Menu

Notez
Livres SFFF

        

L'Usage des Armes


Un article ajouté/rédigé par | 25/04/2016 | Lu 1191 fois


⚓️ : Iain M. Banks


L'Usage des Armes
Cheradenine Zakalwe est l'un des agents les plus efficaces de la Culture, cette immense société galactique, pacifiste et redoutable, anarchiste, tolérante, éthique et cynique.Partout où la Culture entend faire régner sa bienveillance, c'est-à-dire son ordre, Zakalwe se montre un chien de guerre irremplaçable. Mais est-il seulement celui qu'il croit être ?

Fiche de lecture

Cheradenine Zakalwe n'est pas né au sein de la Culture, cette grande civilisation galactique anarchique et ingénieuse. Pourtant, cela fait des décennies qu'il travaille pour Contact, l'organe chargé des relations extérieures de la Culture. Son rôle est simple : accomplir les tâches que les natifs de la Culture refusent de faire eux-mêmes, au nom de motifs moraux hypocrites. Mais cette hypocrisie ne dérange pas Zakalwe, qui y trouve son compte et peut joindre son goût du combat aux avantages fournis par la technologie la plus avancée.

Mais Zakalwe a disparu dans un amas galactique lointain. L'agent Diziet Sma et le drone Skaffen-Amtiskaw doivent le retrouver pour lui confier une nouvelle mission. Il doit se rendre sur une planète où la guerre menace, dans une zone agitée de la galaxie. Là, il doit débusquer et exfiltrer un homme, le seul qui puisse éviter une guerre interstellaire. Mais ce ne sera pas si facile, et la Culture se doit de rester en retrait pour ne pas souffler sur les braises.

Alors qu'il affrontera de nombreux dangers, Zakalwe verra affluer en lui les souvenirs des événements qui l'ont mené à vivre de l'usage des armes...

Disons-le tout de suite : ce livre est passablement difficile à lire !

L'histoire est celle d'un mercenaire qui fait le sale boulot pour la Culture. Il n'a aucun des scrupules ou des interdits moraux que s'imposent les natifs de la Culture, il se charge donc des tâches ingrates que ses patrons lui confient de manière hypocrite. Mais Zakalwe a un passé, qui explique sa situation, sa mentalité, ses compétences. Le livre mêle donc deux trames : 

- La première, dont les chapitres sont numérotés avec des chiffres arabes, raconte la quête de Diziet Sma pour retrouver Zakalwe, puis la mission de ce dernier pour libérer un homme.
- La seconde, dont les chapitres sont numérotés avec des chiffres romains, raconte le passé de Zakalwe.

Les deux sont imbriqués 50/50, une trame à la fois. la première se déroule chronologiquement alors que la seconde va à rebours du plus récent au plus anciens. J'ai trouvé ça très perturbant et j'ai eu du mal à garder le fil des histoires. Par ailleurs, cette construction fait la part belle à la psychologie de Zakalwe, sans étoffer plus que ça la trame principale. Par exemple, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi le prisonnier pouvait empêcher une guerre, ni même pourquoi il était prisonnier ! Ca fait quand même beaucoup de non-dits.

Je suis donc déçu par ce livre. je continuerai à lire le cycle de la Culture, mais j'espère que les histoires suivantes seront plus concrètes.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



Membres sur le pont
Jean Christophe GAPDY
Siebella CHTH
Paul DEMOULIN
Koyolite TSEILA


Commentaires et avis

Blog partenaire