Menu



Notez
Livres

        

La Loi de la Horde | Piet Legay | 2011


Un article ajouté/rédigé par | 21/06/2021 | Lu 170 fois




La Loi de la Horde | Piet Legay | 2011
Dans la clarté du double soleil de Célée, TALAMALEK méditait. Devant lui, la horde des Pangahr fuyait une fois de plus au travers de la forêt bleue. Pourquoi la malédiction s’attachait-elle à ces non-humains, génération après génération ? Quel crime avaient commis leurs ancêtres pour qu’ils soient ainsi poursuivis par la vindicte des dieux obscurs ?

Talamalek, l’enfant dont le nom signifiait « tiré du feu », avait accompagné le Grand Ioii voir le sorcier WYNN au fond de sa tanière, par-delà la crevasse de feu. Il avait osé braver l’interdiction et avait consulté la MALEKULA. Il n’en était pas revenu fou, mais elle ne lui avait rien dit. Découragé, renonçant à lutter, il était redescendu au pays d’Ipanga, acceptant d’être broyé dans le grand massacre du peuple pangahr. Car les dieux en avaient décidé ainsi.

Alors seulement, en retrouvant la horde qu’il aimait, il avait compris ! WYNN, tout comme la MALEKULA, lui avaient donné les clés de la survie du peuple Pangahr. Car il les possédait avant même d’être descendu des étoiles…

Fiche de lecture

Je vais sans doute paraître partisan, mais j’affirme qu'un livre de Piet Legay est toujours un événement. Celui-ci me conforte dans mon idée. Il y a dans La loi de la horde des réminiscences réelles de livres que j’ai adorés, depuis Le chant des astronautes de Henneberg – par la similitude de situation dans laquelle un enfant terrien se retrouve isolé au milieu d’une tribu de créatures extraterrestre traversant quelques difficultés – jusqu’à Piège sur Zarkass de Stefan Wul pour la peinture des paysages, la poésie qui accompagne l’évocation des peuples, de leurs traditions, et qui rendent la planète où se situe l’action vivante et envoûtante.

L’histoire est simple, et comme toutes les histoires simples, elle est belle. À la suite d’un naufrage stellaire, deux enfants survivants – un garçon et une fille – se retrouvent chacun pris en charge par un des peuples dominants de leur nouveau monde, les « Gvohrs » et les « Pangahrs ». À la suite d’une mésentente, les « Gvohrs », présentés comme assez abominables, brutaux, carnassiers, dotés d’une férocité démesurée, entreprennent d’exterminer leurs compétiteurs, moins bien lotis sur le plan de la force pure. Une fuite éperdue s’engage, au cours de laquelle, de campements en campements, s’épuise la race des « Pangahrs ». Pourtant les prophéties et les oracles rendus par des créatures assez hallucinantes confortent le vieux chef de la horde « Pangahr » dans l’espoir que le salut viendra du terrien si mal accepté dans ses rangs. À l’issue de multiples péripéties, cet enfant apportera au peuple « Pangahr » la solution salvatrice par le biais d’une création totalement humaine. Il ne s’agit ni de l’écriture, ni de l’agriculture ni de la roue, mais bien de l’arc et de la flèche. Disposant d’une supériorité technologique sur leurs adversaires, l’avenir s’ouvrira alors aux « Pangahrs » sous de meilleurs auspices et l’enfant – Talamalek – rencontrera l’amour.

Le livre m’a captivé dès les premières pages pour ne plus me lâcher. Il y avait bien longtemps que cela ne m’était pas arrivé, et cela fait du bien ! Je ne puis, chers lectrices et lecteurs, que vous conseiller vivement d’arpenter à votre tour les pistes de la forêt bleue, d’enfourcher les « drakos » pour survoler l’antique cité de Saghamor. Un excellent Legay donc pour conclure.

Piet Legay, alias Baudoin Chailley, est un écrivain prolifique qui a fait les beaux jours du Fleuve Noir avant de rejoindre Rivière Blanche à laquelle il donne régulièrement des titres. Usant de nombreux pseudonymes, il a d'abord livré des romans d'aventure avant de devenir un des grands auteurs français de SF.




Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Djackdah NIELLE
Philippe LEMAIRE
Julien VERHAEGE

Commentaires et avis