Menu

Notez
Films

        

Magnitude 10.5

Téléfilm en 2 parties, d'une durée de 3 heures env.


Un article ajouté/rédigé par | 19/11/2011 | Lu 834 fois



Un tremblement de terre de magnitude 7.9 sur l'échelle de Richter secoue la ville de Seattle. Les habitants de la côte ouest sont victimes du plus impressionnant désastre naturel du siècle. La peur et la panique s'emparent de la population, et cela ne fait que commencer... Des séismes de plus en plus spectaculaires s'enchaînent, provoquant accidents, démolitions et raz-de-marée. La solution se trouve entre les mains du Dr Hill et du Président des Etats-Unis, mais celle-ci peut être à double tranchant...


Magnitude 10.5

Présentation

Voilà un film que j’aime bien pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le scénario catastrophe présenté ici est, je trouve, plutôt bien développé. Et le docteur Samantha Hill y est pour beaucoup dans ce fait, car son personnage apporte des hypothèses et des preuves à en faire trembler (c’est le cas de le dire…) plus d’un. Je ne connais pas assez le sujet pour savoir si la thèse qu’elle présente à propos des séismes se déroulant aux USA est réaliste ou pas, mais en tout cas, son personnage est suffisamment convainquant pour que j’y croie.

Notons ensuite la présence de l’acteur Beau Bridges dans le rôle du président des USA, un rôle qu’il incarne fort bien. C’est que l’acteur a de la prestance et du caractère, comme il nous le démontre ici. On peut aussi admirer la prestation de John Schneider (SmallVille), dans le rôle d’un père de famille courageux et aventurier.

Il est également à noter que les effets spéciaux sont spectaculaires et qu’ils servent le film de manière remarquable.

« Magnitude 10.5 » est un long téléfilm durant lequel on ne s’ennuie pas. Entre les diverses scènes de dévastation, on a le droit à de beaux moments de réflexion et de sentimentalité.

Quelques petits bémols tout de même : les cinq premières minutes du film sont vraiment débiles (le gars avec son vélo qui se la joue tandis que les maisons s’effondrent autour de lui, c’est ridicule), le film est très « américain » (fort heureusement pas de manière aussi prononcée que dans Independance Day !) et la transition entre les scènes est particulière (2 images l’une à côté de l’autre sur l’écran durant quelques secondes, c’est spécial).

En résumé, même si « Magnitude 10.5 » est un film « bon public », c’est un excellent divertissement, avec des personnages attachants.


Dans la même rubrique :
< >
Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Dumè ANTONI
Robert YESSOUROUN
Koyolite TSEILA
Patrick PLÉTINCKX

💬Commentaires et avis