Menu

⚓A propos du Galion des Etoiles

Blog partenaire

Articles à paraître :

  • Rdv avec la Peur (LM)
  • Echec à la Poisse (RY)
  • Robots, SAP (RY)
  • Halo (PdT)
  • La Chose qui pensait (DR)
  • Le Casino du réel (RY)
  • Le Sacre du Printemps (RY)
  • Night Sky (PdT)
  • L'Éruption du Karamako (KT)
  • Les Orphelins du Ciel (BB)






Notez
Cycles

        

Le Grand Vaisseau | Marrow | Robert Reed | 2000-2004


Un article ajouté/rédigé par | 14/02/2016 | Lu 310 fois


⚓️TAGS : 2000, 2004, Robert Reed


Tome 1 - Le grand Vaisseau (Marrow, 2000)

Le Grand Vaisseau | Marrow | Robert Reed | 2000-2004
Le grand vaisseau est vaste comme un système solaire et vieux de plus d'un milliard d'années. Il dérive, vide et abandonné, à proximité de notre galaxie lorsque les Terriens s'en emparent. Après l'avoir colonisé, ils le transforment en paquebot de luxe, qui emporte plus de cent milliards de représentants de toutes les espèces intelligentes de la Voie lactée pour une croisière au milieu des étoiles. Un capitaine principal et cinquante mille capitaines secondaires gèrent les milliers de salles aussi vastes que des lunes, dotées chacune d'un environnement adapté à ceux qui s'y installent. Pendant ce temps, le vaisseau cherche à communiquer avec ceux qui l'ont capturé, mais personne ne l'entend.

Nul ne sait d'où vient le vaisseau, ni à quoi il sert. Jusqu'au jour où les capitaines découvrent, au coeur même de l'immense artefact, une chambre dissimulée contenant une planète au noyau de métal  opaque, qu'ils décident d'explorer malgré le danger. Le secret du vaisseau est à ce prix.

Miocène, l'ambitieuse commandante en second, se retrouve naufragée à la surface de la planète, en compagnie de plusieurs centaines de capitaines. Il ne leur reste plus qu'à bâtir à partir de rien une civilisation d'une technologie suffisante pour s'échapper du piège, avant que celui-ci ne se referme.

Pendant ce temps, le grand vaisseau continue sa course sans eux. Mais quelqu'un, visiblement, sait où il va, et surtout d'où il vient...

Fiche de lecture

Je parle souvent de gâchis quand un bon concept, un bel univers, est desservi par une histoire ratée. Et bien ici c'est le pompon !

Commençons par l'univers. On a un vaisseau gigantesque, même pas exploré à moitié. A bord de ce vaisseau des hommes, avides de rêves... heu, non, ça c'est autre chose. A bord de ce vaisseau, des races innombrables, aux habitats et coutumes variés, menés par un équipage humain de capitaines immortels, aux compétences effrayantes. Il y a là tout ce qu'il faut pour faire un grand cycle car jamais je n'ai vu un pitch aussi proche de celui de Rama, mon cycle préféré.

Et tout est gâché par la faute d'une écriture déplorable !

Tout d'abord, l'histoire, qui dévie complètement de ce qui fait l'intérêt du Grand Vaisseau pour tourner à la robinsonnade. C'est d'autant plus dommage qu'on sait que ces capitaines abandonnés (ohé, ohé...) vont s'en sortir.

Ensuite, il y a les personnages. Ils sont tellement peu attachants qu'on les croirait faits en téflon ! Une sorte de mixte entre des poêles à frire et du riz américain : ça ne colle jamais. En tout cas, en ce qui me concerne, ça ne colle pas.

Et enfin, il y a l'écriture. Je ne sais pas si c'est l'auteur ou, comme le suggère un ami qui l'a lu en anglais, la traduction, mais c'est à la limite de l'illisibilité. J'ai bien l'impression qu'une notice d'antidépresseurs est plus claire et captivante. Des paragraphes en des lieux différents se succèdent sans coupures, les dialogues ne permettent pas de savoir qui dit quoi, on dirait qu'il manque des morceaux entre deux chapitres...

En fait, ce bouquin, c'est comme si l'auteur avait fait un plat pourri avec les meilleurs ingrédients. Honnêtement, j'ai dû me faire violence pour me convaincre de lire la suite...
Le Grand Vaisseau | Marrow | Robert Reed | 2000-2004

Tome 2 - Un Puits dans les Etoiles (The Well of Stars, 2004)

Le Grand Vaisseau | Marrow | Robert Reed | 2000-2004
Après les incidents liés à la découverte de Marrow et la révolte des Indociles, le Grand Vaisseau a vu sa trajectoire déviée. Il fonce à travers les confins de la galaxie qu'il quittera après avoir traversé une étrange nébuleuse. Des nouvelles venues de celle-ci font état d'un peuple étrange, polymorphe et très avancé technologiquement. Une mission est donc envoyée afin de savoir ce qu'il en est, d'évaluer d'éventuelles menaces et, le cas échéant, de déjouer celles-ci. Une mission parallèle et ultra-secrète est même mise sur pied par les capitaines afin de multiplier leurs chances.

Il s'avère que la nébuleuse n'est pas ce qu'on croit, pas plus que le peuple qui l'abrite. Et ce qui y vit est bien mieux renseigné que prévu sur le Grand Vaisseau. Le secret du passager mystère est éventé ! Le vaisseau est en grand danger et les capitaines vont devoir aller au bout de leurs ressources pour le sauver.

Parallèlement, une autre menace est suspectée, celle d'un autre peuple qui suivrait le grand vaisseau à la trace pour en prendre possession. Pourra-t-on les détecter à temps ? Sera-t-il possible de déjouer leurs plans ? A moins qu'il ne soit déjà trop tard...

Fiche de lecture

Quel fouillis ! Je sors de ce livre avec les mêmes impressions que pour le premier Le Grand Vaisseau, à savoir que l'auteur a beaucoup d'imagination mais manque cruellement de structure dans son écriture. Un ami qui a lu ces ouvrages me dit que c'est plus probablement le traducteur. Je suis prêt à le croire mais le résultat est le même : on est à la limite du compréhensible.

Tout y passe : dialogues confus où on ne sait plus qui est qui, chapitres sans césures ni transitions, passages du coq à l'âne... J'aime bien les histoires touffues, denses, les intrigues emmêlées. Mais cela demande un minimum de clarté dans l'écriture. Or, c'est ce qui manque ici. C'est franchement dommage, car l'univers proposé est riche, mais le livre ne tient pas ses promesses.

J'ai d'ailleurs l'impression que c'est une tendance lourde : beaucoup d'auteurs de SF ne comptent plus que sur leur imagination et en oublient le style. J'espère que le futur me contredira. Mais pour ce qui est de Robert Reed, je pense que je vais laisser tomber et en rester là.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 14/02/2016 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
C’est le genre de bouquin qui vous rend malade, malade parce que l’univers dépeint est très alléchant et on débarque tout fébrile dans cette histoire, malade parce que très vite on déchante tellement c’est mal écrit. Les personnages sont violents et insensibles, à croire qu’ils ont été stérilisés. Ajoutez à cela une cruelle absence de lyrisme : Qui dit quoi ? Qui fait quoi ? Qui est qui ? Bref, c’est un énorme brouillon et une très grosse déception. Perso, j’ai déclaré forfait, sous peine d'indigestion.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Membres sur le pont
Christobal COLUMBUS
Robert YESSOUROUN
Djackdah NIELLE
Koyolite TSEILA
Erwelyn CULTURE MARTIENNE
B BLANZAT
Philippe LEMAIRE
Ténèbres PATATE

💬Commentaires et avis