Menu

Notez
BD

        

Terres Lointaines | 2009-2012


Un article ajouté/rédigé par | 17/02/2013 | Lu 659 fois


⚓️ : 2009, Icar, Leo


Terres lointaines - Episode 1 (2009)

Terres Lointaines | 2009-2012
Planète Altaïr-3 dans un futur lointain. Deux enfants, accompagnés de leur mère, viennent de faire un long voyage à bord d’une navette en provenance de la Terre. Ils sont là afin de rejoindre leur père mais celui-ci n’est pas présent à l’aéroport...

Ils décident alors de partir à sa recherche, accompagnés par une créature extra-terrestre ressemblant à un crabe humanoïde – un Stepanerk - doué d’intelligence et à la force hors norme. Le voyage s’avèrera particulièrement périlleux...

Fiche de lecture

Après un très long voyage (durée ?), Paul Clauden, accompagné de sa mère et de sa sœur, débarque sur Altaïr. C’est son père, qui réside depuis environ 10 ans sur cette planète, qui les a fait venir ici. Mais voilà, à l’astroport, ce dernier n’est pas au rendez-vous. Paul, Daphné (sa sœur) et leur maman décident donc de prendre leur mal en patience et louent une chambre d’hôtel.

Les jours passent. Le père ne s’étant toujours pas présenté auprès de sa famille, la mère décide de trouver un job pour entretenir ses enfants et payer la chambre. Durant ce temps, Paul visite la ville et se rend au poste de police pour savoir si son père aurait éventuellement été admis dans un hôpital ou si même il ne serait pas prison. Le jeune homme ressort bredouille, car personne en sait rien au sujet de son papa.

Un soir, alors que les deux jeunes gens et leur maman marchent dans la rue, ils se font agresser par des truands. Ils sont miraculeusement sortis de ce mauvais pas par une étrange créature extraterrestre : un Stepanerk. « Step » ou « Monsieur Stepanerk » est une créature intelligente, de forme insectoïde et couverte d’une épaisse carapace, qui observe les Humains de loin depuis leur arrivée sur Altaïr. D’un côté, il admire cette race pour sa créativité, mais de l’autre, il semble presque la mépriser pour ses « mauvais côtés ». De ce fait, il a classé les humains en deux groupes : les agréables et les désagréables.

Accompagné de son nouvel « ami », Paul va rencontrer un archéologue qui propose de les recruter : le Stepanerk pour sa force et sa capacité à déceler le danger, Paul comme assistant. Comme le jeune homme est un peu réticent à l’idée de laisser sa sœur et sa mère seules, le Stepanerk lui fait remarquer que de voyager serait pour Paul l’occasion de partir à la recherche de son père. Ce seul argument suffit à convaincre le jeune homme. Paul, Step et l’équipe d’archéologues entament alors un voyage - semé de périples - à travers la planète…

Cette première BD nous plonge dans un univers exotique et flamboyant peuplé d’une faune et d’une flore extraordinaires. Les lecteurs, qui tout comme moi ont aimé les mondes d’Aldébaran, de Bételgeuse et d’Antarès, seront ici - j’imagine - aussi conquis.

Le dessin est plaisant, malgré quelques clichés un peu trop naïfs à mon goût en ce qui concerne les personnages : femmes à gros seins la plupart du temps à moitié dénudées (visiblement, il n’y a pénurie de tissu), brutes et truands laids au possible et nanocéphales à souhait, etc. D’ailleurs, toujours au sujet des personnages, heureusement que très rapidement on nous situe qui est qui, parce qu’au tout départ, à bord de la navette, la confusion régnait dans mon esprit. La mère de Paul, j’ai cru que c’était sa copine. Paul lui-même j’ai pensé qu’il était bien plus âgé que 18 ans. Quant à sa sœur, vu comme elle est formée pour une gamine de 13 ans, je lui donnais facilement la vingtaine (à croire qu’elle a fait sa puberté à l’âge de 8 ans). Mais sinon, niveau paysages et couleurs, j’adore. Quelle imagination et créativité !

Le personnage de Paul Clauden (le nom serait-il un clin d’œil à « Claudi », le petit Orphelin de Perdide ?) n’est pas sans me rappeler un certain Marc Sorensen (Aldébaran), au niveau du physique et du caractère (il est aussi naïf et gentil que l’était Marc au début). Le scénario me plaît bien. Tout en suivant Paul dans sa quête pour retrouver son père, on pourra découvrir la mystérieuse Altaïr, un voyage au cours duquel le lecteur, tout comme le jeune héros, fera d’étonnantes découvertes. Il y a du suspens, de l’intrigue, de l’action, bref, l’histoire est prenante et de ce fait, la BD se lit très facilement. Pourquoi les habitants d’origine de la planète ont-ils subitement disparu il y a 80 ans ? Où sont-ils allés ? Et qu’est-il arrivé au père de Paul ? Je me réjouis de trouver des réponses dans la suite de ce cycle.
Terres Lointaines | 2009-2012

Terres lointaines - Episode 2 (2009)

Terres Lointaines | 2009-2012
Parti à la recherche de son père disparu, Paul arrive à destination des champs d'algues sur lesquels pousse l'un des trésors de la planète Altaïr-3 : les perles. Il réussit à se faire embaucher sur place, dans l'espoir d'avoir un signe de vie de son père mais le Stepanerk, créature extra-terrestre intelligente et puissante, n'est plus là pour veiller sur lui...

Fiche de lecture

Paul, Step et l’équipe d’archéologues ont établi leur campement dans les ruines d’une ville, qu’ils explorent à la recherche d’indices qui leur permettraient de comprendre ce qui est arrivé aux habitants « disparus » d’Altaïr. Un soir, le groupe reçoit la visite d’un homme sur une moto. C’est un chasseur de primes. Il annonce à Paul que la tête de son père est mise à prix et que plusieurs autres chasseurs de primes sont aussi à sa recherche. Il attire son attention sur le fait que les manières de ces derniers sont peu scrupuleuses, car ils n’hésitent pas à violenter leur proie. Le motard conclut un marché avec le jeune homme : si Paul l’aide à « capturer » son père en servant d’appât, il lui promet de ne lui faire aucun mal. Ainsi, Paul retrouvera son père, et lui, il encaissera le montant de la prime. Paul accepte un peu à contrecœur ce marché, et suit le chasseur de primes, laissant derrière lui Step et les archéologues.

Ce deuxième tome permet de mieux découvrir Altaïr et ses régions variées, tout en suivant Paul dans sa quête. On va notamment découvrir d’où proviennent les fameuses perles et comment elles sont récoltées.

Bien qu’agréable à lire et plein d’action, j’ai cependant trouvé ce tome un peu moins prenant que le premier : l’histoire est intéressante, on voyage beaucoup, mais on n’apprend pas grand-chose de nouveau. Je trouve également Paul Clauden un peu mou, et toujours trop naïf. Il accepte vite tout et n’importe quoi. J’espère que le caractère de ce personnage va s’affiner et s’affirmer au cours des tomes suivants.
Terres Lointaines | 2009-2012

Terres lointaines - Episode 3 (2010)

Terres Lointaines | 2009-2012
Paul, toujours à la recherche de son père, poursuit son périple sur Altaïr-3. Le mystère autour de la faune et la flore de cette planète s'épaissit: une population qui disparaît, des algues perlières en voie d'extinction...

Cet écosystème se fait de plus en plus menaçant pour les êtres humains. Mais Paul, qui s'endurcit, croise aussi des personnages attachants, dont la séduisante Mary-Anne...

Fiche de lecture

Après avoir été viré de son travail à la ferme aux algues, Paul s’est retrouvé seul dans un milieu sauvage et hostile, peuplé de créatures plus dangereuses les unes que les autres. Il a été sauvé in extremis par Monsieur Amid après que des oiseaux carnivores aient voulu le dévorer. Paul embarque avec le scientifique à bord de son bathyscaphe, ce qui nous permet de découvrir le monde sous-marin d’Altaïr, où nous apprenons que les algues perlières se meurent.

De retour au port de la ville, Paul se sépare d’Amid et va s’acheter un billet au guichet du dirigeable « le baleine d’argent », afin de pouvoir rentrer à la capitale, pour retrouver sa sœur et sa mère. En effet, n’ayant plus de piste à suivre pour retrouver son père, il se sent perdu et découragé.

Mais voilà, le baleine d’argent a subi des avaries et ne quittera pas la région avant une bonne semaine. Paul est donc contraint de séjourner quelques temps dans cette ville côtière. Il va retrouver Mary Ann, une jeune femme qu’il avait rencontrée au cours de son voyage, mais aussi Hank, le chasseur de primes, qui va à nouveau l’embarquer dans une aventure dangereuse après l’avoir informé qu’il a découvert que son père ne se trouve pas ici, mais sur le continent, où il travaille dans une ferme d’élevage de porquereaux. Au cours de ce voyage de retour à bord d’un avion cargo, les deux hommes se verront confronté à des pirates. Et sur le continent, ils récupéreront la moto de Hank et parcourront des kilomètres durant lesquels ils auront l’occasion d’observer un phénomène hors du commun et pour le moins troublant…

Arrivés enfin à la ferme d’élevage de porquereaux, Hank se renseigne sur le père de Paul. Il doit annoncer une pénible nouvelle au jeune homme : son père est mort, il a eu un accident à la ferme. Étonnamment, Paul accueille la nouvelle presque comme un soulagement : plus besoin de devoir se coltiner les embrouilles de son père, ni ses fausses promesses, ni les faux espoirs…

Paul demande à Hank de le déposer dans la ville la plus proche, où il prendra un dirigeable d’ici une semaine pour rentrer à la capitale et annoncer la triste nouvelle à sa mère et à sa sœur. En attendant le départ, Paul décide de se trouver un petit boulot. Il est attiré par une annonce de recrutement pour faire la plonge dans un cabaret qui propose des danses érotiques holographiques. Possédant lui-même un petit appareil holographique, il est curieux de voir le fonctionnement de celui-ci. Paul va finalement rester plus longtemps que prévu dans cette ville, et de fil en aiguille, grâce à ses compétences en « mécanique sur machines holographiques», il va s’avérer être une précieuse aide pour le patron de l’établissement. Ils finiront même par devenir associés.

Un jour cependant, en sortant du boulot, la vie « rangée » que Paul s’était construite bascule tout à coup lorsqu’il aperçoit au volant d’une voiture… son père !

J’ai beaucoup aimé la lecture de ce troisième tome, et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Paul s’endurcit et s’affirme enfin ! Il ne se laisse plus marcher dessus, prend des décisions, et montre même parfois de la colère. Ceci ne donne que plus de crédibilité au personnage. Ensuite, au niveau des paysages et régions que visite Paul, il y a beaucoup de variétés et d’exotisme. Ca m’a beaucoup plus. Puis pour finir, le scénario est prenant, car truffé de rebondissements et de nouveaux mystères. Je suis curieuse de ce que la suite me réserve…
Terres Lointaines | 2009-2012

Terre lointaines - Episode 4 (2011)

Terres Lointaines | 2009-2012
Paul n'a toujours pas retrouvé son père, mais désormais il le sait vivant. Son savoir-faire dans le domaine de l'holographie lui permet de subvenir à ses besoins, et il peut ainsi parcourir la région à sa recherche.

Mais d'autres êtres humains, particulièrement dangereux, mettent également tout en oeuvre pour repérer la trace de son père afin de récupérer l'argent que ce dernier leur doit. Le retour providentiel du Stepanerk déjoue leur plan, et la famille est enfin réunie...

Fiche de lecture

Dans ce quatrième tome, Paul finit par enfin retrouver son père ! Paul, tout comme le lecteur, aura donc l’occasion de comprendre pourquoi Jonas Clauden semblait fuir et dans quel pétrin il s’est fourré ces dernières années… Paul prend sur lui d’arranger la situation de son père, et dans ce dangereux règlement de comptes, la présence de Step à ses côtés lui sera bien utile…

Voici un tome qui ne manque pas d’action ! Cela m’a fait plaisir de retrouver Monsieur Step, car c’est quand même un personnage bien à part. Tout le mystère sur la disparition du père de Paul est levé, donc ce sont les réponses à bien des questions qui tombent enfin.

Après… à chacun d’apprécier les faits. En ce qui me concerne, j’espérais un peu plus d’originalité qu’une banale histoire d’argent et de tromperie. J’avais imaginé que Jonas Clauden avait un lien avec cette mystérieuse race extraterrestre omniprésente dans tous les tomes. Je me trompais. Il n’y a pas de lien entre Jonas Clauden et cette race technologiquement très avancée.

Paul a bien mûri, et il n’a pas froid aux yeux. J’aime bien l’adulte qu’il est devenu. Il n’hésite pas à prendre le taureau par les cornes pour régler certaines situations conflictuelles. Naturellement, que ce soit Hank, le patron de Paul ou Step, ses amis sont là pour lui filer un bon coup de main et le pousser à s’affirmer.

J’ai bien aimé suivre en parallèle à l’histoire de Paul et de son père, celle de Step et de ses congénères, qui, convaincus qu’il y a quelque part un vaisseau en orbite au-dessus d’Altaïr, ont construit une antenne dans le but d’entrer en contact avec la race extraterrestre à l’origine des mystérieux cubes. A ce sujet, la fin du tome 4 est… exaltante !

En conclusion, ce quatrième tome est plaisant et il présente quelques scènes bien cocasses. Mais surtout, il apporte des réponses. De ce fait, une partie de l’intrigue est résolue. Mais il reste encore un mystère à élucider… Et pas des moindres !
Terres Lointaines | 2009-2012

Terres lointaines - Episode 5 (2012)

Terres Lointaines | 2009-2012
Voici l'épisode final de Terre lointaines, une BD qui met en scène un jeune homme, Paul, parti à la recherche de son père sur une planète isolée...

La rencontre aura-t-elle lieu ?

Mais, pour Paul, cette expérience s'apparente à un véritable parcours initiatique qui lui permet de grandir et d'apprendre en découvrant de nombreux territoires et personnages, dont les fabuleux Stepanerks...

Fiche de lecture

Paul se réveille en pleine nature, entouré par les Stepanerks. Un peu hébété, il se demande ce qui lui est arrivé. Son ami Step lui explique alors que lui et les Stepanerks ont été emportés par un rayon lumineux, et se sont retrouvés à bord d’un vaisseau spatial, où ils ont discuté avec un représentant du peuple des extraterrestres. Mais Paul ne se souvient de rien. Step lui confie que ce peuple n’est pas du tout content de la manière dont les Humains se comportent en saccageant la faune et la flore d’Altaïr, et que s’ils ne changent pas leurs mauvaises habitudes, ils devront quitter la planète. Step ajoute que Paul a fait un discours brillant au cours duquel il a convaincu son « public » que les Humains pouvaient s’améliorer, qu’il y avait du bon en eux. Le voilà donc « émissaire » des Humains et il se doit d’argumenter auprès de son gouvernement pour que les choses changent. Et rapidement.

Dans ce dernier tome, tout va bien trop vite. Tout se dénoue un peu trop facilement, pas mal d’éléments sont éludés, et on survole à vitesse grand V la quête – fort honorable - de Paul. Tout est bien qui ne finit pas vraiment…

En effet, même si une grande partie des réponses aux questions que je me suis posées tout au fil de ma lecture sont apportées, il subsiste encore bien des éléments non-élucidés, comme par exemple : Où est passé l’ancien peuple d’Altaïr ? Qui sont ces extraterrestres et de quel droit jouent-ils les juges de la race humaine ? Que signifient ces étranges formations rencontrées précédemment ? Etc.

Je trouve aussi que le message véhiculé est très « moralisateur », et plutôt que de transposer les problèmes rencontrés sur Terre sur une terre lointaine, j’aurais préféré plus d’exotisme et d’originalité.

De manière générale, j’ai beaucoup apprécié la lecture de ces cinq volumes, mais au final, il me reste un goût de « pas assez »...

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 06/01/2013 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Ce cycle s'annonçait comme une bonne découverte. Mais la fin est malheureusement décevante. Bien sur, ce n'est pas une "non-fin à la Lost". La quête du héros s'achève, la plupart des mystères sont levés, et presque tous les problèmes sont résolus. C'est même presque trop, car on aurait pu envisager un deuxième cycle en reprenant un des mystères. Mais ce qui m'a le plus déçu, c'est la manière dont tout se solutionne. Ca vient trop vite, trop facilement. Mon impression, pour le dire franchement, est que l'auteur comptait faire encore deux ou trois tomes et que l'éditeur lui a dit de tout fair...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Koyolite TSEILA
Robert YESSOUROUN
Didier REBOUSSIN
Jean Christophe GAPDY
Djackdah NIELLE
Philippe MORINEAU
Jean-Marc DE VOS
Lionel PETITJEAN

💬Commentaires et avis