsi, vous soutenez le Galion !

Fantasio Ardennes
Copyright @ Fantasio Ardennes pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !