Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !
Notez

The Troll Hunter



Article rédigé par le 09/09/2012
Lu 501 fois



Armés d'une caméra vidéo, un groupe d'étudiants norvégiens se lance à la recherche de mystérieuses créatures qui sèment la pagaille dans la région. Durant leur traque, ils vont découvrir un mystérieux braconnier surnommé le "chasseur de Trolls".


The Troll Hunter

Présentation

Un groupe d'étudiants cherche à faire un documentaire sur le braconnage d'ours. Pour cela, ils suivent un supposé braconnier, Hans, à travers la forêt. Lorsqu'ils tentent de l'interviewer, il leur ordonne de partir, mais ils insistent. Alors qu'ils le suivent plus profondément dans la forêt, ils aperçoivent des éclats de lumière et entendent les grognements d'une créature bien plus grande qu'un ours. Hans court alors vers son véhicule en hurlant : « Troll ! ». Ils se réfugient tous dans sa voiture, car le véhicule des étudiants a été retrouvé sur le dos avec les pneus déchiquetés. Après quoi, ils demandent à Hans s'ils peuvent le rejoindre dans sa chasse aux trolls et la filmer. Le chasseur accepte.

Le jour suivant, le groupe arrive au rendez-vous avec Hans, qui s'assure qu'aucun d'entre eux n'est chrétien, car apparemment, les trolls peuvent détecter les Chrétiens par leur odeur, particulière pour eux. Ils le rassurent et retournent à la même forêt. Hans indique un petit ruisseau et leur conseille de se déshabiller, de se laver et se « parfumer » à l'odeur de troll. Après cette curieuse demande, ils le suivent de plus en plus profondément dans la forêt puis arrivent à une sorte de clairière, où Hans leur ordonne d'attendre ses instructions. Alors qu'ils attendent depuis un moment, ils finissent par se dire que Hans leur joue un mauvais tour.

Soudain, ils aperçoivent à nouveau des éclats de lumière, entendent le même grognement que la nuit précédente et sentent le sol trembler. Un énorme troll à trois têtes jaillit alors des bois. Ils retournent en courant dans les bois, où ils se cachent tandis que le troll court après l'odeur du sang chrétien. Ils retournent à la voiture de Hans, mais décident malgré tout de continuer leur documentaire pendant que Hans tente de tuer tous les trolls ayant outrepassé leurs territoires. Hans veut également déterminer la cause qui les a poussés à sortir de leurs cachettes maintenant et pas plus tôt.

Ce film est un coup de coeur !

Sa première qualité, c'est son scénario. On suit un groupe de jeunes, des étudiants en cinéma, qui veulent filmer Hans, un homme que beaucoup de gens soupçonnent être un braconnier. On a donc plusieurs phases : le refus et les filatures en douce, l'acceptation et le scepticisme, le sentiment d'être sur un scoop, le danger qui se précise et le final à suspense. Le tout est très cohérent, avec des personnages d'un réalisme tout scandinave. Le scénariste-réalisateur nous immerge dans un univers fantastique d'autant plus prenant qu'il est filmé de manière spectaculaire.

C'est le deuxième point positif : le mode de tournage. Tout a été filmé comme un reportage, caméra au poing ou à l'épaule. Il en résulte une image instable, mais aussi un sentiment d'immersion complet, sans compter l'effet de réalisme que cela donne. Finalement, on n'est pas si loin du Projet Blair Witch, mais en plus explicite et avec plus d'action.

Troisième point positif : les décors ! Le film se déroule en Norvège, alors attendez-vous à voir des fjords, des forêts nordiques, un peu de neige aussi. Les paysages sont à couper le souffle.

Le quatrième point est malheureusement plus mitigé, il concerne les effets spéciaux. On fait des merveilles avec peu de moyens, de nos jours. Et dans l'ensemble les effets spéciaux de Troll Hunter sont corrects. Les Trolls bougent et vivent de manière réaliste. Les images en vision nocturne sont belles. Mais parfois, l'interaction troll/acteurs n'est pas optimale. Et l'éclairage pour les scènes de nuit (omniprésentes) laisse trop supposer une série de super-lunes venues fort à propos éclairer la scène.

Ce petit défaut n'a toutefois pas d'incidence sur le plaisir. Même ma femme, qui n'est pas amatrice de ce genre, s'est prise au jeu et a apprécié. Je vous recommande donc ce petit bijou, cet OVNI du fantastique.


Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur

        

Commentaires

1.Posté par Thierry B. le 22/10/2012 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Un véritable OVNI, en effet - et un régal à voir et et revoir. Pour moi, la comparaison avec Blair Witch Project est vraie pour ce qui est du style "filmé au vol", mais Troll Hunter est largement supérieur.

Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.