Menu

Notez
Livres SFFF

        

Babylon Babies


Un article ajouté/rédigé par | 17/07/2013 | Lu 631 fois




Babylon Babies
2013 : Toorop, mercenaire, lecteur de Lao-Tseu et de Deleuze, est chargé par un sergent corrompu de l’ex- armée soviétique de convoyer une femme vers Montréal. Mission simplissime pour le sniper gonflé aux amphétamines, mais c’est sans compter sur les divers réseaux criminels, les sectes post-millénaristes, les gangs surarmés de motards, les hackers « cyborg » déjantés, ou l’Intelligence Artificielle dotée d’un cerveau bionique : tout ce beau monde en effet semble être également à la recherche de cette femme ! L’imagination délirante de Dantec nous entraîne dans un monde futuriste impitoyable, où se mêlent théories scientifiques, post-humanité, apocalypse, physique quantique, métaphysique, chamanisme, psychotropes en tous genres, clonage ou fulminations stratégico-militaires. Dantec, maître du thriller cyberpunk, dépasse tous les cadres traditionnels de la science-fiction et du polar !

Fiche de lecture

Toorop, soldat de fortune et ex-mercenaire en Bosnie et au Kazakhstan, est chargé de convoyer d’Asie Centrale jusqu’au Canada Marie Zorn, une jeune schizophrène semi-amnésique porteuse d’une arme biologique révolutionnaire pour le compte d’un officier corrompu des services secrets russes qui lui-même travaille pour la mafia sibérienne. Réussira-t-il sa mission au milieu de sectes post-millénaristes, de scientifiques apprentis sorciers et de gangs de bikers déjantés qui se livrent à des guerres sans merci à coup de lance-roquettes ?

Le livre culte de Maurice G. Dantec nous entraîne dans une sorte de maelström d’anticipation où tous les grands thèmes sont abordés sur des bases plus ou moins scientifiques : le clonage, l’immortalité, l’intelligence artificielle, l’influence des drogues hallucinogènes, le phénomène sectaire, la transmission de pensée et la télépathie par le biais de machines devenues intelligentes. On l’aura compris, ce livre relève de la pure science-fiction. On se demande d’ailleurs pourquoi il est référencé comme « policier » par Gallimard… Malgré un aspect général brouillon et foisonnant, des personnages venus de nulle part qui apparaissent puis disparaissent et des évènements qui se produisent sans crier gare, l’auteur arrive à ménager un véritable suspens et à maintenir en alerte l’attention du lecteur qui ne peut lâcher le livre avant l’apothéose finale. Pour moi, le meilleur livre de Dantec. Un véritable ouvrage culte très au dessus de ses autres productions.




Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 17/07/2013 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Dantec le dit lui-même : il n'est pas un auteur français mais un auteur anglo-saxon de langue française. La nuance est d'importance ! Si, comme moi, le chatouillage de nombril pseudo-psychologique des auteurs francophones vous ennuie, vous ferez une pause bienvenue en lisant l'oeuvre de Dantec.

Dans ce roman, un ancien mercenaire doit escorter (illégalement) une jeune femme du Kazakhstan vers le Québec. Cela a l'air simple, aussi bien pour lui que pour le lecteur. Mais c'est sans compter l'imagination délirante de Dantec. Il multiplie les intervenants et les niveaux d'intrigue, adopte selon ...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.


Blog partenaire