Menu

Notez
Livres

        

Vengeresse (Revenger, Alastair Reynolds, 2016)


Un article ajouté/rédigé par | 02/12/2018 | Lu 672 fois




Vengeresse (Revenger, Alastair Reynolds, 2016)
Le système solaire a été témoin de l’ascension et de la chute des grands empires. Pourtant, parmi les ruines des civilisations disparues, la fortune est à portée de main, si on sait où chercher…

C’est le cas du capitaine Rackamore et de son équipage. Leur spécialité consiste à localiser des mondes semés de pièges et à en extraire les technologies oubliées. Adrana et Fura Ness ont été contraintes d’intégrer l’équipage de Rackamore et d’accepter ses règles, afin de sauver leur famille de la faillite.

Or le capitaine a des ennemis, et les deux sœurs doivent s’attendre à tout. En particulier à la légendaire pirate sans foi ni loi qui sillonne les profondeurs de l’espace…

Fiche de lecture

Quand j’achète un livre, j’ai pour principe de ne jamais aller guigner sur le Net ou sur les réseaux sociaux ce qui s’en dit. Ceci pour ne pas tronquer mon ressenti de lecture. En l’occurrence, j’aurais dû me renseigner, ceci m’aurait évité une mauvaise surprise.
 
Tout d’abord, je regrette que l’éditeur n’ait pas spécifié qu’il s’agissait d’un livre destiné à de jeunes adultes. Je n’ai pas des a priori contre les livres pour la jeunesse, mais j’estime qu’il serait correct d’informer ses clients sur le produit qu'on leur vend.
 
Ensuite, contrairement à ce que l’on peut lire sur la quatrième de couverture, le roman est loin d’être divertissant (SFX Magazine). Le récit est loin d’être flamboyant, ce n’est pas non plus « Pirates des Caraïbes qui rencontre Firefly » et ce n’est pas de la Hard SF (The Guardian). Pour qui - comme moi - s'attendait à tout cela, ce sera une déception.
 
J’ai eu énormément de peine à entrer dans cette histoire, et je n’y suis même jamais parvenue. J’ai – en effet – renoncé à cette lecture à peu près à la moitié du livre (200 pages env.). Mais il faut dire aussi qu’en tant qu’amatrice de Space Opera et (plus modérément) de Hard SF, je ne suis pas la lectrice à qui convient le genre « Candy dans les étoiles » ou « Martine chez les pirates ».
 
Les dialogues entre des deux sœurs Ness, les héroïnes de cette histoire, sont téléphonés et d’un niais à pleurer. Bon sang, ça craint !
 
Par exemple, la plus jeune des sœurs a pour (stupide) habitude de toujours répéter tout ce qu'on lui dit et en plus, il faut encore qu’on lui explique ce que signifie le mot qu’elle répète (voir troisième phrase ci-dessous).
 
Démonstration, c’est du lourd :
- Le capitaine craint une attaque.
- Une attaque ?
- Un autre équipage, à l’affût, qui attendrait tranquillement qu’on ait fait le plus dur pour nous aborder et tenter de voler notre butin. 
Un autre exemple de dialogue complètement cucul la praline entre les deux sœurs :
- Quelque chose ne va pas.
- Je sais.
- Peut-être n’aurions-nous pas dû tenter de nous brancher sur la même borne.
- Peut-être... 
Bref, après 70 pages d’une histoire soporifique à souhait, il se passe enfin quelque chose de dingue ! Oui, de dingue ! Les sœurs Ness acceptent finalement de troquer leurs robes contre une tenue plus adaptée à la vie à bord d’un vaisseau spatial (la première fois, elles avaient refusé). Un grand moment d’émotion, donc (rires !!). Puis comme je m’y attendais, quelques pages plus loin arrive ce qui devait arriver : l’abordage du vaisseau de Rackamore par une très méchante dame pirate, qui se nomme Bosa, et qui balance d’entrée la réplique la plus ridicule que j’aie eu l’occasion de lire.
 
En voici un extrait, attention âmes sensibles s’abstenir, ça fait peur :
Ecoutez-moi, vous tous. C’est Bosa qui vous parle. C’est terminé. Bosa contrôle votre vaisseau… et son butin. Maintenant, Bosa va faire son marché parmi votre équipage. Mais Bosa n’a pas besoin de ce vaisseau ; elle en possède déjà un bien meilleur, plus rapide et plus solide. Elle n’a même pas besoin de la plus grande partie de l’équipage. Certains d’entre vous seront donc libres de partir… à condition de bien se comporter.
Bon bref, ironie mise à part, je ne peux vraiment pas lire un livre comme ça. C’est franchement pas terrible, même si de temps à autre, on sent poindre une bonne idée à l'horizon, qui - hélas ! - disparaît l'instant d'après. Des livres pour jeunes adultes, il en existe de bien meilleurs que celui-ci, avec des personnages plus crédibles et un univers (toile de fond) mieux développé.

Je vous le recommande donc comme cale-porte !

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Jean Christophe GAPDY le 17/03/2019 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JCGapdy
Avis différent et très personnel (forcément), mais je savais à quoi m'attendre et j'ai déjà lu pas mal d'Alastair Reynolds.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ayant déjà pas mal gouté aux romans d’Alastair Reynolds et les ayant fortement appréciés, ce qui est plutôt normal pour un amateur de Hard-SF / Hard-Science, je m’étais dit que je testerais Vengeresse à l’occasion. Sachant qu’il s’agissait là d’un roman YA (c’est-à-dire Young Adult), j’ai préféré le découvrir sans apriori et donc sans tenir compte des qu...

2.Posté par Laurent JANIN le 03/11/2020 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PaulFichtre
J'ai eu l'occasion de lire le premier chapitre et j'ai décroché dès les premières lignes. Ce n'est clairement pas le Alastair Reynolds du cycle des Inhibiteurs qui œuvre ici.
Il s'agit clairement d'un livre pour ados et je rejoins l'avis de notre capitaine, il existe des récits de young adult bien meilleurs.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Koyolite TSEILA
Robert YESSOUROUN
Christobal COLUMBUS
Philippe ANDRÉ
Jean Christophe GAPDY
Didier REBOUSSIN
Paul DEMOULIN
Djackdah NIELLE

💬Commentaires et avis