Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles

Passionnés par la Science-fiction, les mondes imaginaires et les récits maritimes, le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles, les Galionautes, vous invitent à explorer ces thèmes qui leur sont chers en partageant leurs découvertes. La bienvenue à bord, moussaillons !

Notez
           
Livres

Vacances sur la Lune

Nouvelle


Rédigé par le 13/02/2020 | 0 Commentaire | Mises à jour le 13/02/2020
Lu 171 fois



Vacances sur la Lune
Arthur C. Clarke est l’un des grands maîtres de la SF moderne. Chantre de la conquête de l’espace, il fut également prophète de l’ère des télécommunications universelles, explorateur des fonds sous-marins, humoriste et commentateur de l’aventure humaine dans un univers recelant encore bien des mystères. La collection numérique Brage vous permettra d’explorer toutes ces différentes pistes à travers plus d’une centaine de nouvelles, indispensables à tout amoureux de la science-fiction.

A propos de cette nouvelle

  • Titre original : Holiday on the Moon
  • Première publication :  magazine Heiress, janvier à avril 1951
  • Nom de plume : Charles Willis

Fiche de lecture

Des vacances sur la Lune, ça vous dit ?

Lorsque Madame Martin reçoit un appel téléphonique très longue distance de la part de son mari, qui l’invite à venir passer des vacances sur la Lune, elle n’a pas vraiment le loisir de réfléchir à la question. Elle n’a pas le choix. En effet, M. Martin, qui est le directeur de l’Observatoire Lunaire, aujourd’hui centre de toute recherche astronomique, lui annonce qu’il ne peut malheureusement pas rentrer sur Terre comme c’était prévu, car il vient de faire une découverte absolument inouïe qui mérite toute son attention ! Il invite donc son épouse et ses deux enfants aînés à le rejoindre sur la Lune. La pauvre Mme Martin peut donc dire « adieu ! » aux vacances qu’elle avait prévu à Majorque avec sa famille. Et voilà, quelques jours plus tard, la petite famille embarque à bord du Centaurus, le vaisseau spatial qui va les conduire jusque sur la Lune, pour des vacances inoubliables.

Ce récit met surtout en avant Daphne, la fille aînée des Martin, et son intérêt grandissant pour l’astronomie.
Durant sa courte vie, Daphne avait vu l’homme partir à la conquête de l’espace, tout comme, des centaines d’années auparavant, Christophe Colomb et les grands explorateurs du Moyen Âge avaient découvert le monde. Les premières étapes de la conquête avaient été désormais franchies. Des petites colonies de chercheurs s’étaient établies sur Mars et Vénus, et sur la Lune. (Arthur C. Clarke)

C’est sous le pseudonyme de Charles Willis qu’Arthur C. Clarke écrivit cette nouvelle en 1951, soit bien avant la mission Apollo 11. De cette histoire, il dit :
Cette histoire résulte d'une partie de bras de fer avec la charmante éditrice d'un magazine pour jeunes femmes, Heiress. Elle fut publiée en feuilleton de quatre épisodes (de janvier à avril 1951) sous le nom de Charles Willis. Un demi-siècle plus tard, je ne peux me rappeler pourquoi j'ai pris un pseudonyme. J'avais peut-être peur de perdre mon image de macho... (Arthur C. Clarke)

Ici, contrairement à l’excellent Les Gouffres de la Lune du même auteur, pas de périples ou d’aventures lunaires. Le texte est sympathique et permet à Arthur C. Clarke d’exprimer ses idées sur un modèle de construction d’une base lunaire, de ses infrastructures, dont un observatoire, de ce que nous pourrions y observer comme phénomènes. Le tout accompagné d’une visite en car sur la face cachée de la Lune pour découvrir ce qu’elle pourrait y recéler. On a également le droit à de belles descriptions du sol lunaire, ainsi que de la manière de percevoir le cosmos depuis le satellite naturel de la Terre.
Sur les plaines désertes et silencieuses de la Lune, sous des cieux de velours où les étoiles brillaient de tous leurs feux jour et nuit et que pas la moindre trace de nuage ne ternissait, les astronomes pouvaient enfin travailler dans de parfaites conditions, sans jamais être dérangés par le voile de l’atmosphère qu’ils avaient toujours dû combattre sur Terre. (Arthur C. Clarke)

Une jolie réflexion sur la place de la race humaine au sein du cosmos. Une ouverture à la curiosité. Un récit pour celles et ceux qu’anime la quête du secret des étoiles.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.