Menu

Notez
Récits maritimes

        

Normandie : un paquebot gâché


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 20/09/2023 | Lu 416 fois






Normandie : un paquebot gâché

- Salut Marty !

- Hey salut Doc ! Vous m’avez surpris. Comment ça va ? Vous avez troqué votre locomotive temporelle pour... euh… c’est quoi au fait, Doc ?

- Je l’ai appelée la Géorean, c’est une navette géo-temporelle, Marty ! Contrairement à la DeLorean ou à ma Sierra Railway, non seulement elle peut se transporter dans le temps mais aussi à n’importe quel endroit sur Terre !

- Ah c’est super ça, Doc ! Et d’où et de quand venez-vous alors ?

- Qu’importe Marty, je viens te chercher, j’ai besoin de toi !

- Ah non Doc, c’est fini pour moi les voyages trippants, j’ai assez donné lors des derniers qu’on a fait !

- Si, Marty ! Il le faut ! J’ai été contacté pour une mission pour Le Galion des Etoiles ! Ils ont besoin de nous pour retracer l’histoire d’un navire !

- Le Galion ?! Et qu’est-ce que j’irai faire avec vous, Doc ? Pas question d’aller encore changer le continuum espace-temps, hein !

- Nooon Marty ! Juste du visu et quelques photos pendant que je piloterai la Géorean !

- C’est promis hein, Doc ?

- Allez, monte Marty !

Normandie : un paquebot gâché

- Ouh là ! Où sommes-nous, Doc ?

- Nous sommes en France, en 1932, au port de Saint-Nazaire et regarde, c’est le paquebot Normandie en construction ! Prends une photo Marty !

📸
Juin 1932, le Normandie en construction | Illustration : Croisières et paquebots (merci !) https://croisieresetpaquebots.com/
Juin 1932, le Normandie en construction | Illustration : Croisières et paquebots (merci !) https://croisieresetpaquebots.com/

- Dites-donc Doc, c’est un navire gigantesque !

- Oui !  À cette époque-ci, avec ses 313 mètres de long et 36 mètres de largeur, il est le plus grand navire du monde ! Il est même encore plus grand que son concurrent anglais le Queen Mary.

- Quand le mettent-ils à l’eau, Doc ?

- Le 29 octobre 1932. Ici nous sommes en juin, avançons de quatre mois dans le futur mon ami !

Normandie : un paquebot gâché

- Wouah, elle déménage vraiment votre navette spatiotemporelle Doc !

- Après quelques fois on s’habitue, Marty. Regarde le paquebot va être mis à l’eau, prends encore une photo Marty !

- Ok Doc !

📸
Octobre 1932, le Normandie est dans son élément | Illustration : Croisières et paquebots (merci !) https://croisieresetpaquebots.com/
Octobre 1932, le Normandie est dans son élément | Illustration : Croisières et paquebots (merci !) https://croisieresetpaquebots.com/

- Mais dites-moi, pourquoi le Galion vous a-t-il demandé ce reportage spécialement sur ce paquebot ?

- En fait, l’historien maritime du Galion voulait des photos d’époque. Ce navire n’a malheureusement vécu que quatre ans Marty et il n’y a pas grand-chose à raconter, si ce n’est ce qui lui est arrivé, à lui, la fierté de la France. Lorsque les États-Unis sont entrés en guerre contre le Japon et les forces de l’Axe, précisément le 7 décembre 1941, date de l’attaque de Pearl Harbor, le Normandie était accosté au port de New York. Il a aussitôt été réquisitionné par l’US NAVY afin d’être utilisé pour le transport des troupes. Malheureusement, un incendie s’est déclaré à bord du navire.

- Et alors, comment ça s’est passé Doc ? Il a entièrement brûlé ?

- Pas du tout, Marty ! Les pompiers ont jeté tellement d’eau sur le navire qu’il a fini par chavirer dans le port !

- Euh… c’est un peu bête quand-même ça, hein Doc ?

- Arrfff ! M’en parle pas Marty ! D’ailleurs on va aller voir ! Allez, direction New York le 9 février 1942 !

Normandie : un paquebot gâché

- Regarde Marty ! On y est ! L’épaisse fumée envahi déjà toute une partie du port. Les bateaux-pompes jettent de l’eau tant et plus sur le pauvre paquebot ! Il commence déjà à s’incliner !
Février 1942, le Normandie (USS Lafayette) en feu dans le port de New York | Par US National Archives photo — http://www.navsource.org/archives/09/22/22053.htm, Domaine public
Février 1942, le Normandie (USS Lafayette) en feu dans le port de New York | Par US National Archives photo — http://www.navsource.org/archives/09/22/22053.htm, Domaine public

- Si c’est pas malheureux ça, Doc !  Y’a-t-il eu des victimes ?

- Comme il était en travaux d’aménagements pour accueillir un maximum de troupes, il n’y avait pas beaucoup de monde à ce moment-là. On relate une seule victime et encore, c’était dû à une chute.

- …

- À quoi penses-tu, Marty ?

- Ben… et si on les prévenait qu’un incendie va avoir lieu, Doc ? On épargnerait ce beau bateau, non ?

- Nom de Zeus ! Mais tu n’y penses pas, Marty ?! Il ne faut surtout pas faire ça ! Rends-toi compte ! Si ce navire devait être sauvé, peut-être aurait-il transporté des troupes notamment pour le jour J. Imagine s’il avait été torpillé et avait perdu 4000 ou 5000 soldats à son bord ! Cela pourrait aller jusqu’à remettre en question tout le déroulement du débarquement de Normandie le 6 juin 1944 ! Tout l’avenir du monde pourrait en être bouleversé ! Et quand bien même le débarquement se serait bien passé, Le Galion des Etoiles ne nous aurait alors pas demandé de venir prendre ces photos et donc, comment serions-nous ici à cet instant même ?! Et comment cet incendie aurait-il pu être évité ?! On créerait un paradoxe temporel ! Une déchirure du continuum espace-temps, une impossible réalité !

- Ah, je ne verrai jamais les choses aussi loin que vous, Doc. D’accord, on n’intervient surtout pas !

- Regarde, Marty ! Ça y est : le navire vient de se coucher sur son flanc gauche ! Vas-y, prends encore une photo !

📸
Le Normandie (USS Lafayette) couché sur son flanc gauche après l'incendie | Par USN — Dictionary of American Naval Fighting Ships (DANFS), National Archives Photograph, 80-G-410243, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4254838
Le Normandie (USS Lafayette) couché sur son flanc gauche après l'incendie | Par USN — Dictionary of American Naval Fighting Ships (DANFS), National Archives Photograph, 80-G-410243, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4254838

- C’est fait, Doc. Triste destin pour un si beau navire…

- L’Histoire le veut ainsi mon garçon…

- Qu’est-il devenu ensuite ? Ils sont parvenus à le renflouer ?

- La France a refusé de récupérer l’épave. Le navire a alors été entièrement démonté jusqu’en 1947 par les Américains. Ils l’avaient pris pour eux, ils l’avaient rebaptisé USS Lafayette. Alors c’était à eux de se débrouiller avec ce qu’il restait du fier navire français.

- Un navire oublié donc…

- Bah, peut-être pas tant que ça, Marty, vu notre petit reportage pour Le Galion des Etoiles. On peut aussi le voir dans les albums d’Hergé "Tintin en Amérique" et "L’oreille cassée" en version noir et blanc de 1937, ainsi que dans "Les aventures de Jo, Zette et Jocko : L’éruption du Karamako".

- D’accord Doc, je pense qu’on a tout ce qu’il nous faut.

- Oui Marty, allons vite remettre tout ça à l’historien maritime du Galion ! Direction la Belgique en 2023 ! Justement, le pays d’Hergé !  

Normandie : un paquebot gâché

~ FIN ~

Liens utiles


Diorama du chavirement du Normandie

Normandie 1
  • Normandie 1
  • Normandie 2
  • Normandie 3
J'ai réalisé ce diorama du chavirement du Normandie en 1942 dans le port de New York. L'époxy demande beaucoup de minutie, mais j'y suis arrivé. Le gel acrylique m'a permis de faire l'effet vague-eau de mer. Deux couches ont été nécessaires avec ensuite de la peinture blanche très très très diluée. L'échelle est tellement petite que je n'irai pas plus loin dans les détails. Le Normandie faisait 314m de long tout de même ! Premier diorama pour ma part. Après quelques essais, je suis assez satisfait du résultat pour une première. Les cheminées à fleur d'eau comme en 42...

Voici trois photos de ma réalisation. Plus de photos sont disponibles dans mon groupe Facebook Créations artisanales, idées et astuces.

Sources

Photos du diorama chavirement du Normandie @ Christobal Columbus, réalisation personnelle

Christobal Columbus
Copyright @ Christobal Columbus pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 20/09/2023 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Mais quel bel article et quelle idée originale que tu as eue là, avec ces chers Doc et Marty et la Géorean ! Quand je lis leurs dialogues, j'entends leurs voix dans mon esprit ! Très chouette. Et alors l'histoire du Normandie, bon sang, mais c'est incroyable ! Merci pour cette agréable voyage dans le passé.

2.Posté par Michel MAILLOT le 20/09/2023 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
Bravo, belle histoire qui nous remémore celle d’un navire magnifique en son temps. Elle me parle particulièrement puisque je me souviens de ce que m’en contèrent mes grands-parents, surtout ma grand mère durant les années 60. Pour eux, pour elle, nul doute que ça n’était pas un accident mais un acte délibéré de nos amis anglo-saxons pour torpiller un des fleurons de l’industrie française. Je m’en souviens encore même si je n’ai pas forcément adhéré à ce point de vue un peu plus tard.

3.Posté par Jean Christophe GAPDY le 20/09/2023 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JCGapdy
Très chouette présentation qui change et qui, de ce fait, rend l'histoire plus agréable à découvrir que dans un simple récit "passif". Bravo ! C'est excellent.
Une histoire dont mon père, ancien marin, m'avait parlé.

4.Posté par Christobal COLUMBUS le 20/09/2023 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ChristoColumbus
Un tout grand MERCI à Michel Maillot et JC Gapdy.

Mr Maillot, effectivement, je n'ai pas voulu entrer dans cette histoire de supposé attentat car il est vrai que vu la concurrence de l'époque, on peut se poser des questions. Ceci dit, pourquoi faire un acte pareil sans savoir si ce bateau allait traverser la 2ème guerre mondiale sans soucis ? Bref, mes récits ne sont jamais que des résumés très raccourcis pour ne pas oublier ces navires et pour celui que ça intéresserait plus profondément, il y a beaucoup plus d'infos sur chacun des mes récits en ligne sur internet. Merci pour votre commentaire que j'attendais !

JC Gapdy, oui merci pour ton retour ! Ça me touche car tu sais la passion que je mets pour rédiger ces petites histoires très résumées afin de ne pas oublier ces navires perdus. Ici, vu que ce navire n'a pas emporté de pauvres victimes avec lui, je me suis dit qu'un peu de fantaisie serait bien sympa.

5.Posté par B BLANZAT le 20/09/2023 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blanzat
Bravo Christophe pour ce reportage spatio-temporel !
Il me semble que j'avais déjà évoqué avec toi ma propre histoire familiale avec Le Normandie, un tableau peint par un arrière grand oncle qui a été gazé en 14-18. Dès que je peux j'en prendrai une photo pour la partager avec le Galion !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.