Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Voyage fantastique



Article rédigé par le 21/11/2011
Lu 411 fois




Le Voyage fantastique
En pleine guerre froide, les deux super-puissances ont travaillé sur la technologie, révolutionnaire, de miniaturisé la matière. Comme il s'agit de rétrécir chaque atome séparément, on pourrait miniaturiser une armée entière pour l'amener sur un champ de bataille, faire pénétrer des espions dans des lieux réputés inviolables, ... En un mot, celui qui maîtrise cette technologie bouleverserait l'équilibre en sa faveur, de manière peut-être décisive... Malheureusement, si on parvient à réduire la taille de personne et d'objets, l'action est fort limitée : ils reviennent à leur taille initiale après 60 minutes au plus.

Jan Benes, un scientifique travaillant derrière le rideau de fer, a trouvé le moyen de rendre le rétrécissement permanent. Avec l'aide de la CIA, le scientifique passe à l'ouest, mais un attentat le plonge dans un coma profond, dont il risque de ne pas sortir si on ne supprime pas le caillot de sang dans son cerveau. Impossible d'opérer : il faut le soigner "de l'intérieur". Pour le sauver, l'agent de la CIA Grant reçoit l'ordre d'accompagner un groupe de scientifiques : le capitaine Bill Owens, les Docteurs Michaels et Duval, ainsi que l'assistante de ce dernier, Cora Peterson, prenant place à bord du « Proteus », un sous-marin miniaturisé puis injecté dans Benes. Ils n'ont donc qu'une heure pour trouver et détruire le caillot : une fois que le sous-marin miniaturisé commencera à reprendre sa taille normale, il deviendra la cible du système immunitaire de Benes et sera détruit. Mais les obstacles se multiplient pendant leur voyage.

Un accident de parcours les force à passer par le coeur (provisoirement arrêté pour leur permettre le passage) mais aussi près des poumons pour se réapprovisionner en oxygène. Les membres de l'équipage sont bientôt contraints à « cannibaliser » leur appareil de radio afin de réparer le laser destiné à détruire le caillot de sang : il devient évident qu'il y a un saboteur sur la mission.

Autour du film

Réalisé en 1966 par Richard Fleischer (Les Vikings, Dr. Dolittle, l'étrangleur de Boston), l'histoire s'inspire d'une histoire d'Otto Klement et Jerome Bixby. Contrairement à ce qu'on croit souvent, elle n'est pas l'oeuvre d'Isaac Asimov.

En effet, Asimov lut le script déjà terminé. Comme il trouva qu'il manquait plusieurs détails importants, il obtint le droit d'écrire une novélisation de sa propre plume (1966). Vu qu'il l'écrivit très rapidement, son roman fut terminé avant la sortie cinéma, ce qui fait donc qu'aujourd'hui encore, nombreux sont celles et ceux qui croient que le film est tiré d'une de ses oeuvres.

En 1987, Asimov publiera une autre version ("Destination Cerveau") plus satisfaisante à ses yeux. Ce 2e roman reprend le même principe, mais l'histoire est largement différente et n'est donc pas une suite ni du premier livre ni du film.

Nominé aux Oscars pour la photo, les effets spéciaux sonores et le montage, le Voyage Fantastique en remporta deux :

  • Meilleurs Effets Spéciaux Visuels
  • Meilleurs Décors

Une série de dessins animés fut aussi lancée en 1968, dans laquelle l'équipage remplit ses missions à bord d'un autre sous-marin, du nom de Voyager.

Depuis plusieurs années, On évoque souvent la possibilité d'un remake, y compris de la part de James Cameron. Mais ce dernier a finalement décidé de plutôt s'investir dans Avatar. Il faudra donc encore patienter avant de voir ce que les effets spéciaux actuels pourront faire, comparés à ceux de l'original, qui étaient tout à fait impressionnants vu les moyens de l'époque (1966).

Pour simuler la nage dans différents fluides corporels, les mouvements des acteurs attachés à des câbles étaient capturés à une vitesse 50% supérieure, ce qui donne une impression de lenteur lors d'une projection à vitesse normale.

Le Proteus, le vaisseau utilisé pour se déplacer dans le corps humain, est l'oeuvre de Harper Goff, à qui l'on doit aussi le Nautilus de 20.000 lieues sous les mers.

Le principe de l'histoire rappelle fortement "L'aventure Intérieure", film de Joe Dante. Mais, ici, le film se passe largement à l'intérieur du corps et, une fois l'équipage miniaturisé, les événements se déroulent en temps réel : il s'écoule, en effet, une heure jusqu'à la fin de leur mission.

Sources

Wikipédia
Images : scifi-movies.com


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com