Menu

Notez
Livres

        

Le Fleuve de l’Éternité | Riverworld | Philip José Farmer | 1971-1983


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 25/08/2012 | Lu 1230 fois






Le fleuve de l'éternité | Montage illustrations @ Koyolite Tseila
Le fleuve de l'éternité | Montage illustrations @ Koyolite Tseila
Le jour du grand cri, tous les humains qui avaient jamais vécu se réveillèrent, nus, sur les rives d'un fleuve immense, le Fleuve de l'éternité. Ils étaient trente ou quarante milliards entremêlés, issus de toutes les époques et de toutes les cultures, parlant chacun sa langue, ayant chacun sa conception de l'au-delà, et immensément surpris de se retrouver vivants. Parmi eux, des ressuscités célèbres en leur temps, l'explorateur Richard Burton, Sam Clemens, alias Mark Twain, Jean sans Terre, Hélène de Troie, Cyrano de Bergerac, Mozart, Ulysse. Et tous les autres. Tous, ils se demandent qui a construit ce monde impossible, qui les a ramenés à la vie. Et pourquoi?

Le Fleuve de l'Éternité

  1. Le Monde du Fleuve (To Your Scattered Bodies Go, 1971)
  2. Le Bateau fabuleux (The Fabulous Riverboat, 1971)
  3. Le noir Dessein (The Dark Design, 1977)
  4. Le Labyrinthe magique (The Magic Labyrinth, 1980)
  5. Les Dieux du Fleuve (Gods of Riverworld, 1983)

Les personnages historiques

  • Richard Francis Burton
  • Samuel Clemens, alias Mark Twain
  • Alice Hargreaves (son nom de femme mariée) alias Alice (Alice au Pays des Merveilles)
  • Jean Sans Terre
  • Savinien de Cyrano de Bergerac
  • Hermann Göring

Un personnage secondaire, Peter Jairus Frigate, présente bien des caractéristiques communes avec Philip José Farmer ! Je vous invite à découvrir dans cet article sa manière de définir ce qu'est la science-fiction : Philip José Farmer et sa définition de la SF.

Fiche de lecture

J'ai malheureusement perdu la critique que j'avais rédigée à l'époque au sujet de ce beau cycle... Et comme cette lecture date, je ne me souviens malheureusement plus de tous les détails. Mais de l'essentiel oui !

C'est une lecture qui m'a beaucoup plu, malgré parfois quelques longueurs qui donnent en effet à ce long fleuve des allures d'éternité. J'ai trouvé le concept original, à savoir l'humanité qui se réveille un beau jour sur les rives d'un fleuve, sans savoir où elle se trouve, ni pourquoi. 

Autre chose de très sympa, c'est d'avoir faire se rencontrer des personnages de diverses époques, comme par exemple Richard Francis Burton, Mark Twain, Cyrano de Bergerac, etc. Cela donne des situations à la fois amusantes et étonnantes.

De plus, l'univers présenté est magnifique !

Le suspens est bien maintenu jusqu'au dernier tome. Quant à la finalité de cette histoire... on aimera ou on aimera moins selon ses appréciations. Dans l'ensemble, j'ai vraiment beaucoup aimé Le Monde du Fleuve, juste un tout petit peu moins sur la fin peut-être.

Liens utiles





Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par MAESTRO le 13/11/2011 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Avec le Fleuve de l'Eternité, Philip Jose Farmer nous livre deux choses : une nouveau monde de SF absolument fantastique et une fresque d'une complexité inouïe. Le principe même du fleuve serpentant sur toute une planète est génial. C'est le genre d'idée qu'on trouve évidente après-coup tout en se disant qu'on ne l'aurait jamais eue. Il permet le développement d'une intrigue complexe, mêlant habillement personnages historiques et imagination débordante.

Farmer possède un point commun avec Simmons : une culture littéraire très étendue. Là où le créateur d'Ilium et Olympos s'inspire de Shakespeare, Fermer nous régale avec des allusions à Alice au Pays des Merveilles. C'est la lecture du Fleuve de l'Eternité qui m'a donné l'envie de lire Alice en version bilingue.

Je n'ai qu'un reproche à faire à la série : la fin. J'ai l'impression que l'auteur refuse de clore véritablement. Il se perd dans les dédales d'une sous-intrigue sous forme de chasse au snark. La conclusion est donc peu ... concluante...

2.Posté par THIERRY le 13/11/2011 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Une saga impressionante, que j'ai adorée au point de lire l'ensemble en un temps record :o)

3.Posté par Miroirs SF le 05/03/2017 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MiroirsSF
Ok, c'est vendu ! Je lirai donc cela avant L'Univers à l'envers. Le principe fait bien envie.

4.Posté par Koyolite TSEILA le 05/03/2017 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du coup... j'ai comme une immense envie de relire le cycle !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.