Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

L'Homme invisible



Article rédigé par le 23/06/2012
Lu 2023 fois




L'Homme invisible
C'est un drôle de client qui s'est installé à l'auberge de Mme Hall ! Vêtu d'un grand chapeau, de lunettes noires et recouvert de bandages tout autour de la tête, l'inconnu s'est enfermé dans sa chambre avec des dizaines de petites bouteilles remplies de poudre et de liquides divers. Que prépare-t-il ? Une chose est sûre, les villageois sont loin d'être rassurés !

Adaptations cinématographiques et longs métrages

L'Homme invisible
Imaginé par H. G. Wells, qui publia son roman du même nom en 1897, l'homme invisible est un des thèmes les plus marquants du fantastique. On trouve ainsi plusieurs adaptations cinéma et télévisées.

Dès 1933, James Whale fit une adaptation du roman pour le grand écran, avec quelques différences mineures par rapport à l'oeuvre de Wells. Ce film, qui tenait plus du film d'horreur, fit de nombreux "petits" : Le retour de l'homme invisible, la femme invisible, l'agent invisible, la revanche de l'homme invisible, le retour de la vengeance du fils de l'homme invisible (petit concours : trouvez l'intrus dans la liste de films cités !). On eut même droit à "Abbott & Costello rencontre l'homme invisible" (A & C était un célèbre duo comique américain des années 1940 et 1950).

Plus anecdotique, l'invisibilité eut encore droit à quelques versions long-métrage, parmi lesquels on retiendra:
 
  • La Femme Invisible, un téléfilm de 1983, proposé comme pilote d'une série qui ne vit pas le jour
  • Les Mémoires d'un Homme Invisible, 1987, de John Carpenter, avec Chevy Chase, Daryl Hannah et Sam Neill : alternant comédie et action, elle raconte comment Nicholas Halloway, un trader peu appliqué provoque un accident dans un laboratoire le transformant en un 'homme-vous-savez-de-quoi-je-veux-parler".
  • Hollow Man (2000), un suspens de SF avec Kevin Bacon, Elisabeth Shue et Josh Brolin : un scientifique arrogant teste ses découvertes sur lui-même, mais il perd la tête quand son équipe ne parvient pas à inverser son état.

Adaptations en séries TV

L'Homme invisible (série TV de 1958), avec Tim Turner
L'Homme invisible (série TV de 1958), avec Tim Turner
Mais le petit écran s'empara aussi de ce personnage.

Bizarrement, aucune série basée sur ce thème n'eut une longue existence. Ainsi, en 1959, fut lancée une série britannique qui dura 2 saisons. Dans l'épisode-pilote (qui ne fut jamais diffusé), un scientifique est victime d'un accident (fuite radioactive) lors d'une expérience où il tentait de rendre des cobayes invisibles (Voilà, ça lui apprendra à martyriser ces petites bêtes!). A la différence de la plupart des autres histoires, le grand public est mis au courant de la chose, mais des criminels enlèvent la fiancée du héros pour le forcer à voler une banque en échange de la liberté de sa bien-aimée. Evidemment, Peter Parker ... pardon : Peter Brady (c'est son nom) ne va pas s'en laisser compter et utilisera son nouveau pouvoir pour libérer la belle et faire arrêter les criminels.

Le pilote n'ayant pas été diffusé, plusieurs éléments en furent repris pour lancer la série proprement dite, avec quelques variantes. Par exemple, cette fois, l'invisibilité de Peter Brady, est gardée secrète (du moins au début de la série) et Peter devient un agent des services secrets de sa Majesté. Pour pousser les choses un peu plus loin, le visage de TimTurner, l'acteur qui interprète Brady, n'est pas montré à l'écran, pendant les instants qui précède l'accident qui le rend invisible. Plus fort, volontairement, son nom n'apparaissait même pas au générique : on indiquait "L'homme invisible dans son propre rôle" !

L'Homme invisible (série TV de 1975), avec David McCallum
L'Homme invisible (série TV de 1975), avec David McCallum
Il fallut ensuite attendre le milieu des années 1970 pour que la télévision (américaine) s'empare à nouveau du personnage.

En 1975, une série, limitée à une seule saison de 13 épisodes, nous raconte les aventures de Daniel Westin, un (autre) scientifique, travaillant pour Klae Industries, et qui cherche à mettre au point un appareil de téléportation (Il a dû trop regarder Star Trek !).

Evidemment, cela ne marche pas et il trouve autre chose : rendre les choses ... allons, réfléchissez un peu ... invisibles ? Bonne réponse! L'application marche aussi sur les être vivants. Après l'avoir essayé sur des cobayes, il en fait la démonstration sur lui-même. L'état n'est pas permanent : au bout de quelques heures, objets et être vivants redeviennent visibles. Daniel Westin et son épouse Kate espèrent trouver des applications médicales à la découverte.

Seulement voilà : une fois de plus, d'autres y voient un autre intérêt - financier et militaire - et comptent vendre la technologie au plus offrant. Enfermé dans son laboratoire alors que les "méchants" tentent de forcer sa porte, Daniel n'a d'autre choix que d'utiliser sa machine une seconde fois sur lui-même. Au passage, il détruit l'équipement et toutes les données pour qu'elles ne tombent pas entre leurs mains. Malheureusement pour lui, le fait d'être passé deux fois par l'expérience rend son état instable. Alors qu'il avait retrouvé son état normal, Daniel se sent soudain fort mal et, alors que la douleur devient insupportable, son corps disparaît à nouveau sous ses yeux. Son invisibilité est devenue permanente. Seul un ami peut l'aider, mais pas pour retrouver son état normal : le chirurgien Nick Maggio a mis au point le Dermaplex, une matière qui permet de créer des masques ayant toutes les apparences de la peau humaine. Il fabrique ainsi un visage et des mains pour permettre à Daniel de donner le change. (Par contre, la barbe, elle, continuera à pousser sur son vrai visage invisible). Notre héros vole alors au secours de Kate, prisonnière des "méchants".

Le pilote était relativement dramatique et l'histoire même sérieuse, tandis que la série qui suivit avait un ton bien plus léger, avec quelques situations comiques. Le héros vit bien mieux son état permanent qu'il ne le faisait dans le téléfilm qui lançait la série.

Dans ces épisodes, Daniel et Kate travaillent toujours pour Klae Industries, afin de remettre la machine en état de fonctionnement. En échange, le héros doit remplir des missions dignes d'un agent secret.

Le nouvel Homme invisible - Gemini Man (série TV de 1976), avec Ben Murphy
Le nouvel Homme invisible - Gemini Man (série TV de 1976), avec Ben Murphy
Mais la télévision n'avait pas dit son dernier mot, puisqu'on eut droit à une troisième série, toujours américaine (et toujours produite par Harve Bennett), mais qui dura encore moins longtemps que la précédente. Cette fois, le héros n'est pas un scientifique, mais un agent des services secrets.

Sam Casey est victime d'un "accident" : alors qu'il effectuait une plongée sous-marine, l'endroit a été piégé. Mais la bombe ne le tue pas : elle le rend (tous en choeur!) INVISIBLE ! (Expliquez-moi comment une explosion peut provoquer ça!)

Intersect, l'agence de renseignement pour laquelle il travaille, se spécialise aussi dans la recherche. Alors qu'ils découvrent son état, le Docteur Abby Lawrence et son supérieur Leonard Driscoll doivent rapidement trouver le moyen de le stabiliser, faute de quoi Sam va mourir (snif!). C'est souvent dans les situations d'urgence qu'on travaille efficacement (Si vous connaissez Rodney McKay, dans Stargate Atlantis, vous savez de quoi je veux parler!) et le duo trouve le moyen de sauver l'agent. Grâce à un "stabilisateur d'ADN' (!) qui a l'apparence d'une montre, Sam peut désormais passer du visible à l'invisible à volonté (en appuyant sur le bouton de sa "montre", générant un 'bip' typique à chaque fois). Mais il ne peut le faire que durant 15 minutes sur 24 heures, sinon il ne survivrait pas. Avantage : ce qu'il porte devient également invisible, ce qui lui évite d'attraper un rhume en se promenant en tenue d'Adam! Après avoir réglé leurs comptes à ceux qui ont voulu le tuer, Sam Casey poursuivra son travail d'agent auprès d'Intersect.

Après un pilote de 2 heures diffusés en mai 1976, la série démarra sa diffusion en septembre de la même année pour s'achever ... un mois plus tard. En effet, la NBC ne laissera passer que 5 épisodes (en plus du pilote). Un peu court pour juger de l'audimat et annuler une série, non ? Six autres épisodes ne furent pas passés à l'antenne, du moins à cette époque. Un héros sympathique, mais beaucoup d'incohérences et peu de rigueur expliquent la décision de la NBC.

The invisible Man (série TV de 2000), avec Vincent Ventresca
The invisible Man (série TV de 2000), avec Vincent Ventresca
La dernière série en date eut un peu plus de chance que celles des années 1970. Diffusée de 2000 à 2002, 'The Invisible Man" ou 'The I-Man' connut 2 saisons et 46 épisodes (C'est Byzance !).

Cette fois, le personnage central est plutôt un antihéros. Darien Fawkes, en effet, est un voleur qui risque la prison à vie. Un service secret nommé L'Agence lui propose de participer à une expérience qui lui permettra d'échapper à cette sentence. Mais pour cela, on doit lui implanter une glande du nom de Quicksilver dans le cerveau. Cette glande lui fait produire une substance par les pores (beurk!) qui le recouvre entièrement (ainsi que ses vêtements) et qui le rendent (je vous le donnerai entre mil!) in-vi-si-ble ! L'ennui, c'est que des esprits malintentionnés ont modifié la glande : quand il la génère, le phénomène produit aussi une neurotoxine, qui cause une forte douleur et altère aussi son équilibre mental. Fawkes doit donc recevoir des doses d'un produit qui maintiennent sa santé et son équilibre mental.

La série, qui avait un ton souvent assez léger, alternait les épisodes où Fawkes devait remplir une mission confiée par l'Agence et ceux où il cherchait une solution à Quicksilver (quitte à se faire ôter la glande du cerveau).

La série finit par être annulée suite aux coûts de production et aussi en raison de différends entre SciFi et USA Networks.


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com