Menu

Notez
Livres

        

Le Nuage qui vient de la Mer | Robert Clauzel | 1974


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 27/03/2021 | Lu 1367 fois






Le nuage qui vient de la mer @ 1974 Fleuve Noir | Illustration de couverture @ René Brantonne | Photo @ Koyolite Tseila, édition privée
Le nuage qui vient de la mer @ 1974 Fleuve Noir | Illustration de couverture @ René Brantonne | Photo @ Koyolite Tseila, édition privée
La première erreur qu'allait commettre Roy Morrisson allait être d'importance : celle de ne prévenir aucune autorité officielle en matière scientifique. Mais il faut dire à sa décharge que, devant la fantastique ampleur des événements, la faculté de décision sembla ne plus lui appartenir. Ce qu'il allait découvrir, en effet, de fil en aiguille, après l'appel de Patricia et dans les laboratoires du Professeur Alexander Griffin, dépasse en illogique et en fantastique tout ce que l'on peut imaginer. Bien entendu, Roy était à cent lieues d'établir un lien entre l'Apocalypse, comme l'appelait maintenant tout Londres, et ce qu'il allait constater.

Bien entendu, Roy était à cent lieues de se douter du rôle qu'il allait être amené, presque malgré lui, à jouer. A cent lieues de se douter de la chose non naturelle, maléfique, qui allait se dresser devant lui...

Anecdote

Cet ouvrage date de 1974, soit l'année de ma naissance. Fait amusant, c'est le tout premier livre de SF que j'ai lu ! Et c'est ce même ouvrage qui m'a donné goût à la littérature SF.

Comme je l'ai lu il y a quelques dizaines d'années, j'aurais - à ce jour - bien de la peine à vous en brosser une critique précise, Donc j'ai dépoussiéré le bouquin et il ne me reste plus qu'à le relire à l'occasion...

Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par JEAN-MICHEL ARCHAIMBAULT le 09/10/2023 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JMARCHAIMBAULT
Précisions sur le contenu du livre, extrait de ma série d'articles thématiques sur Robert Clauzel, également consultables sur Le Galion des Étoiles : Croisière au long du Fleuve

Le nuage qui vient de la mer donne naissance à un orage qui s’abat sur Londres et ses environs avec une violence sans précédent, amenant avec ses éclairs des phénomènes et manifestations effrayants. La relation s’établit peu à peu avec les recherches du professeur Griffin sur l’élaboration, à partir de l’hémoglobine, de la Substance Bleue capable de rendre le métal vivant. Mais les protagonistes de l’histoire ne comprendront jamais pourquoi, fuyant jusqu’à la côte, ils découvrent que la mer a disparu et contemplent un horizon inconcevable… Ainsi l’ont voulu les Cubes métalloïdes qui habitent Jupiter et ont créé, en orbite autour de leur planète, la réplique à l’identique du fragment de la Terre où a œuvré Griffin. Car il s’agissait pour eux d’exécuter une simulation préparatoire de l’opération destinée à étouffer dans l’œuf la menace d’une forme de vie potentiellement concurrente à la leur.

2.Posté par JEAN-MICHEL ARCHAIMBAULT le 12/10/2023 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JMARCHAIMBAULT
Je suis toujours amusé et ému quand me revient (souvent) à l'esprit le titre de ce livre...
Le sourire, d'abord, car ce livre a, comme l'on dit, "l'âge du capitaine" et il a marqué l'entrée de notre chère Koyolite Tseila dans les mondes infinis de la S.F.
L'émotion, maintenant.
"Le nuage qui vient de la mer" fait partie de ces assemblages magiques, quasi incantatoires, de mots qui invitaient jadis à se projeter d'un mois dans le futur lorsqu'on était acquéreur en temps réel (dès publication, autrement dit) des Anticipation du Fleuve Noir. L'un des premiers réflexes, après avoir longuement regardé les illustrations et lu les textes de 4ème de couverture, était de se précipiter à la fin des livres pour consulter les annonces "À paraître" suivant la liste "Déjà parus dans la même collection" et les informations "Vient de paraître".
Le cas échéant, c'était le signal de départ pour un mois de cogitation expectative.
Bel exemple ici tout comme, sept ans plus tôt, avec "Cette lueur qui venait des ténèbres". Il y en aurait bien d'autres, mais ceci est une autre histoire. 😉

3.Posté par Koyolite TSEILA le 12/10/2023 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Merci beaucoup Jean-Michel pour ces précisions et précieuses anecdotes, j'apprécie 🙏

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.