Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

L'Orphelin de Perdide

ou Les Maîtres du Temps



Article rédigé par le 23/06/2012
Lu 517 fois



Il s'appelle Claudi, il a quatre ans. Dernier survivant de Perdide, comment pourrait-il déjouer seul les dangers d'une planète qui a déjà tué sa famille, reconnaître les fruits empoisonnés, les fleurs vénéneuses et les grottes piégées ? Son dernier lien avec le monde des hommes est un émetteur radio dont les signaux de détresse ont été captés par le Grand Max, bourlingueur au grand cœur qui va par cet intermédiaire veiller de loin au salut de l'orphelin tout en préparant le sauvetage. Mais la mesquinerie et l'inconscience des hommes mettent l'opération en péril. Car tandis qu'ils s'adonnent à leurs coutumières trahisons, haines et vengeances, le temps passe ... Et les paradoxes temporels n'ont pas fini de compliquer les choses ...


L'Orphelin de Perdide

Fiche de lecture

C'est en 1958 que Stefan Wul eut la très bonne idée d'écrire L'Orphelin de Perdide, l'histoire d'un petit garçon livré à lui-même sur une planète dangereuse. Pour seule compagnie, le petit orphelin a un émetteur/récepteur radio de forme ovoïde.

Ce qu’il y a de génial ici, c’est qu’en partant d’un scénario qui à l’air à priori quelconque, l’auteur développe une histoire des plus étonnantes. En effet, dans cette oeuvre, Stefan Wul se lance en plein paradoxe temporel et il faudra attendre la chute pour que tous les éléments contés se mettent en place. C’est génial.

Stefan Wul ouvre son récit par une citation d'Arthur C. Clarke : Plus nous allons vite, plus le temps passe lentement. A la vitesse de la lumière, le temps cesse d’exister ; le moment «maintenant» dure éternellement.

Je dois dire que cette histoire, fort agréable à lire, a été également très bien adaptée en dessin animé par René Laloux sous le titre Les Maîtres du Temps. Alors que vous choisissiez de lire le roman de Stefan Wul, ou que vous préfériez regarder le film, finalement c'est égal. Les deux sont bien : l'histoire est plus ou moins la même, bien que dans le film il y ait quelques petits changements par rapport à l'histoire originale. Le livre est peut-être plus doux, parce que dans le film, la scène où le petit garçon se fait attaquer par les frelons est franchement brutale (vue par le regard d’un enfant).

En conclusion, Stefan Wul nous livre ici un roman de science-fiction incontournable pour les fans du genre, dans lequel il joue avec le temps et les événements, le tout teinté de poésie et qui se termine sur un magnifique coup de théâtre spatio-temporel.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Olivier CLASS le 10/11/2011 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

olivier_class
Est-ce qu'il s'agit d'un roman qui a inspiré la BD de Moebius

2.Posté par KOYOLITE TSEILA le 10/11/2011 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Je ne sais pas de quelle BD tu parles. Mais je sais que Moebius a dessiné des planches concernant cet ouvrage.
L'Orphelin de Perdide de Stefan Wul est base de tout ce qui concerne Les Maîtres du Temps.

3.Posté par Olivier CLASS le 10/11/2011 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

olivier_class
C'était à la base un film d'animation inspiré de Stefan Wul
Wikipédia : Les Maîtres du temps est un film d'animation réalisé par René Laloux sur des dessins de Mœbius, sorti en 1982 et inspiré du roman de science-fiction L'Orphelin de Perdide de Stefan Wul.
C'est la même trame mais les noms des personnages changent

4.Posté par KOYOLITE TSEILA le 11/11/2011 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Oui, tout à fait, ce que tu dis là, c'est ce que je dis dans mon article, tout en haut (peut-être faut-il que je mette cela plus en évidence ?). Il y a des différences entre le film et le livre original, dont notamment le nom des personnages, mais c'est bien la même oeuvre.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com