Menu

Notez
Livres

        

Les Mystères de Lebenburg | Constantin Louvain | 2024


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 10/04/2024 | Lu 869 fois






Les Mystères de Lebenburg @ 2024 MVO Editions
Les Mystères de Lebenburg @ 2024 MVO Editions

Illustration et quatrième de couverture

Jacques Clavisse, étudiant en rupture d’université, noie un chagrin d’amour dans la bière quand il décroche un poste de libraire à Lebenburg, une petite localité touristique des Ardennes belges. Il se rend en fin d’été dans cette cité médiévale difficile d’accès, comme oubliée par le temps. Accueilli par Luce, la jolie secrétaire du bourgmestre, il y rencontre une communauté artisanale qui lui plaît et emménage.

Il découvre bientôt que les habitants respectent d’étranges coutumes. Le guet ferme les portes de la ville au crépuscule et personne ne sort la nuit. Les résidents opèrent de curieux commerces. Sur la place pentagonale trône la statue des fondateurs de la cité, le Margrave et l’Enchanteur, censés avoir lancé sur Lebenburg et sa population un sort bénéfique. Jacques sourit à l’évocation de cette légende sous le soleil d’été. Mais lorsque l’hiver isole la ville et que les phénomènes étranges se multiplient, la peur l’envahit lentement.

Présentation de mon roman

Jacques Clavisse, un étudiant en journalisme qui s'est perdu depuis des mois dans les vapeurs de l'alcool après une déception amoureuse, reçoit coup sur coup deux lettres: une de son père qui l'avertit qu'il lui coupe les fonds et une de l'Office National de L'Emploi belge qui lui offre un poste de libraire à Lebenburg, petite localité des Ardennes. Fortement incité à se reprendre en main, il accepte un emploi qu'il découvre avec surprise très bien payé. Lors de sa visite sur place, à la fin de l'été, Luce, la jolie secrétaire du bourgmestre, le convainc de signer un contrat temporaire et il emménage bientôt dans son logement de fonction situé au-dessus de la librairie. Peu à peu, derrière le décor rassurant d'un bourg vaguement écolo qui vit à la fois du tourisme et de l'artisanat, il découvre une réalité plus sombre, une localité régie par des lois bizarres telles que l'interdiction formelle de quitter son domicile après le coucher du soleil. Il constate que le contenu des ouvrages qu'il vend très cher à des clients discrets flirte avec la magie la plus noire et que les activités des autres boutiques présentent des côtés qui fleurent le souffre. Quand vient l'hiver, la neige coupe toute communication entre Lebenburg et les localités environnantes. Pris au piège, Jacques Clavisse découvre le journal que tenait son prédécesseur disparu et commence sérieusement à s'inquiéter.

Ce roman présente une nouvelle facette du fantastique belge, un domaine où se sont illustrés des auteurs tels que Jean Ray ou Thomas Owen. "Les mystères de Lebenburg" constitue une plongée lente dans un monde sinistre et un projet effarant. Le passage du banal à l’étrange s’effectue par de petites touches qui constituent comme les fragments d’un puzzle que le personnage principal, épris de rationalité et aveuglé par des intérêts immédiats, se refuse longtemps à intégrer.

Constantin Louvain
Copyright @ Constantin Louvain pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Marie 78 le 01/06/2024 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marie78
Bonjour
J’ai terminé « Les mystères de Lebenburg », un roman étrange. Je le classerais en effet dans la rubrique « Fantastique », mais pas seulement. Il nous décrit un monde déroutant que découvre le personnage principal. A première vue, un endroit idyllique : une ville qui n’a pas changé depuis le Moyen-Age, construite par deux mécènes bien en avance sur leur temps et préoccupés d’avancées sociales, habitée par des artisans consciencieux, visitée l’été par de joyeux touristes, animée de préoccupations égalitaires et écologistes. Mais dès qu’on gratte un peu ce vernis, transparaît un effrayant univers totalitaire, habité par une présence malveillante. La nuit, personne ne quitte sa demeure à Lebenburg, sous aucun prétexte. Ne comptez pas y trouver des vampires ou des loups-garous, ces créatures de la nuit devenues presque banales à force d’usage littéraire forcené. Non. Lebenburg est différente, ontologiquement. Et comme le fait remarquer un des personnages : « Le Mal ne se présente pas en tant que tel, car très peu d’humains seraient alors prêts à l’accueillir. Il s’avance dissimulé derrière le masque d’un bien. »

Je vous invite à visiter à votre tour Lebenburg, cité attrayante aux maisons pimpantes sous le soleil de septembre. Mais quand vient l’hiver, la ville isolée par la neige révèle sa vraie nature, celle d’un projet fantastique et démentiel.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.