Menu



Notez
Kei Arcadia

        

Kei Arcadia - Episode 7 - Épilogue : Coeurs de Corsaire | J.C. Gapdy | 2021

Une aventure du Galion des Étoiles | Épilogue ou Le Livre des Révélations


Un article ajouté/rédigé par | 07/01/2021 | Lu 670 fois




Kei Arcadia - Episode 7 - Épilogue : Coeurs de Corsaire | J.C. Gapdy | 2021
Cet e-π-log des aventures de Kei Arcadia est transmis comme cadeau en remerciements aux lecteurs qui ont accepté de se prêter au jeu des commentaires sur le site du Galion des Étoiles.
 
Alors, attention : les combats spatiaux et la fureur ne sont plus de mises ; nous retrouvons « un peu » l’ambiance du deuxième épisode, avec plus de dialogues et d’introspections, ainsi que des réponses à certaines questions parmi les plus importantes.
 
L’illustration de couverture a été réalisée par Jean-Mathias Xavier spécialement pour cette occasion en hommage à l’œuvre de Leiji Matsumoto, créateur de Maetel et Emeraldas auxquelles ce roman fait référence.
 
Avec tous les compliments de vos trois Galionautes : JycéDjackdah et moi-même ^-^

Fiche de lecture

Cet épilogue est le fleuret d’or, ou si vous préférez, la cerise sur le gâteau, des aventures de Kei Arcadia.

Truffé d’action, avec de très belles scènes, musclées, touchantes ou cocasses, il apporte son lot de révélations et recèle de précieuses informations permettant au lecteur de réunir tous les éléments pour clore le jeu de piste mis en place par l’auteur au fil des épisodes.

Il me manquait encore quelques renseignements pour confirmer les hypothèses que j’avais élaborées au cours de ma lecture. A présent, ces lacunes ont été complétées.

Au travers de cette histoire, j’ai retrouvé toutes les émotions qui m’avaient scotchées en visionnant ma série TV préférée Babylon5, émotions que je n’avais plus ressenties depuis cela. La superbe scène spatiale aux abords de la station Calypsiao (épisode 6), digne d'un film, vient d’ailleurs accentuer cet effet.

Lors de ces aventures, j’ai vibré, j’ai pesté contre Kei, je me suis éclatée, émerveillée, j’ai applaudi et même versé une larme, moi à qui cela n’arrive jamais.

En partant d’un récit basique de space pirates, nous débouchons finalement sur un très beau space opera. Quelle surprise fort agréable, ce genre étant mon domaine de prédilection. Ajoutez à cela le bel hommage à Maître Mastumoto, c’est le bonheur.

Alors encore une fois, tricorne bas à Jycé pour avoir créé quelque chose de si complet, d’inattendu et de grand.

Contact

L'épilogue n'est pas à télécharger. Pour obtenir votre exemplaire, merci de prendre directement contact avec J.C. Gapdy par E-mail ou via Messenger.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Commentaires

1.Posté par Jean Christophe GAPDY le 09/01/2021 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JCGapdy
Voici donc la conclusion de cette folle aventure.
.
Folle parce que, personnellement, je suis parti à l’aveugle sans savoir s’il était possible de mettre en avant une héroïne bien différente de celles que j’ai écrites jusqu’à présent, indécise, quelque peu égoïste et peu douée d’empathie envers les autres, ayant quelques soucis mentaux et un caractère fort coléreux. Plus encore d’une héroïne pour laquelle j’allais souffler le chaud et le froid, ce qui signifiait la faire aimer aussi bien de détester, être attirée par elle autant que la repousser.
Cette histoire, loin d’être calme puisque les b...

2.Posté par Le chien CRITIQUE le 10/01/2021 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lechiencritique
Non content de nous offrir un roman feuilleton pour la modique somme de que dalle, l'auteur se paye le luxe d'offrir un dernier adieu, un épilogue. Que dis-je, un e-π-log ! Rien que pour cette trouvaille, il faut lire ( et commenté) Kei Arcadia.

Cette conclusion apporte un éclairage particulier au caractère de la personnage principale. Tout s'imbrique comme dans un légo, c'est beau et on se dit que l'auteur aime bien s'amuser avec le lecteur.

Un très grand merci à JC Gapdy pour le geste du tout gratuit, malgré une actualité éditoriale conséquente.
Un très grand merci (mais un peu moins) (c'est...

3.Posté par Siebella CHTH le 18/01/2021 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sieb
Après avoir volontairement attendu quelques jours pour découvrir la fin des aventures de Kei et son équipage, le temps de laisser mijoter l'opus 6 qui m'avait laissé quelques écorchures, je viens d'en ressortir, enchantée, mes attentes totalement satisfaites.

Il faut préciser que lorsque j'attaque une lecture, j'applique pour ce faire une sorte de rituel bien rôdé et très efficace : confort, ambiance tamisée et musique en adéquation parfaite. Pour ce dénouement -presque devenu "mon précieux" !-, tout fût préparé avec encore plus de soins. J'étais donc dans d'excellentes dispositions pour ap...

4.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 23/01/2021 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erwelyn
C'est un épilogue qui offre à l'histoire une vraie fin. Et qui a toute son importance surtout après un épisode 6 tout en action et surexcitation. On revient à l'humain, au dialogue, on peaufine et affine les révélations. Jusqu'au bout, le scénario reste assez intrigant pour continuer à vouloir côtoyer tous ces personnages. C'est aussi le seul (avec qq prémices dans le 6) où Kei montre une certaine propension aux sentiments et peut-être même à l'humilité. En ça cet épilogue est indispensable pour boucler une boucle qui nous ramène à une Kei beaucoup plus fréquentable mais aussi beaucoup plus...

5.Posté par Jean Christophe GAPDY le 20/02/2021 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JCGapdy
Pour les curieux qui hésitent à se lancer dans l'aventure de cet épilogue, en voici un extrait :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand il atteignit sa destination, Djouk constata que la mince chenille-robot s’était déjà installée et commençait à déclaper un panonceau d’aération de l’appartement qu’il devait atteindre. il dut en extraire le filtre, puis les joints trop lourds pour le petit robot. Heureusement tout était soigneusement entretenu et glissa sans effort et surtout sans le moindre bruit. Enfin...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


Membres sur le pont
Loïc JOCHAULT
Robert YESSOUROUN
Erwelyn CULTURE MARTIENNE
Jacques  BELLEZIT

Commentaires et avis