Menu

Notez
Livres

        

T'as le bonjour d'Ernest | Jean-Jacques Régnier | 2024

Ernest et les cas métaphysiques


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 01/02/2024 | Lu 398 fois






T'as le bonjour d'Ernest @ 2024 Blogger de Loire | Illustration de couverture @ Vael Cat
T'as le bonjour d'Ernest @ 2024 Blogger de Loire | Illustration de couverture @ Vael Cat

Illustration et quatrième de couverture

Et si la science-fiction était drôle ? C'est ce que proposent ces deux nouvelles d'une actualité brûlante racontant les aventures d'Ernest, une I.A. embarquée sur un vaisseau effectuant la navette entre la Lune et Callisto. Cette I.A. nommée Ernest se révèle bavarde, mais aussi cachottière et facétieuse…

Jean-Jacques Régnier (1945-2022) : informaticien, mélomane, musicien, chercheur développe des récits où l’humour prend les devants et où l’homme est ramené à sa condition, dérisoire et touchante.

Sommaire :
 
- Ernest et les cas métaphysiques - 1 (nouvelle, 2002)
- Charge utile (Ernest et les cas métaphysiques - 2, nouvelle, 2005)
- Bernard Henninger : bibliographie
- Mireille Meyer : Jean-Jacques Régnier

Présentation

Jean-Jacques Régnier est connu pour avoir été le rédacteur en chef de la revue Remparts et pour avoir été un soutien très actif de la revue Fiction (avec Les Moutons Electriques) et des conventions de science-fiction. Son œuvre fictionnelle est passée en quelque sorte à travers les mailles de la critique, des textes magnifiques parus dans Galaxies, Solaris, Yellow Submarine, Fiction, et dans des anthologies.

Les éditions Blogger de Loire ont entrepris de les réunir dans un livre.

A part, deux nouvelles en forme de novella traitent d'un vaisseau effectuant une ennuyeuse navette entre la Lune et Callisto : pour tromper son ennui, le navigateur, Raymond, discute avec l'I.A. du bord, nommée Ernest, et il découvre que celle-ci possède ses petits secrets, et une certaine forme d'esprit, par exemple, dans la première nouvelle, le fait que la navette comporte un passager clandestin, un peu particulier, mais comme Raymond ne le lui a pas demandé, ne s'est pas senti tenu de l'en avertir...

Deux récits pleins d'humour.

Bernard Henninger
Copyright @ Bernard Henninger pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Michel MAILLOT le 01/02/2024 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
La SF et l'humour, oui, pas très fréquent même s'il y a les exceptions qui dérogent à la règle. Humour grinçant parfois, humour noir, plus souvent qu'un humour badin. Des grands souvenirs, de Robert Sheckley, Fredric Brown, Damon Knight, Mack Reynolds (histoire désopilante de bouseux avec quiproquo sur les envahisseurs Martiens pris pour des marsouins), Bob Ottum (génialissime Pardon, vous n'avez pas vu ma planète ?) et même le grand Kurt Vonnegut Jr aux frontières de la SF. Souvent des nouvelles qui s'y prêtent pour entamer le virage final vers une chute irrésistible. Mais également la forme, le ton des dialogues qui nous asticotent les zygomatiques. Bref, ce petit article donne envie de grimper dans ce vaisseau intra-solaire pour rendre hommage à un écrivain disparu.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !