Menu

Notez
Fables du Futur

        

Requête irrecevable | Robert Yessouroun | 2020


Un article ajouté/rédigé par | 07/06/2021 | Lu 347 fois




À 7 heures 29, ce mardi-là, en sueur, le pauvre Éloi se réveilla d’une humeur morose, ce que confirmèrent les calculs de son androïde domestique, qui anticipait déjà le pire. C’est que, tout artificiel qu’il fût, Gonzac n’en pouvait plus de ces demandes qu’il ne pouvait satisfaire. Une vraie calamité ! Ces derniers temps, son maître s’en était fait une spécialité. Serait-ce là, le signe d’une déficience, d’un mal devenu chronique ? Dans l’affirmative, n’était-ce pas rédhibitoire pour un robot de servir une telle tare ? Gonzac lança donc une recherche soutenue, afin d’obtenir une procédure qui le préserverait de ces RI (Requêtes Irrecevables). Forcément, il ne tarda pas à découvrir une parade parmi les milliards de milliards de milliards de données.

Le quadragénaire en pyjama chamarré de colombes commença la matinée en grommelant dans son lit, sous la couette. Puis, de but en blanc :

‑ Veux pas travailler aujourd’hui, Gonzac…

‑ Dommage, monsieur Éloi. Désolé.

‑ Tu ne me demandes pas pourquoi ?

‑ Vous me le volez de la bouche, monsieur.

‑ Eh bien, sache que je suis devenu gémirophobe !

‑ « Gémirophobe », répéta l’androïde. Inconnu dans mon lexique. Néologisme ?

L’homme soupira :

‑ Les discours de la plainte m’angoissent.

‑ Pourtant, dans votre métier, n’est-ce pas un peu votre pain quotidien ?

‑ Pire, mon vieux, c’est ma source de revenu.

‑ Alors, ne serait-il pas sage de vous rendre quand même à votre travail ?

‑ Non. Vais changer de métier. Fini, la psychanalyse !

‑ Fort bien, monsieur Éloi.

‑ Tu ne me demandes pas quelle sera ma nouvelle profession ?

‑ Vous me coupez l’herbe sous le pied, monsieur Éloi.

Le thérapeute dressa le dos, tout fier, pour déclarer qu’il allait devenir garde-forestier. Adieu, les jérémiades !

‑ Parce que vous croyez que les arbres ne se plaignent pas ?

Éloi  nargua son valet :

‑ Si c’est vraiment le cas, les végétaux restent bien discrets, eux, au moins !

‑ Oui, pour les profanes, qui ne savent pas les observer…

Visiblement, Gonzac déprimait son propriétaire au regard baissé sur la couette…

‑ Monsieur désire-t-il un concentré de publicités, un Euphorimax, par exemple ?

‑ Plus tard, plus tard, peut-être. (Un temps.) En attendant, peux-tu aller me remplacer ?

‑ Je comprends mal la question.

‑ Peux-tu te rendre à mon cabinet, pour soulager mes patients ? Ce sera un défilé croquignolet, aujourd’hui…

Encore une RI, conclut l’analyseur de l’androïde. Quel patient se confierait à un serviteur artificiel ? Le moniteur de contrôle activa aussitôt la parade.

‑ J’accéderais à votre demande, monsieur Éloi, mais à une condition.

Son maître écarquilla les yeux, comme pour demander : laquelle, bon sang ?

‑ Si et seulement si vous m’augmentez.

‑ Toi ? T’augmenter ? Mais tes yeux, tes oreilles, ton intelligence, tout en toi est déjà bien augmenté, non ?

‑ Ici, il s’agit de l’augmentation de mon module de la patience.

‑ Et pourquoi te faudrait-il plus de patience ?

‑ Pour vous supporter, monsieur Éloi.

Effaré, son maître se recroquevilla d’abord sous la couette.

‑ Misère ! En fait, tu te plains, toi aussi ! Quelle horreur !

Puis, tout rouge, Éloi bondit hors du lit, pour foncer vers la salle de bain.

‑ Je file au travail !

‑ Puis-je vous proposer des boules Quies, monsieur ?

Source

Texte @ Robert Yessouroun, tous droits réservés




💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 07/06/2021 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Pauvre Gonzac ! L’androïde domestique n’en peut plus des demandes impossibles à satisfaire de son maître au caractère infernal. A tel point que Gonzac est lui-même sur le point de péter un câble. Il va donc lui falloir trouver des parades pour se préserver d’un dysfonctionnement imminent. Voici une petite fable du futur qui se lit en 2 minutes et que j’ai bien appréciée. La chute m’a arraché un éclat de rire ! Il fallait y penser à cette solution, finalement toute simple. Je crois que d’ailleurs que je vais l’appliquer pour moi-même lors d’une prochaine situation similaire ^-^

2.Posté par Christobal COLUMBUS le 07/06/2021 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ChristoColumbus
Effectivement, je dirai plutôt comme notre capitaine : " Pauvre Gonzac ! ". Son maître Éloi, semble tellement blasé par toutes les plaintes de ses patients à écouter, qu'il ne remarque même plus l'état de son propre domestique d'androïde. Et quand enfin il découvre que son robot éprouve et exprime une brindille de sentiment humain, celui-ci préfère se retrancher dans son cabinet de psychanalyste mais... non, psychanalyste n'est ni médecin, ni ingénieur en robotique...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Koyolite TSEILA
Robert YESSOUROUN
Didier REBOUSSIN
Jean Christophe GAPDY
Djackdah NIELLE
Philippe MORINEAU
Jean-Marc DE VOS
Lionel PETITJEAN

💬Commentaires et avis