Menu

Notez
Livres

        

Terrariums | Romain Benassaya | 2023


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 02/02/2024 | Lu 378 fois






Terrariums @ 2023 Éditions Critic | Illustration de couverture @ Niko Henrichon
Terrariums @ 2023 Éditions Critic | Illustration de couverture @ Niko Henrichon

Illustration et quatrième de couverture

Quand Cora revient à elle, seule et amnésique, dans une vallée cernée par quatre murs réfléchissants infranchissables, elle comprend qu’elle est prisonnière. Elle découvre bientôt que d’autres humains survivent dans ce terrarium, ignorants comme elle de la manière dont ils y sont arrivés.

Tandis que tous cherchent à comprendre leur situation, des souvenirs commencent à ressurgir. Les prisonniers du terrarium ont participé à une mission de validation de l’habitabilité d’une planète, Kerana, sur laquelle ils ont, par accident, déclenché un mécanisme alien extrêmement dangereux, et qui pourrait être lié à leur situation présente.

Les questions se multiplient : où sont-ils ? Qui les détient ? Et depuis combien de temps ?

Pour Cora, une seule chose est sûre : des réponses l’attendent, hors du terrarium.

Fiche de lecture

Après avoir exploré ses Pyramides, je m’étais engagé auprès de Romain Benassaya à visiter ses Terrariums (sorti fin 2023) et de consacrer quelques lignes pour exposer mes impressions, mon ressenti. Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que depuis deux, trois ans, je ne lis peu ou prou que des nouvelles ou des romans assez courts, privilégiant le plaisir de lecture à la réflexion sociologique et sociétale. En bref, je deviens fainéant.

Ceci étant dit, je dois avouer qu’avec Terrariums, j’ai retrouvé une fulgurance que je n’avais pas revue depuis ma formidable découverte du Jeu des Perles de Verre d’Hermann Hesse et le cycle Des Jardins Statuaires de Jacques Abeille.

Je m’explique. Terrariums fourmille d’idées, il nous oblige à la réflexion. Le monde présenté va au-delà de l’imagination simple et souvent proposée dans les accrolivres. On ne parle plus d’une invention, d’une avancée réalisable dans cent, deux cents années, mais de milliers, de millions voire de milliards d’années. On ne parle pas de voitures volantes ou autres, mais de mettre une image sur l’infini. Rien que ça.

La question qui sert de fil conducteur au roman est : quel est l’avenir de l’espèce humaine ? Vaste interrogation, vous en conviendrez.

Les sujets abordés sont nombreux donc, le transhumanisme, la mort, le clonage, l’espace-temps, les trous de ver, l’intelligence artificielle, les Robots, les peuples extraterrestres… La vie, l’univers et le reste pour reprendre Douglas Adams.

Dès les premières pages, vous êtes emporté dans un maelstrom qui vous bringuebale de tous côtés et vous n’en ressortez que dans le dernier chapitre, les cheveux droits sur la tête et avec des palpitations. Coup de chapeau à Romain Benassaya, il a dû passer des heures, des journées rien qu’à l’élaboration du plan du roman.

Un très bon moment de SF, envoûtant, mystérieux, il fait partie pour moi de ces livres qui vous trottent dans la tête bien après qu’il ait rejoint les rayonnages de votre bibliothèque.

Le seul bémol que j’apporterai tient à tout ce que je viens d’évoquer, le foisonnement d’idées, de situations font de Terrariums un livre exigeant. Si vous lisez trois pages par-ci par-là, la compréhension deviendra difficile.

Éric Marie
Copyright @ Éric Marie pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Michel MAILLOT le 02/02/2024 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
Bon dieu de bois ! Comment faire pour s'extraire de ce piège ? Une véritable drogue. Qu'est-il devenu ce bon vieux temps où on pouvait attendre une revue mensuelle et encore fallait-il l'acheter pour être informé de nouvelles parutions incontournables ? Ou aussi, les présentoirs des marchands de journaux qui présentaient les nouveaux titres vous tendant leurs pages implorantes d'un cri muet du genre "prends moi dans tes bras, tu ne le regretteras pas". Las, désormais, le diktat du web, vos penchants incurables pour la littérature, que de sollicitations incessantes auprès de laquelle la danse nocturne du moustique autour de vos oreilles ne sont que douce berceuse. Alors, on crie grâce ? Hé bien non, au contraire, on en redemande, on veut être submergé par la vague puissante qui va nous basculer cul dessus tête avant d'émerger en riant de la culbute. Donc, après cette entrée en anti-matière, revenons à nos moutonsses, il va falloir sérieusement penser à dégotter cet ouvrage qui rejoindra, tel le courrier en retard de Gaston Lagaffe, la pile en attente d'être déchargée de toute cette puissant énergie qui se dégage de sa hauteur. Sans oublier qu'il faut en théorie placer le dernier en dessous sans faire s'écrouler l'édifice.

Ah, merci Eric et Romain pour cet ajout !

2.Posté par HELENE QUIENE le 02/02/2024 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alienq
PAL !! ma banquière ne vous salue pas !!

3.Posté par Koyolite TSEILA le 02/02/2024 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Non, mais c'est insupportable !!! POURPALERS !!! Arrêtez de me tenter avec toutes ces idées de belles lectures !!! 🙈🙉🙈

4.Posté par B ROMAIN le 08/02/2024 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Romain
Un grand merci à Éric pour cet article ! L’élaboration du plan du roman a en effet été un processus complexe !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.