Menu

Notez
Livres

        

3 Nouvelles de Science-fiction | Gaëlle Brodhag | 2020

avec dossier pédagogique


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 09/02/2022 | Lu 1292 fois






3 nouvelles de science-fiction @ 2020 Belin Education
3 nouvelles de science-fiction @ 2020 Belin Education

Illustration et quatrième de couverture

Imaginez un monde où les robots seraient dotés d’un subconscient et pourraient rêver ; un monde dans lequel des doubles mécaniques pourraient prendre notre place ; un monde où l’homme serait réveillé, nourri, lavé et habillé par une intelligence domotique…

Ce monde, à la fois fascinant et effrayant, dans lequel hommes et robots cohabitent est celui inventé par Asimov, Bradbury et Bordage.

Une anthologie pour découvrir la science-fiction et interroger notre humanité.

Les nouvelles

  • Le Robot qui rêvait (Robot Dreams, Isaac Asimov, 1986)
  • Automates, société anonyme (Marionnettes, Ray Bradbury, 1946)
  • La Voix du Matin (Pierre Bordage, 2010)

Sommaire

  • LIRE : Le texte enrichi de nombreuses images dans une mise en page vivante et aérée.
  • COMPRENDRE : Des questionnaires et des activités ludiques pour s’approprier le texte.
  • RETENIR : Un dossier complet et accessible pour retenir l’essentiel.
  • PROLONGER : Un groupement de textes et des conseils pour compléter la lecture.
  • ACCOMPAGNER : De nombreux compléments numériques pour aider les élèves dans la lecture (le texte lu par un comédien, des extraits vidéo à visionner sur Internet, des versions epub de l’ouvrage et du texte accessible aux élèves DYS disponibles dans les librairies numériques).

Photo @ Koyolite Tseila | Édition privée
Photo @ Koyolite Tseila | Édition privée

Présentation

Et si vous faisiez découvrir à vos enfants, de manière ludique, l’un des genres des littératures de l’Imaginaire cher à mon coeur, à savoir : la Science-fiction ? Oui, parce que n’en déplaise à certains qui ne jurent que par la littérature générale, c’est-à-dire qui ne relève pas de la littérature de genre, les littératures de l’Imaginaire doivent aussi être considérées comme de la littérature, et la Science-fiction regorge de trésors en la matière.

Je suis née en 1974. Quand j’étais enfant, puis jeune adulte, nous avions au programme scolaire des livres imposés. C’est ainsi que j’ai été forcée de lire – entre autres – l’éprouvant et interminable Germinal et du Balzac avec ses descriptions à n’en pas finir. Du lourd, à tous points de vue. Des « classiques » bien mastoc de la littérature française, que l’on nous a obligé à analyser de A à Z, à coups d’épreuves écrites et orales sévèrement notées. Un cauchemar pour de jeunes personnes. Il y avait là matière à tuer l’éveil de beaucoup d’élèves à la lecture. D’ailleurs, certains ne s’en sont jamais remis. D’autres, en revanche, ont par chance découvert des horizons littéraires différents, plus légers, invitant à l’aventure et au dépaysement… Alors, pour éviter toute méprise sur mes propos, je ne dis pas que ces ouvrages de références – dont certains ont presque 200 ans ! - sont mauvais, mais juste qu’ils pourraient être indigestes pour des enfants. A mon humble avis, ce sont des auteurs qu’ils auront tout le loisir de découvrir à l’âge adulte s'il leur en prend l'envie.

Cette anecdote personnelle pour dire qu’à cette époque de ma vie, j’aurais énormément apprécié avoir entre les mains un livre comme celui élaboré par les éditions Belin et que je vais vous présenter.

Ce petit recueil contient trois nouvelles de Science-fiction - des textes courts donc - ayant pour thème commun des créatures artificielles créées par l’homme. Des robots, des androïdes, des intelligences artificielles... Toutes incarnent d’une manière ou d’une autre le vieux rêve de donner vie à un objet fabriqué et que l’on voudrait pouvoir contrôler. Chaque récit est une invitation à s’interroger sur les conséquences de telles « machines » sur notre société.

Pour cette exploration, l’on nous propose trois auteurs aux horizons et origines différents : le Russo-américain Isaac Asimov (1920-1992), l’Américain Ray Bradbury (1920-2012) et le Français Pierre Bordage, écrivain contemporain né en 1955.

Avant de se lancer dans ces histoires de Science-fiction, l’on pourra tout d’abord prendre connaissance de quelques repères chronologiques pour situer les récits et comprendre en quelle période et dans quel contexte ils ont été écrits. L’on trouvera également une brève définition de la Science-fiction, les origines du genre et ses thèmes récurrents. Puis l’on pourra lire une biographie sommaire des auteurs et l’on nous éclairera même sur l’importance de la nouvelle littéraire et du regain d’intérêt qu’elle suscite ces dernières années auprès des lecteurs grâce aux auteurs contemporains de SF qui – pour mon plus grand plaisir – font revivre le genre, offrant ainsi multitude de thèmes à visiter. Et afin de mieux plonger dans cette œuvre, le lecteur pourra (re)découvrir à sa guise les Trois lois de la robotique d’Isaac Asimov.

Viennent ensuite les trois nouvelles. Elles sont joliment illustrées avec des images de films – toujours bien référencés - traitant du même thème que le texte proposé. Donc après lecture, peut-être bien que la curiosité poussera l’intéressé à visionner l’un de ceux-ci pour parfaire ses connaissances.

Cette anthologie est truffée de codes QR que l’on peut scanner à l’aide de la caméra de son Smartphone. Ceux-ci vous redirigeront vers des articles ou des vidéos pour aller plus loin dans votre lecture.

En fin d’ouvrage se trouve la partie ludique et didactique sous forme de jeux, de questions, de réflexions, d’activités orales et écrites. La possibilité est offerte de donner ses impressions et il y a même un atelier cinéma !

En conclusion, voici donc un ouvrage fort bien élaboré avec pour but d’éveiller la curiosité des jeunes lecteurs à la Science-fiction. Chers parents et enfants, je ne peux que chaudement vous le recommander !

La voix du matin (Pierre Bordage)

Dans le nanomonde…

7h15. Comme chaque matin, la voix réveille Gaspard. Pour le jeune garçon, la routine commence. A peine levé, son lit se fait tout seul. Lorsqu’il se débarrasse de son pyjama, celui-ci se plie aussitôt. Sous la douche, l’eau jaillit automatiquement. La voix annonce la température de l’eau puis ordonne le lavage à cette dernière, puis le rinçage et finalement commande le séchage à des buses d’air chaud. Au sortir de la douche, les habits de Gaspard sont prêts et l’enveloppent. Il n’a qu’à tendre les bras, les jambes et les pieds pour faciliter l’enfilage. La voix l’envoie ensuite prendre son petit déjeuner dont le repas est basé sur ses besoins physiologiques. Après quoi, elle lui ordonne de se soumettre à une visite médicale et commande l’administration des médicaments nécessaires en cas de troubles. Lorsque le rituel est terminé, la voix lui souhaite une bonne journée. Son cartable vient alors se placer dans son dos. Il peut alors emprunter l’ascenseur qui le conduit à l’école. Tous les matins, sans exception, c'est le même refrain.

Des habits autonomes, rien à faire ou à réfléchir, la voix se charge de tout. C’est plutôt cool, non ? Mais au fond, l’est-ce vraiment… ?

Une histoire qui pousse à s’interroger sur ce qu’est la vie, sur ce qu’est le nanomonde, sur l’indépendance et l’autonomie, le tout parfumé d’un petit vent de révolte. La chute est triste, prévoyez des mouchoirs.

Liens utiles


Vous avez aimé cet article ?

N'hésitez pas à commander l'ouvrage évoqué via notre lien d'affiliation. Ainsi, vous soutenez le Galion ! 👉 https://amzn.to/46s2AVB

Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 10/02/2022 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erwelyn
J'adore le concept. Pour l'aspect lecture imposée, je ne suis pas tout à fait d'accord, j'ai adoré de lire Zola en 4e. Et c'est avec le même professeur de français que je suis allée voir Alien au cinéma. Il y a les programmes et les personnes qui en font ce qu'elles veulent. Mon exemple montre l'ouverture d'esprit et de partage d'un prof comme on en voudrait tous.
Depuis de nombreux titre SF sont entrés au programme collège : Lv1 de Grenier , Niourk de Wul, je n'ai plus toute la liste, mais j'ai été très familière de l'évolution des listes de lecture durant ma vie de libraire. Je suis donc plutôt satisfaite de voir que la littérature de l'imaginaire n'est pas laissé en plan.
Ici, c'est donc surtout le concept ludique qui me plaît, quoi que quand j'étais jeune, je n'aimais pas tellement les collections qui décryptaient tout.
J'ai l'impression que c'est l'adulte qui kiffe ce genre d'initiative 😀

2.Posté par éric MARIE le 11/08/2023 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATRAVERSLESPACE
Asimov, Bradbury, Bordage, ça laisse songeur. On rêverait les avoir tout les 3 autour d'une table et les écouter tout simplement. Concept intéressant pour entrer dans la S.F par la grande porte.

3.Posté par Michel MAILLOT le 12/08/2023 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
Une très belle initiative, avec de plus des auteurs qui font saliver les plus grands. Sympathique également de choisir un texte court comme une nouvelle pour ne pas décourager le lecteur devant une montagne de pages. Des histoires drôles ou inquiétantes pour aspirer l’attention couronnent le tout. Une démarche qui finalement pourrait s’appliquer à tout type de littérature d’ailleurs. Après tout est-ce que les frontières sont bien définies ? Les genres s’entremêlent plus ou moins profondément. C’était regrettable de jeter l’opprobre sur une ramification aussi louable qu’une autre. Probablement des auteurs illustres ont hésité à s’y adonner ou ont pris des pseudonymes pour cacher la honte que n’aurait pas manqué de leur infliger la critique bien-pensante. Heureusement, au fil du temps, comme la bande dessinée, la SF a fini par rattraper d’abord son retard sur le fantastique et entamer avec lui sa marche vers la lumière. Et pourtant, il y en avait des chefs-d’œuvre qui n’avaient pas à rougir à côté de certains prix littéraires attribués aux ouvrages « classiques ». En tout cas comme dans toutes les matières, la littérature, il faut en susciter l’envie en tenant compte de l’âge et les goûts de celui à qui on souhaite la transmettre. Donc ce type d’ouvrage sur des thèmes séduisants « à la mode de chez nous » présenté de façon agréable avec plein d’explications ne peut qu’aider au désir. Ajouter là-dessus un enseignant passionné et la chance est grande de voir les yeux et les bouches s’ouvrirent de curiosité et d’envie de continuer à s’en nourrir. Souvenir de cours d’anglais ennuyeux avec le livre scolaire qui d’un seul coup devenaient passionnants avec une ou un prof qui sortait des textes de chansons de groupes anglais dans les années 60. Il suffit de changer le véhicule et le chauffeur et le voyage peut commencer, alors si en plus c’est un astronef…

4.Posté par Koyolite TSEILA le 13/08/2023 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
"Il faut en susciter l’envie en tenant compte de l’âge et les goûts de celui à qui on souhaite la transmettre."
-> Absolument ! Par la suite, au gymnase (donc après l'école obligatoire), j'ai eu de la chance car notre prof d'anglais nous a fait lire du Stephen King (Misery) et du Orwell (La ferme des animaux). Celle d'allemand nous a proposé du Kafka (La métamorphose). Dans ces trois cas, c'était vraiment un plaisir que de découvrir et lire ces ouvrages !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.