Menu

Notez
BD

        

Thermae Romae | Mari Yamazaki | 2008-2013


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 28/08/2012 | Lu 649 fois






Thermae Romae, intégrales @ Casterman
Thermae Romae, intégrales @ Casterman
Lucius Modestus, architecte romain en panne d’inspiration, découvre un passage à travers le temps qui le fait émerger au XXIe siècle, dans un bain japonais ! Entre stupeur et émerveillement, Lucius parviendra-t-il à mettre à profit cette fantastique découverte pour relancer sa carrière ?

La série est composée de 6 tomes parus initialement entre 2008 et 2013. Ces trois intégrales comportent chacune 2 tomes.

Fiche de lecture

A priori, rien ne semble relier l'Empire romain et le Japon moderne. Et pourtant c'est oublier un élément essentiel de ces deux civilisations : les bains. Que ce soit à Rome avec les thermes, ou au Japon avec les bains publics, ces deux peuples apprécient les plaisirs liés à l'eau.

Lucius Modestus est un architecte en manque d'inspiration. Il s'investit pourtant à fond dans son travail, négligeant même sa femme. Un jour, alors qu'il est aux thermes, il remarque un conduit d'évacuation étrange. Alors qu'il s'approche, il est aspiré par le courant et manque de se noyer. Il ressort malgré tout dans un autre bassin, encore plus étrange. Autour de lui se trouvent des personnes à la peau jaune et au visage plat, qui ne comprennent pas le latin et ont des coutumes bizarres. Et ce peuple inconnu semble disposer d'une technologie très avancée. Lucius Modestus ne le sait pas, mais il est arrivé dans le Japon moderne.

Cette expérience se reproduira plusieurs fois, et à chaque fois dans des lieux différents. Lucius est d'abord désarçonné, mais il réalise que ces voyages sont l'occasion de s'inspirer de ce fameux peuple des "visages plats" et de ramener leurs techniques à Rome. Il va donc en tirer parti et construire des thermes d'un style nouveau. Il va ainsi se faire une belle réputation qui le mènera même à côtoyer l'empereur Hadrien.

Mettre en parallèle le Japon et Rome, il fallait oser ! Mari Yamazaki relève pourtant le défi avec brio. On sent qu'elle s'est bien documentée sur la civilisation de Rome, ce qui n'est d'ailleurs pas étonnant quand on connaît le côté maniaque des mangaka pour tout ce qui touche à la documentation. Elle reproduit assez fidèlement les monuments et l'architecture de Rome. Une seule chose me semble mal intégrée : les Romains mis en scène ont des caractères bien trop "japonais". L'auteure a pourtant vécu en Italie, mais elle n'a pas toujours réussi à prendre du recul par rapport à sa propre civilisation et cela se ressent dans les dialogues. Ce n'est d'ailleurs pas un défaut spécifique, on le retrouve dans de nombreux mangas censés se passer en Europe (Dossier A, Vinland Saga...).

Le premier volume commence avec des histoires plus ou moins déconnectées. Elles sont bien construites, mais pas réellement articulées entre elles. Toutefois, cela évolue assez rapidement. Aux intrigues des chapitres s'en ajoute progressivement une autre, plus large et politique, qui les englobe.

Pour traiter un tel sujet, de tel anachronisme, il fallait de la précision mais cela n'aurait pas suffi. Heureusement, l'auteure dispose aussi d'une bonne dose d'humour. Les rencontres entre Lucius et les Japonais sont souvent cocasses. Mari Yamazaki joue à fond la carte de l'anachronisme et de la rencontre des civilisations. Et cela marche bien !

Lien utile


Maestro *
Copyright @ Maestro pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Marguerite ROUSSARIE le 21/12/2022 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marguerite8
Je ne partage pas trop ton point de vue : je n'ai pas vu en quoi l'histoire "évolue assez rapidement".

J'ai lu le premier tome et vu l'anime Thermae romae Novae. Choc des cultures, un brin d'humour, originalité... Ça aurait pu me plaire, mais je n'ai pas trop accroché. C'est ultra redondant, cela insiste sur les merveilles des bains comme bienfait social, aussi bien au Japon qu'à Rome, et voilà. Il manque une vraie histoire de fond.

C'est un ovni que je ne conseille pas particulièrement, sauf si vous voulez regarder un épisode pour être amusé par le décalage des cultures.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.