Menu

Notez
Cycles

        

Pirates des Caraïbes : L'Intégrale | Katherine Quenot, Pascal Loubet

La Malédiction du Black Pearl | Le Secret du Coffre maudit | Jusqu'au Bout du Monde


Un article ajouté/rédigé par | Lu 2428 fois




Pirates des Caraïbes : L'Intégrale | Katherine Quenot, Pascal Loubet
Sur la surface lisse de la mer des Caraïbes, s'élève soudain un vent de terreur. Des hordes de pirates, sabres aux dents et cruauté chevillée au corps, s'approche du bateau. Seulement... Ce vaisseau n'est pas ordinaire. A son bord se trouvent trois personnages. Pas de ceux qui baissent les armes lorsque la proximité du danger vous fait dresser les cheveux sur la tête. Non, trois héros : la belle Elizabeth, Will, dont le courage est devenu légendaire et le mythique capitaine Jack Sparrow.

Pirates des Caraïbes - L'Intégrale

  • Tome 1 : La Malédiction du Black Pearl (Pascal Loubet)
  • Tome 2 : Le Secret du Coffre maudit (Katherine Quenot)
  • Tome 3 : Jusqu'au Bout du Monde (Katherine Quenot)

Fiche de lecture

Oyez ! Il y a fort longtemps, une légende racontait qu'un noir vaisseau fantôme apparaissait parfois quand le brouillard se faisait dense. Il déployait ses immenses voiles noires, comme si elles avaient été taillées dans l'ombre et cousues avec le fil du péché. Ses bois étaient souillés du sang d'âmes innocentes assez infortunées pour avoir croisé le chemin du noir vaisseau. Et son équipage, disait-on, se composait uniquement de pirates, voués par une malédiction à naviguer pour l'éternité, poussés par le vent mauvais du meurtre et du crime...

Cet ouvrage est une novélisation des trois premiers films des Pirates des Caraïbes

Comme j’adore les films, j’ai voulu voir ce que ça donnerait en récit dans un livre. De manière générale, les novélisations sont souvent très moyennes et me déçoivent. Et celle-ci, malheureusement, ne déroge pas à la règle. Les auteurs ont repris les dialogues des films et les ont brodés de descriptions aussi maigrelettes que des arrêtes de poissons, ce qui à mon goût, ne rend pas justice aux superbes décors des films.

Les tirades entre les divers personnages sont fidèlement retranscrites et j’ai apprécié de les lire. En revanche, le cadre qui entoure les protagonistes est fade, donnant ainsi l’impression d’un récit sans relief. Quant aux personnages eux-mêmes, ils sont plus plats que des raies Manta allongées comme des crêpes au fond des océans, alors que dans les films, c’est tout le contraire ! Bon sang, qu’ils sont hauts en couleurs !

L’écriture est plaisante, les caractères d’imprimerie sont très grands, ce qui me convient fort bien, car pas besoin de sortir ma longue-vue pour décrypter le texte. Par moments, j’ai quand même eu l’impression que le livre s’adressait plus à de jeunes Nemo qu’à de vieux loups de mers aguerris, alors qu’en réalité, ces histoires plutôt sombres ne leur sont pas vraiment destinées. Peut-être un choix voulu, parce que la franchise Pirates des Caraïbes est une production Disney et que l’on désire cibler un public plus jeune que celui des films ?

Bon, remarquez que ce n’est pas une mauvaise idée du tout. Ainsi les enfants aussi peuvent profiter des aventures de l’intrépide Jack Sparrow, vile et audacieux seigneur pirate – excusez du peu - de la mer des Caraïbes !

En conclusion, le gros point fort de ce livre, c'est qu'il présente le script des Pirates des Caraïbes. Certains diront qu’ils s’en tapent les coquillages. Néanmoins pour ma part, j’adore ces répliques qui ont rendu Jack Sparrow si célèbre.

« Vous vous rappellerez ce jour comme celui où vous avez failli capturer le Capitaine Jack Sparrow ! »

On pourra même apprendre par cœur les paroles de la chanson des pirates, idéale et tout à fait de circonstances pour une soirée bien arrosée de rhum !

« Yo ho, yo ho, la vie d’pirate pour moi, yo, ho, trinquons, mes jolis…»

A part cela, plus sérieusement, quand on connaît la richesse des personnages - pas une richesse en pièces d’or, ils sont souvent fauchés, mais plutôt l’élaboration de leur personnalité - tels que Jack Sparrow, Hector Barbossa, Davy Jones ou encore James Norrington, la complexité du scénario (surtout du deuxième opus) et la beauté des décors, c’est dommage qu’on n’ait pas pu - ou voulu ? - retranscrire le tout plus somptueusement sur papier. Cela aurait donné une œuvre magnifique.
 
Mon vœu le plus cher aurait été de retrouver l'ambiance si spéciale des films... ce qui n’est pas le cas ici. Je sais à présent pourquoi mon compas ne m’indiquait pas cette direction !

Je critique et « toussa toussa » (comme dirait mon ami Jycé), néanmoins cet ouvrage est au bénéfice d’une cabine – euh, d’une place, je veux dire – de luxe dans ma bibliothèque, ne serait-ce déjà que pour la beauté de sa couverture. Et de vous à moi, je vous confie que c’est volontiers que je relis régulièrement un petit bout de script, juste pour le plaisir.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Koyolite TSEILA
Frank GONZALEZ
Christobal COLUMBUS
Thierry B.
Djackdah NIELLE
Didier REBOUSSIN
Erwelyn CULTURE MARTIENNE

💬Commentaires et avis