Menu

Notez
Films

        

La jeune Fille de l'Eau | Lady in the Water | 2006


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 20/10/2022 | Lu 311 fois






La jeune Fille de l'Eau | Lady in the Water | 2006

Affiche et synopsis

Un gardien d'immeuble nommé Cleveland Heep découvre un jour une femme, Story, dans la piscine de sa résidence. Elle dit être poursuivie par des créatures maléfiques qui veulent l'empêcher de rejoindre son monde. Celle-ci affirme que l'entrée de son monde parallèle est tout au fond de la piscine, mais malheureusement fermé. Pour l'ouvrir, il faut décrypter une série de codes. Cleveland va donc faire tout son possible pour réussir à aider cette nymphe aquatique...

Présentation

Lady in the Water, La jeune Fille de l’Eau, est un film de M. Night Shyamalan, injustement boudé par les critiques, et qui malgré son rythme un peu mollasson, offre à mes yeux un très beau conte antique, transposé dans le monde moderne. Alors oui, tout est peut-être un peu maladroit et annonce les ratages suivants du réalisateur, mais je rapproche celui-ci des nouvelles de Neil Gaiman, dans lesquelles de petites touches fantastiques viennent égayer le quotidien.

Avec Paul Giamatti en protagoniste principal, pas d’inquiétude pour avoir un héros singulier, rassemblant autour de lui des figures mythologiques, sous des formes de gens ordinaires, regroupés autour de la piscine d’une résidence, devenant un royaume de quêtes où rôdent de dangereuses créatures. Story, incarnée par Bryce Dallas Howard, déjà vue dans le précédent film de Shyamalan, Le Village, est probablement le maillon faible du casting. C’est un peu dur de dire cela, mais son personnage, central dans l’intrigue, permet à tous les autres de briller, créant les liens émotionnels faisant de ce film un joli conte. C’est d’ailleurs ce qu’il était à l’origine, le réalisateur s’étant d’abord servi de cette idée d’un portail magique au fond de la piscine, comme d’un récit pour ses enfants.

Alors oui, la structure du scénario est plus classique que dans Sixième Sens ou Incassable, il n’empêche que certaines surprises surviennent durant le film et méritent le nom de petits twists ! Je vois très bien ce genre de choses se produire dans une aventure de jeu de rôle, rebattant les cartes en plein milieu de l’action, donnant un nouvel éclairage à différentes scènes et protagonistes.

Ce n’est pas super dynamique, oui, on s’ennuie même un peu en cours de route, mais pour ma part, j’ai bien apprécié ce Lady in the Water !

Patate Des Ténèbres
Copyright @ Patate des Ténèbres pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par JEAN-MICHEL ARCHAIMBAULT le 20/10/2022 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JMARCHAIMBAULT
Dans mon Top 3 de ce réalisateur, il y a "Le village", "La jeune fille de l'eau" et "Sixième sens".
Il faudrait que je revoie encore "La jeune fille..." qui a, selon moi, quelques faiblesses scénaristiques et n'est pas toujours très convaincant. À mon avis, le monstre n'était pas indispensable, du moins tel quel car trop détaillé.
Mais, comme pour "Le village", que d'émotion véhiculée par la musique ! Plusieurs passages sont sublimes et bouleversants, notamment ceux où l'on entend l'admirable thème principal.
James Newton Howard est l'un de mes compositeurs modernes préférés. Sans lui, "Le village" aurait perdu au moins la moitié de son atmosphère et de son intemporalité. Et "La jeune fille..." serait resté un film peu mémorable.

2.Posté par Véronique TARDY le 30/06/2023 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vlana
D'habitude j'apprécie les films de M. Night Shyamalan, mais celui-ci, bah non ! Il est lent c'est vrai, mais ce n'est pas du tout ce qui me gêne dans un film. J'aime bien les films lents en général. Non, là, c'est l'histoire à laquelle je n'ai pas accroché. J'ai du mal à dire pourquoi, là on touche aux goûts et aux couleurs ; c'est dur à expliquer. Malgré certains passages qui sont effectivement très beaux et poétiques, eh bien, non, ce film n'est pas pour moi. Ce n'est pas qu'il est mauvais, c'est juste que je ne suis jamais vraiment rentrée dans l'histoire. Bah oui, les goûts et les couleurs...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.