Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Déchronologue



Article rédigé par le 13/10/2011
Lu 611 fois



« Je suis le capitaine Henri Villon, et je mourrai bientôt. Non, ne ricanez pas en lisant cette sentencieuse présentation. N’est-ce pas l’ultime privilège d’un condamné d’annoncer son trépas comme il l’entend ? C’est mon droit. Et si vous ne me l’accordez pas, alors disons que je le prends ». Ainsi débute le récit du capitaine Villon. Il lutte avec son équipage de pirates pour préserver sa liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Son arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.


Le Déchronologue

Fiche de lecture

Une étonnante lecture, extraordinaire de par son thème et sa conception. Il fallait oser mélanger les genres "piraterie" et "science-fiction". Le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat est des plus réussis, même si... 

Au départ, le style est éprouvant et fastidieux : les chapitres sont mélangés (= ils ne se suivent pas selon leur ordre de numérotation), et l'on saute d'une époque à l'autre comme un navire qui serait balloté entre les flots. De quoi rebuter assurément certains lecteurs, qui comme le capitaine Villon et son Déchronologue, sont amenés à faire des sauts dans le temps, entre les années 1640 et 1653. Il y a de quoi en perdre le nord, c'est vrai. Cependant, si l'on se munit d'un petit journal de bord pour y marquer des repaires chronologiques, ainsi que quelques mots clé relatifs aux événements, cela aide assurément à la compréhension de l'histoire. 

Aux premiers abords, on pourrait penser que ce méli-mélo de chapitres casse le suspens (on commence par la fin pour revenir plus tard au début), mais en réalité, dans cet imbroglio d'action, l'auteur sait faire en sorte de tenir le lecteur en haleine du début à la fin. On peut quand même se demander si cette manière de faire ne relève pas de la surexploitation du procédé ? Pour ma part, il est vrai que j'aurais préféré découvrir les faits dans l'ordre chronologique. Néanmoins, ce côté « puzzle » que confère ce livre m'a plu, et c'est petit à petit et avec beaucoup de plaisir et de satisfaction que j'ai réussi à assembler les pièces de cette fresque. Une fresque qui est d’ailleurs fabuleuse, parce que l'écriture est superbe : le style et le langage utilisés garantissent une ambiance de flibusterie comme rarement atteinte dans un ouvrage. Certains passages sont vraiment poignants, je pense notamment à Carthagène. De même, le capitaine Villon est un homme remarquable, malgré son penchant pour la divine bouteille. Mais lorsque l'on découvre ce qu'est sa vie, lorsque l'on comprend les choix difficiles qu'il se doit d’effectuer, on ne pourra lui tenir rigueur de ses vices. Villon est l'archétype de l'antihéros, ce qui ne le rend que plus attachant. Donc, beaucoup d'émotion et de réflexion dans cette étonnante épopée du capitaine Villon et de ses étranges vaisseaux (il est à noter qu'il y a 2 navires et 2 équipage différents…). 

Il y a tout de même des questions qui restent ouvertes, et au vu du zèle dont fait preuve l'auteur en rendant son livre ainsi compliqué, cela m’énerve d’autant plus. Quitte à faire ardu, il aurait quand même pu aller jusqu'au bout de ses raisonnements en nous expliquant, par exemple, qui sont les Targui. De quel futur viennent-ils ? Comment peuvent-ils voyager dans le temps ? Qui sont les personnes "nées du feu" ? Etc. 

Sinon, un autre détail qui m'interpelle est celui du bateau fantôme surnommé à plusieurs reprises "Le Hollandais volant". Je m'étonne un peu que le terme de "Hollandais volant" soit connu à l'époque de Villon, c'est-à-dire entre 1640 et 1650. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'événement qui aurait donné naissance à cette légende se serait déroulé (difficile de préciser exactement) entre 1640 et 1780 (là aussi impossible de définir avec exactitude l'événement en question). Donc pour moi, il y aurait ici une petite incohérence. Mais peut-être me trompe-je ? De toute façon, ce n'est qu'un détail.

En conclusion, je me dois de préciser que malgré tout, "Le Déchronologue" est un livre exceptionnel, d'un niveau de style et d'imagination comme il m'a rarement été donné de lire ces dernières années. C'est à la fois une belle et étonnante étrangeté. « Christ mort, mes gorets ! Cet ouvrage est à lui tout seul une "maravilla" - une merveille- à posséder dans ses cales de lecture ! ».



Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par MAESTRO le 01/01/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Ce livre est un morceau de bravoure, même s'il n'est pas sans défauts. Mêler pirates et SF, il fallait oser. En général, on mélange plutôt corsaires et flibustiers avec monstres et sorcières qu'avec espace-temps et missiles. Je dois dire que dans l'ensemble le pari est réussi. Le mélange des genres se fait assez facilement. Il faut dire que Beauverger a une plume souple et facile. Il a aussi un vocabulaire fleuri, dont je pense que je vais adopter quelques expressions. Il décrit les ambiances tel et maître et nous fait plonger dans son univers avec une facilité déconcertante. Voilà pour les louanges...

...car malheureusement ce livre a aus...

2.Posté par François-Xavier G. le 16/08/2012 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Peut-être est-ce du au fait que je lise moins que vous, mais j'ai trouvé ce livre... exigeant. Demandant une attention de chaque instant. Le quatrième de couv' décrit un style chirurgical, et je rejoins assez ce sentiment, sa gouaille n'a d'égal que sa densité, et s'il fallait ne retenir qu'une chose du Déchronologue, c'est que c'est d'ailleurs pour moi une leçon d'écriture, une putain de baffe pour me rappeler ce que vaut un bon auteur, à l'heure où même dans les plus gros tirages on peut trouver des coquilles pas possibles, des styles approximatifs ou un français moins que correct. Je me permets d'évoquer ce fait aussi parce que je lis t...

3.Posté par Koyolite TSEILA le 19/08/2012 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Oui, en effet, c'est un livre exigeant, et - ôh combien - bien écrit ! C'est une leçon d'écriture et un livre qui sort vraiment de l'ordinaire. Je l'ai relu une seconde fois, juste par plaisir, et cette fois-ci, j'ai suivi non pas l'ordre des chapitres, mais les chapitres selon leur chronologie dans l'histoire. Fabuleux également ! Cet ouvrage est une merveille, qui m'a donné envie de m'intéresser à d'autres écrits de cet auteur.

4.Posté par MAESTRO le 20/08/2012 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Je suis d'accord, ce n'est pas un livre facile à lire. J'ai souligné dans ma critique que la construction chronologique du livre, très découpée avec des avancées et des retours en permanence, peut gêner la compréhension. J'avais aussi eu l'idée de le lire en "reconstruisant" les chapitres. Je suis heureux de voir que KT a essayé et que le résultat est satisfaisant.

Pour l'ambiance, je conseille Tortuga, un roman de piraterie très cru mais aussi captivant.

Et pour le style, je connais un auteur qui écrit de manière un peu similaire. Il s'agit de François Guillaume. Evidemment, François (qui est un pote) n'est pas encore un auteur expériment...

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com