Menu

Notez
Textes offerts par les auteur(e)s

        

Le Hollandais Volant | Michel Maillot | 2023


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 02/10/2023 | Lu 354 fois






Space Harbor | Illustration @ 2011 Donmalo (Markus Lovadina) | Source : https://www.deviantart.com/donmalo/gallery
Space Harbor | Illustration @ 2011 Donmalo (Markus Lovadina) | Source : https://www.deviantart.com/donmalo/gallery

Le Hollandais Volant

Riez, moquez-vous, aspirants nautes.
Écartez de votre radieuse jeunesse
Les récits des vieux fous
Ayant jeté l’ancre dans le port
De leurs esprits dérangés.
Vous vous dites que
Les vents du cosmos, les tempêtes intersidérales
Les ouragans stellaires ont sûrement balayé
À coup de puissantes gifles leur raison atrophiée
Que les savants détenteurs d’une science séculaire
Défendent du haut de leur expertise de rampant.
Et pourtant, prenez garde
Qu’au détour d’une fulgurante nébuleuse,
D’un massif et gourmand trou noir,
D’un passage secret entre deux univers,
Masqué par la queue d’une ardente comète
Ou d’un champ d’astéroïdes léthargiques,
Alors que votre navire supposé invincible
Semble donner de soudains signes
De fatigue et d’inquiétude,
Devant vous ne surgisse d’outre nulle part,
La proue d’un vaisseau
Dont la silhouette obscure,
Mangée par la lèpre d’Orion,
À la carcasse éventrée par les jets d’inframauve,
Navigant sans le moindre propulseur,
Fera même reculer le noir profond de l’espace.
Vos ricanements d’aujourd’hui
Pourraient bien céder alors
Devant les terreurs et les angoisses à venir.
Si la chance veut que vous soyez épargnés
Comme nous l’avons été jadis,
Vous vous souviendrez à jamais
Du visage balafré et torturé
De celui qui, sur le gaillard d’avant, en plein vide,
Vous jettera ce regard de damné
Où tour à tour sans qu’on les saisisse vraiment
Se dessineront souffrance et cruauté.
Puis, après l’abordage et le pillage
Menés par une armée d’ombres mouvantes
Viendra l’écho impossible
Dans vos crânes épouvantés
D’une musique lancinante traversant l’espace
Délivrée par un orgue maudit
Pour hanter vos songes à venir.
Dans le silence de mort du vide,
Pénétrant la brume occultant les étoiles,
La terrible silhouette du navire fantôme
Dissipera enfin en s’évanouissant
Les traines maléfiques du cauchemar.
Laissant derrière lui la désolation
Et désormais l’épave de votre fier vaisseau,
Vous deviendrez alors comme nous,
De pitoyables fous aux cheveux blanchis avant l’heure
Dont on se rira dans toutes les tavernes
Enserrant les ports de l’espace.
Vous n’aurez de cesse,
Dans l’espoir de s’en débarrasser,
De conter l’impossible rencontre
Avec celui qui a osé défier les forces des ténèbres,
À jamais hantés par le souvenir diabolique
D’avoir croisé la route de ces âmes perdues
Condamnés à errer pour l’éternité
Écumant les mers sidérales
En quête d’une rédemption impossible,
D’un utopique repos,
Psalmodiant d’inutiles prières
Dans les méandres de l’univers.

Michel Maillot
Copyright @ Michel Maillot pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 02/10/2023 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Quel magnifique texte ! Des mots bien choisis, qui font mouche et qui nous touchent, un bel hommage au mythe du Hollandais Volant, navire fantôme qui hante nos esprits et alimente notre Imaginaire. A cette lecture, d'impressionnantes images prennent forme sous mon regard, des récits épiques se rappellent à mon bon souvenir, tandis que résonnent dans mon esprit les puissantes notes de l'opéra de Richard Wagner : Der fliegende Holländer... MERCI !

2.Posté par JEAN-MICHEL ARCHAIMBAULT le 02/10/2023 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JMARCHAIMBAULT
"Je rêvais, allongé là-haut sur la falaise, contemplant tout en bas les flots de l’océan.
Les vagues déferlaient, écumantes, rageuses, et se brisaient sans trêve en grondant sur le bord.
Alors se révéla, s’approchant du rivage, un vaisseau inconnu, étrange et fascinant..."
Richard Wagner, "Le Hollandais Volant" (traduction-adaptation personnelle).
Un très ému merci à l'ami Michel Maillot pour ce texte qui résonne de correspondances avec mon opéra de l'espace, "Seentha", et se fait l'écho d'une de mes hantises dans l'imaginaire du cosmos !
Mon Seentha : https://www.legaliondesetoiles.com/Seentha--Jean-Michel-Archaimbault--2009_a3476.html

3.Posté par éric MARIE le 02/10/2023 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATRAVERSLESPACE
Un beau texte, une belle plume.Bravo !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.