Menu
Facebook
Pinterest






Blog partenaire où l'on a soif de curiosité ! Histoire, Voyages, Sciences, Culture, Geekeries, Culture martienne

Dans la même rubrique :
< >

Notez
Recueils et Anthologies SFFF

        

La Tour de Babylone

Recueil de 8 nouvelles


Rédigé par le 30/10/2016 | Lu 757 fois


Tags : Folio, Ted Chiang


La Tour de Babylone
À Babylone, la construction de la tour touche à sa fin. On va bientôt atteindre la voûte du ciel et découvrir les secrets de Jéhovah. Une mathématicienne aurait trouvé une démonstration capable de mettre à mal les mathématiques, sa vie de couple... et sa vie, tout court. Le premier contact avec les extraterrestres aura également des répercussions inattendues sur le quotidien d’une linguiste réputée. Le destin de Neil Fisk bascule le jour où sa femme est tuée par la visitation d’un ange...

Huit nouvelles qui constituent l’intégrale des œuvres de l’auteur entre 1990 et 2002. Huit textes d’une puissance inégalée, lauréats pour la plupart des principaux prix du genre : Hugo, Nebula, Theodore Sturgeon, Sidewise...

Huit occasions de découvrir le talent d’un nouveau grand de la science-fiction mondiale.

Les nouvelles

1 - La Tour de Babylone
2 - Comprends
3 - Division par zéro
4 - L'Histoire de ta vie
5 - Soixante-douze lettres
6 - L'Évolution de la science humaine
7 - L'Enfer, quand Dieu n'est pas présent
8 - Aimer ce que l'on voit : un documentaire

A noter : la nouvelle n° 4 "L'Histoire de la ta Vie", est adaptée au cinéma sous le titre de "Premier Contact" ("Arrival" en anglais) en 2016.

1. La Tour de Babylone

A Babylone, la construction de la grande tour touche à sa fin. Après des décennies de travaux, le gigantesque édifice touche presque à la voûte céleste. Pour percer cette dernière, deux équipes de mineurs sont appelées d'Egypte et d'Elam. Pourront-ils creuser à travers la coque supérieure de notre monde ? Et que trouveront-ils derrière ?

Cette nouvelle a parfois des allures de Pratchett, avec cette Terre de mythologie, si différente de la nôtre, et son final surprenant.

2. Comprends

A la suite d'une noyade, Léon est dans le coma et son cerveau est gravement endommagé. On lui injecte alors un traitement expérimental : l'hormone K, qui doit régénérer ses neurones et leurs connexions. Les résultats seront au-delà de toute espérance. Peut-être même trop...

J'ai adoré ce récit ! On se plonge dans la peau d'un personnage dont les capacités cognitives ne font que se développer. C'est bluffant ! Et pourtant, d'ordinaire, je n'aime pas l'introspection. Mais ici elle sert bien le récit "externe", où le suspense et l'action sont bien présents. 

3. Division par Zéro

Une jeune mathématicienne déprime. Non, le mot est trop faible, elle perd la raison ! Elle a trouvé la preuve que nos mathématiques sont fausses, que tout est égal à tout, mathématiquement. Elle mesure pleinement les conséquences pour son domaine d'activité, mais aussi pour la science et les disciplines humaines. Car si tout se vaut, qu'est-ce qui a encore de l'importance ?

J'ai un peu moins aimé cette histoire. Elle est pourtant très bien foutue. On sent que l'auteur maîtrise son sujet. Toutefois, il y a des côtés trop psychologiques.

4. L'Histoire de ta Vie

Des extraterrestres sont arrivés en orbite autour de notre planète. Partout sur le globe, des écrans permettent de communiquer avec eux. Communiquer ? Non, pas tout de suite. Il faut d'abord que des linguistes arrivent à comprendre leur langue. Voilà la tâche dévolue à Louise Banks. Mais l'apprentissage de cette langue et de cette écriture étranges va avoir sur elle des effets surprenants.

Cette nouvelle est à couper le souffle. Pas d'action, mais du suspense, du mystère, une construction narrative originale et un concept bien documenté. C'est pointu et prenant. J'ai adoré ! Si j'ai acheté le livre, c'est pour cette nouvelle précise, dont j'ai entendu parler grâce au film qu'elle a inspiré et qui sort bientôt. Je ne le regrette pas et j'ai hâte de voir l'adaptation.

5. Soixante-Douze Lettres

Dans l'Angleterre victorienne, toute la technologie tourne autour d'une discipline : la nomenclature. Mêlant les mathématiques et la tradition kabbaliste, les nomenclateurs créent des noms qui, associés au bon mannequin, permettent de créer des golems. Ce sont ces derniers qui, par leur puissance de travail répétitive mais infatigable ont permit la révolution industrielle. Robert Stratton est un de ces nomenclateurs, et il est très doué. Il rêve de mettre ses capacités au service du peuple, mais tous n'ont pas les mêmes objectifs.

Voici le Golem de Prague replacé dans l'Angleterre du XIXe siècle, une forme de steampunk kabbaliste et ésotérique où factorisation et intégration se font sur des syllabes, où les permutations concernent les lettres plutôt que les bases de l'ADN. C'est bluffant !

6. L'Evolution de la Science Humaine

Les métahumains sont à ce point plus intelligents que les humains que leur science est devenue incompréhensible. Les humains en sont donc réduits, pour continuer à progresser, d'analyser et de décortiquer des résultats métahumains vieux de plusieurs dizaines d'années.

Cette nouvelle très courte (4 pages) fonctionne comme une dystopie optimiste. C'est étrange et on reste sur sa faim, on en voudrait plus !

7. L'Enfer, quand Dieu n'est pas présent

Imaginez un monde dans lequel Dieu et les anges ne seraient pas des inventions humaines mais des réalités tangibles, un monde dans lequel des visitations ont lieu régulièrement, produisant leurs lots de miracles mais aussi de décès, un monde où les âmes des morts seraient visibles dans leur trajet vers le Paradis ou l'Enfer, un monde où ce même Enfer serait régulièrement visible également. C'est dans ce monde que Neil, un homme sans foi, doit faire face à la perte de sa femme bien-aimée, Sarah. Et comme Sarah est allée au Paradis, Neil n'a pas le choix : il doit tout faire pour avoir la foi et pouvoir l'y rejoindre.

Alors là, je suis bluffé : on n'est moins dans la SF que dans le fantastique, mais j'ai bien aimé quand même. On a ici le parcours d'un beau personnage, dans un monde délirant. Les détails de cet univers parallèle sont révélés progressivement, ce qui permet au lecteur d'anticiper et d'essayer de décoder les bribes qui lui sont données. Point amusant : les anges qui viennent visiter la Terre me font un peu penser à ceux d'Evangelion, au moins dans le principe. Et Evangelion est un de mes animés préférés...

8. Aimer ce que l'on voit : un documentaire

La calliagnosie est la dernière controverse à la mode. Sous ce nom se cache une technique visant à désactiver une capacité spécifique du cerveau : celle de distinguer un visage laid d'un visage beau. Grâce à une molécule particulière, et à un champs magnétique bien réglé, les récepteurs neuraux concernés sont désactivés. La personne qui a subi la calliagnosie reste capable de reconnaître un visage et de le décrire, mais elle est incapable de dire s'il est beau ou pas. La technique, qui est réversible, a ses partisans, surtout à gauche et parmi certaines minorités. Elle a aussi ses détracteurs, plutôt conservateurs ou issus de groupes majoritaires.

Dans cette nouvelle, l'auteur nous invite dans une sorte de documentaire. Le récit est découpé en témoignages de divers personnages : opposants ou partisans, calliagnosiques actuels ou anciens... Un récit intéressant et original qui nous met face à notre conception de la beauté, mais aussi de l'amour, de la lutte contre de la discrimination, de la liberté d'opinion ou même de la liberté tout court.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Commentaires

1.Posté par Marie BLOODY le 17/08/2020 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DomiL
Terminé aussi ce recueil, remarquable à mon goût pour la Tour de Babylone, Soixante douze lettres, l'histoire de ta vie, et Division par zéro. J'ai bien aimé Comprends, et Aimer ce que l'on voit- un documentaire. Les deux autres m'ont laissée de marbre, même si les sujets sont intéressants, la narration trop froide ne m'a pas touchée.
Concernent le film Premier Contact, inspiré par l'histoire de ta vie, mon humble avis est qu'il faut séparer les deux car pour avoir vu le film avant de lire le bouquin, je n'ai pas réussi à retrouver le film dans le texte.
Un auteur à suivre, bien que peu prol...

Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.

⚓️Recherche :


⚓️Membres sur le pont
Djackdah NIELLE
Jacques TIMMERMANS
Frédéric VASSEUR
Erwelyn CULTURE MARTIENNE


⚓️Commentaires