Menu

Notez
Lectures gratuites

        

Futur inextricable | J.C. Gapdy | 2021

Une nouvelle dans l'univers de SysSol et de la Spatiale


Un article ajouté/rédigé par | 03/01/2022 | Lu 399 fois


⚓️ : 2021, J.C. Gapdy, SYSSOL


Futur inextricable | J.C. Gapdy | 2021
L’adolescence de Luc n’avait été qu’une suite de drames avec la disparition de tous ses proches. Son psy avait pu le sauver de ces traumatismes et lui redonner un peu d’équilibre mental. 

Pourtant, quelques années plus tard, alors qu’il finissait ses études, le double virtuel qu’il avait créé durant cette période le poussait à réveiller sa mémoire avec un seul objectif : découvrir la vérité sur ce dont il avait été témoin et sur ce qu’il savait.

Mais, dans une famille déchirée autant que tourmentée, n’était-il pas dangereux de vouloir rappeler les morts, de remuer le sang dans lequel ils avaient disparu ? Le passé ne risquait-il pas de présenter à Luc une lourde note et de le propulser dans un futur inextricable... ?

Ambiance

Voici un roman relativement court (79 pages A5, 92.000 signes) mêlant polar-noir et dark-SF, une ambiance tout à l’opposé du hopepunk et solarpunk de mes textes habituels.

Qu’est-ce que la Dark-SF ? Tout simplement de la SF sombre. En prenant pour exemple certaines œuvres cinématographiques qui rentrent dans ce genre, je vous citerai Alien, le 8e passagerDark cityDonnie DarkoL’armée des 12 singesLe fils de l’homme, etc. En romans SF, je donnerai La servante écarlateLes monades urbainesRavageTous à ZanzibarLe passeur, etc.

Notez que l’univers d’une histoire en dark-SF n’est pas forcément celui d'une dystopie, c'est-à-dire d’un monde dur, répressif et/ou socialement invivable, mais peut se limiter à la partie sombre d’une société plus ou moins classique, à un petit espace ou un huis clos dramatique… Dans Futur inextricable, l’univers général est celui de SysSol, mais circonscrit à une toute petite région sur Terre. Notre planète apparaît d’ailleurs dans les enquêtes plus hopepunk de Gerulf (La Reine du Diable Rouge et Un cerveau d’yttrium) comme un fond, un décor assez peu engageant ; on la retrouve aussi comme un monde assez peu agréable dans Gynoïdes, une nouvelle dont les deux premières époques sont dures et en dark-SF.

Vous voici prévenus : rien de gai dans cette histoire, d’autant plus qu’il s’agit d’un polar noir, d’un bout d’enquête – en fait de révélations sur la fin d’une enquête – quant à de sordides morts au sein de la famille disparue de Luc. Notez par ailleurs que l’objectif de ce texte n’est pas de vous faire découvrir des coupables mais, tout en reprenant les thèmes dickiens que j’apprécie – ceux où la réalité se révèle très éloignée des apparences –, de vous plonger dans…

Chut ! Je préfère ne rien dévoiler ; si vous le lisez, vous comprendrez…

Téléchargement

Sur mon site, je vous propose cette nouvelle au téléchargement gratuit au format numérique de votre choix : Futur inextricable.

Retour de lecture

Aucune contrepartie n'est demandée, mais il est vrai qu'un petit retour de lecture - même bref - en commentaire ci-dessous sur cette fiche me ferait très plaisir !

Lien utile


JC Gapdy
J.C pour Jean Christophe Gapdy, écrivain de passion. Je suis franchement dans les genres de... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Didier REBOUSSIN le 14/01/2022 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alvin
Une histoire située dans l'univers de Syssol, avec plein d'IA qui se moquent des trois lois de la robotique comme de leurs premiers transistors. Luc va partir faire un peu d'ingénierie dans le système solaire, à l'issue de ses études. Avant de partir, il retourne une dernière fois dans la maison de son enfance, avant qu'elle ne soit rasée pour laisser place à un espace écologique. Là, il renoue avec un passé dramatique. En effet, sa mère s'y est suicidée puis son père s'y est fait assassiner. Depuis, l'enquête piétine. Pour se refaire une santé mentale, Luc a affaire à quelques psy chargés de lui remettre le cerveau d'équerre.
Notre JC national s'adonne à un genre qu'il semble affectionner : le thriller policier dans le futur. Ici, rien de moins que la démonstration d'un crime parfait, ce qui débouche sur une fin un tantinet immorale. La montée de la tension dans ce récit est bien graduée, et la fin parfaitement logique. Une bonne lecture, bien rythmée, prenante.

2.Posté par Koyolite TSEILA le 15/01/2022 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
Attention : ma fiche de lecture contient des spoilers.

Cette nouvelle dans l’univers de SysSol nous invite à suivre Luc, jeune ingénieur, qui souhaite retourner une dernière fois dans la maison de son enfance, lieu où se sont déroulés de sordides actes. Il espère ainsi pouvoir faire la paix avec lui-même afin de tirer un trait sur cette horrible et pesante partie de son passé, avant son départ pour les colonies minières de Jupiter. Mais ce qu’il y découvrira va profondément le bouleverser…

Le premier point fort de ce récit, c’est son originalité. J’entends par là que je n’ai encore jamais lu un Polar dont l’enquête se déroule exclusivement dans une pièce sous la forme de dialogues et d’échanges de données entre un personnage de chair et d’os (Luc) et une intelligence artificielle (Double-Luc, qui se trouve être le sosie « informatique » du protagoniste). Il y a bien deux ou trois intervenants extérieurs, mais le cœur du récit réside en ce tête-à-tête particulier en huis clos ; concept nouveau dans son ensemble, en ce qui me concerne, et que je trouve fort intéressant.

Le second point fort, c’est la conception du récit. Ici, il n’y a pas de place pour l’anticipation. Le lecteur s’assied en compagnie de Luc et Double-Luc, visionne des bouts de films et consulte les documents ou les archives présentés. Ainsi, Luc et le lecteur reçoivent les informations simultanément et progressent au même rythme dans cette enquête. Le rendu est excellent, car j’ai vraiment l’impression d’être moi-même dans cette chambre et j’arrive bien à me représenter tout ce que l’on me montre. L’immersion dans le récit est totale.

Et le troisième point fort, c’est bien évidemment l’intrigue, dirigée d’une main de maître par J.C. Gapdy et son esprit tordu et ingénieux ! Il a l’art de mener le lecteur partout et nulle part à la fois, tout en brouillant les pistes et semant de nouveaux indices en cours de route pour mieux le rouler dans la farine par la suite. Et tout ça, en restant dans une chambre ! C’est diaboliquement machiavélique et frappadingue, et j’adore. De plus, je suis fort impressionnée non seulement par les connaissances en informatique de l’auteur, mais aussi par la manière dont il transpose et adapte celles-ci dans un proche futur. C’est passionnant.

Néanmoins, tout n’est pas parfait… De par ma nature impatiente, je dois avouer que les nombreuses répétitions et redondances m’ont arraché quelques soupirs au cours de la lecture, parce qu’elles alourdissent inutilement le récit. C’est que je veux en découdre, moi, savoir de quoi il retourne !

En conclusion, Futur inextricable est une nouvelle originale, bien conçue, qui propose une intrigue prenante. J’aime à me représenter la Science-fiction tel un immense arbre aux branches multiples. La Dark SF est l’une de ses ramifications que je connais un peu moins bien. De ce fait, j’ai apprécié de pouvoir m’y promener grâce à ce texte. C’est une belle découverte et j’espère qu’il y en aura d’autres dans cette veine ! Merci Jycé.

3.Posté par Djackdah NIELLE le 17/01/2022 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Djackdah
Efficace, sombre, immoral (encore que cela se discute...), un autre visage moins humaniste et positif que ce que nous a habitué Jycé, mais tellement "réaliste" (l'histoire marcherait très bien sans la partie SF). Cela me rappelle un film dont j'ai oublié le nom où jusqu'au bout on est baladé entre "c'est lui le coupable" et "j'ai un doute, c'est peut-être l'autre" et où la véritable fin nous était présenté en post-generique.

4.Posté par Jean Christophe GAPDY le 19/01/2022 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JCGapdy
Merci à tous les 3 pour vos retours qui me laissent penser que je peux encore commettre quelques histoires plus sombres que celles habituelles... 2 sont déjà prêtes, 3 écrites à 50% dont 1 polar. Je verrai à faire déambuler le chat noir 😼 et quelques autres bestioles 🐛 🐍 🐯 👹 avec ça...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Jean Christophe GAPDY
Koyolite TSEILA
Christobal COLUMBUS
Le Galion DES ETOILES
Dumè ANTONI
Didier REBOUSSIN
Djackdah NIELLE

💬Commentaires et avis