Menu

Notez
Films

        

10000 | 10,000 BC | 2008


Un article ajouté/rédigé par | 01/01/2013 | Lu 2076 fois




10000 | 10,000 BC | 2008
Il fut un temps oĂč hommes et bĂȘtes vivaient Ă  l'Ă©tat sauvage et les puissants mammouths rĂ©gnaient sur la terre. Un temps oĂč les idĂ©es et les croyances qui naissaient, allaient pour toujours modeler l'espĂšce humaine. 10 000 nous plonge au coeur du voyage d'un jeune chasseur, D'Leh qui, pour sauver la femme qu'il aime d'un terrible seigneur de la guerre dĂ©terminĂ© Ă  la possĂ©der, devra mener une armĂ©e Ă  travers l'immensitĂ© du dĂ©sert, franchissant ainsi pour la premiĂšre fois les limites de son territoire. Le groupe entame alors un long pĂ©riple Ă  travers des terres infestĂ©es de monstres, et dĂ©couvre des civilisations dont il ne soupçonnait pas l'existence. Au terme de leur voyage, D'Leh et les siens dĂ©couvrent un empire inconnu, hĂ©rissĂ© d'immenses pyramides dĂ©diĂ©es Ă  un dieu vivant, tyrannique et sanguinaire. Le jeune chasseur comprend alors que sa mission n'est pas seulement de sauver Evolet, mais la civilisation tout entiĂšre...

Présentation

Bon
 alors, comment dire ? Ce film, c’est du « Emmerich » tout crachĂ©. Il ne donc faut pas en attendre grand-chose, ni chercher un semblant de vĂ©ritĂ© historique (les inexactitudes sont nombreuses), ni se poser trop de questions. Si vous partez de ce principe, tout ira bien, sinon
. Ici le but n’est pas de vous instruire sur la prĂ©histoire, mais de vous divertir. Ce film est un divertissement teintĂ© de fiction. De la pure action, avec des effets spĂ©ciaux qui vous en mettent plein la vue.

Le narrateur nous raconte une lĂ©gende cucul la praline. Le scĂ©nario est simple, sans surprise, prĂ©visible. Il y a de l’amour, de beaux sentiments, un hĂ©ros (aux allures de gentil Conan) accompagnĂ©s de ses amis qui part Ă  la recherche de sa bien-aimĂ©e, des combats (mais jamais de violence gratuite) et une enfant (devenue femme) aux yeux bleus au centre de la lĂ©gende. Les personnages ne sont pas vraiment charismatiques et on peut mĂȘme anticiper certaines de leurs rĂ©pliques.

NĂ©anmoins, en partant du principe qu’il s’agit d’un divertissement, le film se laisse volontiers regarder. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyĂ©e (en tout cas moins qu’avec « John Carter »), parce que certaines choses improbables, ainsi que le ridicule de certaines situations (du genre, les guerriers passent des montagnes enneigĂ©es Ă  la jungle tropicale en quelques secondes et l’un d’eux s’exclament « Il fait chaud ici ! ») m’ont faites rire, m’ont diverti. Je dois dire aussi que le film offre de bons moments, qui sauvent bien le reste. Et de beaux paysages aussi. Donc finalement, malgrĂ© quelques rĂ©ticences, je me suis quand mĂȘme laissĂ© entraĂźner au cƓur de cette prĂ©histoire de fiction.

Certains effets spĂ©ciaux sont spectaculaires. LĂ  je retiens tout particuliĂšrement la charge des mammouths, que ce soit dans la prairie ou dans la citĂ© du « Tout Puissant ». Impressionnant ! Je suis aussi Ă©tonnĂ©e du « rĂ©alisme » de certains animaux prĂ©historiques, Ă  l’exception de « Dent de Lance » (le tigre), dont l’animation n’est franchement pas terrible.

Sinon, Ă  un moment donnĂ©, quand le hĂ©ros et ses guerriers arrivent Ă  la citĂ© des mĂ©chants situĂ©e en plein dĂ©sert, et au milieu de laquelle trĂŽne une pyramide de type Ă©gyptien (ne me demandez pas ce qu’elle fait ici et Ă  cette Ă©poque
), j’ai eu peur qu’Emmerich nous fasse un remake de Stargate (film de 1994 dont il est le rĂ©alisateur), et plus que tout, qu’il intĂšgre un vaisseau spatial et des extraterrestres dans son scĂ©nario « fourre-tout ». Fort heureusement, il n’a pas poussĂ© le bouchon jusque-lĂ . Ouf.

En conclusion, je dirais de ce film de fiction qu’il est divertissant. Il est par exemple parfait pour un lendemain de RĂ©veillon, quand nos esprits sont encore bien embuĂ©s et que la capacitĂ© Ă  rĂ©flĂ©chir est amoindrie. Rien que pour la charge des mammouths, il vaut le coup d’Ɠil !

Koyolite Tseila
PassionnĂ©e de Science-fiction, d’Imaginaire et de rĂ©cits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 02/01/2013 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maestro
10.000 est un film étrange. Il commence presque comme un documentaire, avec une certaine crédibilité. Et puis tout part en sucette ! On a droit à un choc de cultures dignes des plus grandes théories ufologico-atlantico-muo-nazcao-débilo-machin. C'est juste un divertissement pour ados ou pour étudiants en fin de blocus (mais pas les historiens qui risquent de suffoquer d'indignations au bout d'une demie-heure).

2.Posté par Thierry B. le 02/08/2013 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ThierryB
Roland Emmerich nouis a habituĂ© Ă  des films qui en mettent plein la vue afin de cacher le vide du scĂ©nario. Ici, il n'a mĂȘme pas fait cet effort. Un film Ă  Ă©viter.

3.Posté par A.C. de Haenne le 11/05/2014 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un film créationniste qui nie une grande part de l'évolution humaine et animale. Je déteste ce film. A.C.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facĂ©tieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est rĂ©ussi lorsqu’aprĂšs avoir cliquĂ© sur « ajouter », vous voyez en encadrĂ© et en rouge le texte « Votre commentaire a Ă©tĂ© postĂ© ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du RĂšglement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se rĂ©serve le droit de supprimer les commentaires contraires au rĂšglement.

Rubriques Ă  explorer :