Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !

Notez

           
Une fiche signée : - publiée le 01/04/2019 (dernière mise à jour le 14/08/2019)
Lu 334 fois


Retour sur Aldébaran - Episode 1




De retour sur la planète Aldébaran en compagnie de sa fille Lynn, Kim réalise qu'elle est devenue célèbre sur toute la planète. Devenue l'émissaire d'un peuple extraterrestre auprès des humains, Kim possède de nouvelles responsabilités dont celle d'encadrer un groupe de scientifiques chargés d'observer et d'étudier un cube situé en pleine forêt qui dissimule une porte quantique. Au même moment Manon, une survivante, fait la rencontre de Kim et va ainsi intégrer son équipe...


Retour sur Aldébaran - Episode 1

Fiche de lecture

En compagnie de son ami Amos et de sa fille Lynn, Kim Keller est de retour sur Aldébaran, sa planète natale, où elle est une personnalité publique importante. En effet, elle a vécu des aventures extraordinaires sur d’autres planètes et a rencontré des extraterrestres, les Tsaltérians, dont Sven, un être avec lequel elle a eu sa petite fille Lynn, premier hybride humain-tsaltérian. Mais aussi et surtout, Kim est LA personne choisie par ce peuple extraterrestre pour être son porte-parole auprès des Humains. Ce fait en fâche plus d’un dans les hautes sphères politiques, qui auraient préféré que le contact entre les deux peuples s’effectue de dirigeants à dirigeants.
 
La jeune femme a de nombreux fans admiratifs de son parcours, mais malheureusement aussi de nombreux détracteurs, dont certains, très dangereux. Peu de temps après son retour au bercail, Kim est la cible de deux attentats, dont un grave au cours duquel Lynn est grièvement blessée, tandis qu’Amos en voulant protéger Kim, est touché par une balle à l’épaule. Son compagnon finit à l’hôpital alors que Lynn dont la survie est menacée, doit être conduite de toute urgence sur la planète des Tsaltérians, afin de bénéficier de soins adaptés.
 
« Cela montre à quel point une partie de la population voit les Tsaltérians comme une menace et vous … comme un traître. C’est absurde, mais c’est comme ça.» (Leo)
 
Alors qu’Amos se rétablit, Kim décide de contacter la jeune femme qui se trouvait dans la foule lors de l’attentat et qui a maîtrisé le criminel à temps, évitant ainsi le pire. Elle demande à la rencontrer et de bien vouloir travailler pour elle en tant que garde du corps, pour veiller à sa sécurité. La jeune femme, qui n’est autre que Manon Servoz et qui a beaucoup d’admiration pour Kim, s’empresse d’accepter le poste. A la fin de cet entretien, Manon et son petit ami, Alex Muniz, confient à Kim qu’ils ont tous deux également reçu une gélule de la Mantrisse. Les voilà donc intégrés et présentés au groupe de la Mantrisse constitué des rares personnes ayant pu bénéficier de ce traitement de faveur de la part de cette incroyable créature.
 
Kim, Manon et Alex se rendent sur le site du cube, où des scientifiques humains et Tsaltérians travaillent de concert à la compréhension du fonctionnement du portail quantique. Le portail est ouvert, mais il est impossible de déterminer comment est le monde qui se trouve de l’autre côté. En effet, les sondes envoyées à travers la porte ne peuvent pas rapporter des images, car l’électronique ne fonctionne pas au-delà de la porte.
 
Une nuit pourtant, c’est la surprise ! Un homme de l’autre monde pénètre par le portail et s’introduit dans la salle du cube. Double surprise ! Cet homme à l’allure primitive s’intéresse uniquement au contenu du frigo qui se trouve dans la salle ! Aucun intérêt pour les ordinateurs et le matériel informatique. Une fois son forfait commis, il repart aussitôt par le portail.
 
Il n’en faut pas plus à Kim pour constituer une équipe (composée de Manon, Alex, Sterens, Marc Sorrensen, Pad et de l’agent Luc Damien) et se lancer à la poursuite de l’inconnu à travers le portail. Sur ce monde exotique inconnu, le mystérieux fuyard leur donne du fil à retordre et un membre du groupe disparaît…
 
Cet album est constitué d’une préface qui présente brièvement les événements qui se sont déroulés sur Aldébaran, ainsi que les personnages majeurs : Kim Keller, Manon Servoz et Alex Muniz. Donc avant de se lancer dans « Retour sur Aldébaran », il faut savoir lus les cycles Aldébaran, Bételgeuse, Antarès et Survivants, car il s’agit ici de la suite directe de ce qui a été écrit jusque-là.
 
Par rapport aux cycles précédents, cet album est au bénéfice d’un plus grand nombre de pages, ce qui permet d’aller plus en profondeur dans le récit. Alex Muniz est le narrateur de cette nouvelle histoire. La narration est lente, mais ainsi le scénario est développé avec soin. Il faut dire que les bases de ce nouveau Planet Opera sont bien posées. Le contexte politique est bien exposé : la situation est tendue et l’on marche sur des chardons ardents. Cette ambiance est bien rendue. Le suspens créé autour du portail quantique est prenant, on a hâte de voir Kim le traverser, et quand enfin c’est le cas, c’est génial ! Comme d’accoutumée, la mission part en quenouille ; c’est tout à fait jouissif de se retrouver en situation dangereuse au milieu de cette flore et de cette faune exotique.
 
Donc l’idée d’un album avec davantage de pages est sympa et la bienvenue. Attention quand même à ne pas faire dans le remplissage, je pense notamment aux pages 33 et 34. Une double page juste pour présenter nominativement un à un tous les membres des équipes scientifiques ou civiles du complexe du cube n’apporte pas grand-chose : il est impossible de retenir tous les noms en un bloc, surtout ceux des personnages que l’on ne reverra que peu ou pas.
 
Sinon, la colorisation a elle aussi été revue, grâce au talent de Florence Spitéri, et le résultat est une amélioration de la qualité des couleurs. C’est franchement beau et – ma foi, il est vrai - supérieur à précédemment, même si les cycles antérieurs sont – à mon goût – visuellement très réussis. Bref, pour les yeux, ces mondes d’Aldébaran sont un régal.
 
En conclusion, voici – pour mon plus grand plaisir – un nouveau cycle tout à fait cohérent dans l’arc chronologique des Mondes d’Aldébaran et très prometteur. Ça démarre lentement, mais ça démarre bien !


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >
   


Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.