Menu

Notez
Films

        

Star Trek 5 : L'ultime Frontière | Star Trek V : The Final Frontier | 1988


Un article ajouté/rédigé par | Lu 728 fois




Star Trek 5 : L'ultime Frontière | Star Trek V : The Final Frontier | 1988
En 2287, Kirk, Spock et McCoy jouissent de leurs vacances sur le parc national de Yosemite sur Terre lorsque celles-ci sont soudain interrompues par un rappel d'urgence sous les ordres du commandement de Starfleet. Kirk et ses amis apprennent que le Général Klingon Korrd, Romulan Caithlin Dar et le conseiller de la Fédération St. John Talbot sont détenus en otages sur la planète Nimbus III, la planète de la paix galactique. La nouvelle USS Enterprise 1701-1 se propulse pour résoudre la situation. Pendant ce temps, sur un proche Oiseau de Proie Klingon, le Capitaine Klaa apprend la mission de l'USS Enterprise et du haït Kirk et veut saisir l'opportunité d'avancement dans les rangs Klingons. Afin d'intercepter l'USS Enterprise, il ordonne de se diriger vers Nimbus III... Sybock, demi-frère de Spock, s'empare de l'Enterprise. Agissant en véritable messie, celui-ci oblige l'équipage à traverser la grande barrière spatiale afin de gagner le centre de l'Univers. Sa quête ? Découvrir Dieu...

Présentation

Ce film est considéré comme l'un des pires film de l'industrie hollywoodienne. Il reçut le Razzie Award du pire film de 1989, battant Karaté Kid III et Road House. William Shatner reçut le Razzie Award du pire acteur de 1989 pour sa prestation dans ce film et du pire réalisateur.

Malgré cette "charmante" critique, je trouve qu'il est intéressant que le film ait été réalisé par William Shatner, c'est à dire nul autre que l'interprète du capitaine Kirk durant les 79 épisodes de la série originale TOS (The Original Serie) (1966-1969) et dans les 7 longs-métrages lui succèdent (1979-1994).

Maintenant, il est quand même à noter que les effets spéciaux et les décors sont atroces et que les acteurs sur-jouent leur rôle. Et puis, le fait que l'équipage de l'Enterprise parte à la recherche de Dieu, devrait amener à des questions philosophiques... Mais en réalité, ce n'est pas le cas. On aboutit à un film prétentieux, qui se veut drôle, mais qui n'y arrive pas vraiment ... Si vous voyez la scène finale où Spock, Kirk et Scotty nous font un "Au clair de la lune" a cappella autour d'un feu de camp, vous comprendrez !

En conclusion, parmi l'ensemble des films de Star Trek (les anciens films, hein, pas les nouveaux machins), c'est peut-être le moins bon... 

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Maestro le 18/07/2016 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maestro
Par rapport aux 4 premiers films, celui-ci marque un tournant. Tout d'abord, il est postérieur à d'autres classiques tels que Retour vers le Futur, ET ou encore Total Recall. Les effets spéciaux se sont grandement améliorés, donnant plus de réalisme à l'ensemble, même s'il y a encore quelques effets ratés (la Grande Barrière par exemple).

Mais ce qui déçoit, c'est le scénario. Le film commence plutôt bien. La séquence de camping dans le Yosemite est excellente. Mais une fois que la mission commence, ça part totalement en sucette. On a donc un vulcain illuminé qui a reçu un message (quand ? comment ?) et veut découvrir une planète que personne n'a encore découverte. Il prend le contrôle de l'Enterprise plutôt facilement (quel pouvoir ?) et lui fait passer un danger prétendument mortel qui se révèle en fait une simple formalité. Pendant tout un moment, le film se perd dans des considérations psychologiques et métaphysiques douteuses. On n'aura jamais explication sur la nature de l'être à l'origine de cette histoire. Bof, bof, bof...

2.Posté par Philippe ANDRÉ le 30/06/2020 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
canonnier
Star Trek V
de William Shatner (1989)

Je trouve si injuste de "descendre" ce long-métrage. Après c'est une question de se laisser convaincre par le sujet du film. Pourtant l'introduction amène son intention d'instaurer un climat aux relents de mystères et de mysticisme avec le personnage du prophète vulcain au nom de Sybok (tout d'abord dans le désert d'une planète hostile). Si le démarrage de l'histoire peut rebuter, je ne vois pas pourquoi, l'esprit bon enfant implique la particularité de leur union, de l'amitié et des épreuves du passé qui s'effacent devant une tendresse amicale autour d'un feu de camp. Les trois amis (kirk, Spock, McCoy) sont indissociables dans cette épisode de la franchise, et si l'on aime la série originale tout paraît cohérent dans le meilleur des mondes. De plus ce mécanisme deviendra un nœud dramatique face au danger du Vulcain déviant.
Après je trouve la quête de Sybok valable dans l'univers Star Trek. Cette fascination d'une recherche de la vérité au travers une entité rédemptrice de tous péchés cachés au fin fond de l'espace. Lorsque la prise d'otage s'effectue au bord de l'Enterprise, le huis-clos anime toutes les caractéristiques scénaristiques et philosophiques intrinsèques à la série. Ces questionnements sur "le pourquoi de nos existences (terrestres et extraterrestres) nous parlent au creux de l'oreille d'une espérance aux réponses attendues. Les révélations des pouvoirs soignants du renégat mettront à mal les convictions existentialistes du capitaine qui devra convaincre ses acolytes du risque de suivre un faux prophète.

Le seul défaut selon moi, c'est l'intervention des Klingons qui est peu trop en surreprésentation.

Bon sincèrement vous aurez compris que malgré ses Razzie awards reçus (ça n'a aucune signification pour moi), ceux qui détestent william Shatner et les scientifiques pragmatiques, j'ai aimé le film et son atmosphère autant surprenant qu'un épisode des années 60 🖖.

André Philippe

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Le Galion DES ETOILES
Patrick PLANÈS
Koyolite TSEILA
Jean Christophe GAPDY
Paul DEMOULIN
Christobal COLUMBUS
Frank GONZALEZ

💬Commentaires et avis