Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !
Notez

Le Voyage dans la Lune



Article rédigé par le 24/09/2012
Lu 1088 fois



Lors d'un colloque d'astronomie, le professeur Barbenfouillis crée l'événement en faisant part à l'assemblée de son projet de voyage dans la Lune. Il organise ensuite la visite à ses confrères de l'atelier où l'obus spatial est en chantier. Il sera propulsé en direction de la Lune au moyen d'un canon géant. Le lancement réussit. Les six astronautes embarqués découvrent l'environnement lunaire et assistent à un lever de terre. Faits prisonniers par les Sélénites, population autochtone de la Lune, ils parviennent cependant à s'échapper. L'un des poursuivants reste accroché au fuselage de l'obus qui a repris le chemin de la Terre. De retour, les savants sont accueillis en héros et exposent triomphalement leur capture.


Le Voyage dans la Lune

Note

Le Voyage dans la Lune est un court-métrage de science-fiction français écrit, produit et réalisé par Georges Méliès d'après les œuvres De la Terre à la Lune de Jules Verne (1865) et Les Premiers Hommes dans la lune de H. G. Wells (1901). Il est sorti le 1er septembre 1902 et c’est le tout premier film de SF !

Durée : 14 minutes (noir et blanc, colorié à la main, puis version couleurs restaurée)

Restauration de la version couleurs

En 2010, Lobster Films, la Fondation Groupama Gan pour le cinéma et la Fondation Technicolor pour le patrimoine du cinéma engagent ensemble une restauration très coûteuse, environ 400 000 euros. Georges Méliès avait colorié une version à la main. Longtemps donnée pour perdue, la bobine très endommagée a été retrouvée à Barcelone en 1993. Près d'un an de travail fut nécessaire pour ré-assembler les fragments des 13 375 images du film de 1902 et les restaurer une à une, comme le permettent les avancées du numérique aujourd'hui. Une copie noir et blanc nitrate originale appartenant à la famille Méliès et un contretype nitrate appartenant au CNC ont été utilisés pour cette restauration. La numérisation de ces deux éléments a été réalisée aux Archives françaises du film.

Cette version colorisée restaurée est présentée pour la première fois en ouverture du 64e édition du festival de Cannes, le 11 mai 2011. À l'époque de la sortie du film, les projections étaient toujours accompagnées d'un musicien sur scène qui jouait des airs « à la mode ». En 2011, c'est une bande-son originale, composée par le groupe Air, qui mettra en valeur ce film muet retrouvé.

Source

Wikipédia (pour les infos sur la restauration du film)


Le Galion des Etoiles *
Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les... En savoir plus sur cet auteur

        

Commentaires

1.Posté par MAESTRO le 05/12/2011 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Ce film était réellement novateur, et même précurseur. Si les effets spéciaux nous semblent terriblement désuets, ils font aussi partie du charme de l'oeuvre.

Petite anecdote : Le Voyage dans la Lune a inspiré le groupe Smashing Pumpkins pour la réalisation du clip de "Tonight, tonight" en 1996. Il a aussi inspiré le dessin animé "le Secret des Sélénites".

2.Posté par THIERRY le 05/12/2011 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Un véritable monument du cinéma. Georges Méliès était vraiment un précurseur.

3.Posté par JACQUES le 05/12/2011 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jacques
Je trouve dommage qu'il soit colorisé. Mais à part cela c'est un film qu'il faut avoir vu car malgré son grand âge, il s'agit quand même du premier film de SF! J'ai eu l'occasion de le voir et j'ai apprécié la manière dont les astronomes sont représentés, qui ne sont pas sans rappeller les vieux magiciens du genre de Gandalf ou Merlin, voire les médecins des oeuvres de Molière.

J'exprime toute mon admiration pour ceux qui ont réussi à pérenniser cette oeuvre. Car elle est à la fois simple et féérique.
Comme quoi il suffit parfois que de quelques trucages pour faire rêver l'enfant en chacun de nous. On a pas forcément besoin d'une batterie de technologies. Le rêve s'affranchit de toute limite....


4.Posté par KOYOLITE TSEILA le 08/12/2011 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
C'est un court métrage que je regarde toujours avec plaisir. Pour ma part, je préfère aussi la version en noir-blanc (non coloriée et non colorisée). Dire que cette oeuvre a 110 ans !! Cela paraît beaucoup, mais en même temps, ce n'est pas si vieux que ça. Quels progrès nous avons fait dans ce domaine ! Je remercie tous ceux qui ont pris soin de ce court métrage et qui continue à le faire connaître dans le cadre d'évènements en rapport avec la SF.

Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.