Menu

⚓A propos du Galion des Etoiles

Blog partenaire

Articles à paraître :

  • Rdv avec la Peur (LM)
  • Echec à la Poisse (RY)
  • Robots, SAP (RY)
  • La Chose qui pensait (DR)
  • Le Casino du réel (RY)
  • Le Sacre du Printemps (RY)
  • Night Sky (PdT)
  • L'Éruption du Karamako (KT)
  • Les Orphelins du Ciel (BB)
  • Nautilus (KT)






Notez
Lectures cadeaux

        

Le Fond du Désespoir | J.C. Gapdy | 2022

Une nouvelle dans l'Univers de SysSol et de la Spatiale


Un article ajouté/rédigé par | 26/05/2022 | Lu 322 fois


⚓️TAGS : 2022, J.C. Gapdy, SYSSOL


Le Fond du Désespoir | J.C. Gapdy | 2022
Hope-5 est un petit laboratoire tout bleu, adossé à la colline de Spear-City, sur Lune. On y vient en grand secret, mais on ne frappe pas. Il appartient à ONT-Bm, une des plus puissantes entités multiplanétaires de SysSol, spécialisée en bio-ingénierie, en manipulations génétiques, en nanomachines biologiques et en prothèses bioquantiques. La clef de sa réussite ? L’expérimentation sur les clones humains qu’elle conçoit et utilise comme cobayes.

Après des années de recherche, Carlipa Kasmin, brillante scientifique qui travaille là, vient de découvrir comment créer des clones jumeaux, un prodige qui doublerait à moindre coût la « production » !

Hélas, le même jour, son assistante, la biotechnicienne Amana N’Baoulé, la laisse en plan : son fils unique Djibril est mort des suites d’un tragique accident.

Certes, Hope-5 est un centre de recherche sur le clonage… mais, méfiez-vous de l’avenir. Il n’est jamais comme on pourrait l’espérer, encore moins tel qu’on l’imaginerait…

Téléchargement

Sur mon site, je vous propose cette nouvelle au téléchargement gratuit au format numérique de votre choix : Le Fond du Désespoir

Retour de lecture

Aucune contrepartie n'est demandée, mais il est vrai qu'un petit retour de lecture - même bref - en commentaire ci-dessous sur cette fiche me ferait très plaisir !

Lien utile


JC Gapdy
J.C pour Jean Christophe Gapdy, écrivain de passion. Je suis franchement dans les genres de... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Djackdah NIELLE le 26/05/2022 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Djackdah
Despair's Bottom... Triste destin de tous ces personnages, entre mensonge, manipulation et mort, loin d'être la plus joyeuse des nouvelles de Syssol, elle approfondie la question des clones déjà bien présente dans d'autres récits.
Pour tout amateur de l'univers syssolien (ou plus généralement gapdyesque) indispensable, et à ce prix là en plus ce serait dommage de passer a côté.

2.Posté par Jean pierre FREY le 26/05/2022 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frelonvert
Hope 5 le labo expérimental du groupe multiplanétaire ONT-Bm sur Lune travaille sur le clonage en 2104 dans l'univers Syssol bien connu des fans de JC. Le destin entrelacé de deux femmes de ce labo ,Carlipa et Amana, va s'avérer bien sombre et fatal, intégré aux questionnement clonage que travaille beaucoup semble-t-il l'auteur, inlassable sur le sujet. Une dose noir de Gapdy en cette matinée douce et grise bretonne en pleine ascension....celle de l'auteur évidemment.

3.Posté par Koyolite TSEILA le 03/06/2022 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
Pour avoir lu beaucoup de ses textes, j’ose affirmer que l’une des particularités de J.C. Gapdy est non seulement de proposer des histoires variées au cœur de SysSol, univers qu’il a créé et dont il a peaufiné soigneusement chaque détail, mais également de savoir embarquer ses lecteurs pour les emmener assurément là où ils s’y attendent jamais. Il faut dire que J.C. Gapdy a une imagination foisonnante, mais aussi l’esprit malin et tordu et qu’il n’hésite pas à se montrer parfois quelque peu sadique avec ses personnages ou ses lecteurs (qui adorent ça !), chose à laquelle très peu d’auteur(e)s osent se risquer. Il est le maître du récit dont il manipule les trames et tire les ficelles avec dextérité et intelligence.

Le Fond du Désespoir répond à tous ces critères qui, pour ma part, sont très positifs. Autant le dire tout de suite, la Dark SF n’est pas mon domaine de prédilection. Mais comme je suis curieuse et que j’affectionne l’univers de SysSol, je suis donc partie à l’abordage de ce texte dont l’action se situe sur la Lune, dans le lugubre laboratoire Hope-5 où les expériences contre-nature qui y sont menées sont des plus épouvantables et répugnantes.

Attention spoilers

Bon, alors au départ, c’était pas gagné. Normalement, je préfère les endroits plus chaleureux et plus vivants.

Ensuite, avec les événements narrés et mis en place, j’ai rapidement deviné la nature de l’expérience secrète en cours, ce qui m’a un peu déçue. Mais, à y réfléchir, je me suis dit que c’était trop facile... Connaissant J.C. Gapdy, je me suis tenue sur mes gardes, parce que, comme je l’évoque ci-dessus, ce n’est pas son genre de nous laisser augurer des événements. Et j’avais raison de me méfier ! L’auteur nous guide là où il le souhaite pour, soudainement, envoyer un twist inattendu qu’il avait gardé bien au chaud et qui nous déséquilibre complètement. Paf, uppercut ! Ce retournement de situation est le bienvenu, il surprend et j’apprécie beaucoup cela. Arrive avec lui la descente aux enfers. Par trois fois j’ai pensé « Non ! Il va pas faire ça ! ». Eh bien oui, il a osé, et c’est tant mieux. « Jycé il a tapé, Jycé il a zigouillé ! »

En une vingtaine de pages (A5), nous découvrons les vies et métiers de deux femmes, Carlipa et Amana, remarquables et attachantes, chacune à leur manière. Leurs forces et leurs faiblesses. Leurs actes basés sur de bonnes intentions ou, au contraire, désespérés. Leurs erreurs aussi. Et ceci sans aucun parti pris, sans jugement. La possibilité est donnée à chacun(e) de se forger sa propre opinion sur leurs motivations et leurs conséquences.

Fin des spoilers

Après l’espoir, le désespoir… jusqu’à toucher le fond. L’auteur augmente progressivement la noirceur de cette histoire pour nous l’exposer – j’allais dire, pour nous l’exploser - finalement dans son ensemble. C’est dur, et pas heureux. En toile de fond, une réflexion sur le clonage et plus particulièrement, sur les doubles de soi et leurs possibles exploitations…

En conclusion, une petite nouvelle aussi sombre qu’efficace.

4.Posté par B BLANZAT le 23/06/2022 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Blanzat
C'est le premier texte que je lis de JC, je l'avoue et j'en rougis, après ces nombreux mois d'échanges sur les réseaux et le Galion, mais je me rattrape.
Je partage l'analyse de la Capitaine : au début je croyais savoir comment ça allait finir, et je me suis planté. Le twist n'a rien de facile, on s'emmêle facilement, c'est comme le môme, mord de rire, qui fait chut dans le dos de son pote pour le surprendre : l'autre l'a entendu venir depuis un moment. Eh bien là, je ne l'ai pas vu venir. Bravo JC.
Le thème du clonage est intéressant, et encore plus celui des expériences médicales. Il est certain que loin de la Terre, la diversité du vivant doit être réduite, donc pourquoi pas produire des individus crash-test brevetés ? Est-ce plus choquant que ce que l'on fait subir aujourd'hui en France aux primates, rongeurs, chiens et chats ? La barbarie est très actuelle, malheureusement.
Du point de vue de l'écriture, c'est très agréable, et je remercie l'auteur de m'avoir appris les mots parange, besson, et délitescence. Oserais-je une remarque ? Il est question à un moment de douze jumeaux, pourrait-on dire des dodécuplés ?
Je note enfin deux coquilles, en pinailleur : Amana devient "Amanda" page 4, et page 6 des prothèses "cyborges" (bien que là j'ai un doute : de base c'est un substantif, donc une licence sfique autoriserait de l'adjectiver, donc l'accord en genre et en nombre s'impose).

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Christobal COLUMBUS
Djackdah NIELLE
Koyolite TSEILA
Erwelyn CULTURE MARTIENNE
B BLANZAT
Philippe LEMAIRE
Ténèbres PATATE

💬Commentaires et avis