Menu

Notez
Cycles, Sagas et Séries SFFF

        

Redemption

1. Le Monde de l'Exil | 2. Le Monde de l'Oubli | 3. Le Chemin des Bannis | 4. Les Rives de l'Infini | 5. Le grand Défi


Rédigé par le 28/10/2011 | Lu 348 fois


TAGS/LIENS : David Brin, J'ai Lu


Redemption
Jijo... Planète autrefois habitée par les énigmatiques Buyurs... Dans leur incommensurable sagesse, les Grands Galactiques l'ont laissée en friche pour permettre à sa flore et à sa faune de se régénérer. Au fil des millénaires, divers groupes d'exilés sont venus s'y réfugier en secret. On y trouve des humains, mais aussi des hoons (géants couverts d'écailles), des urs (petits centaures à trois yeux), des qheuens (sortes de crabes à cinq pattes), et des g'keks, et des traekis... Après s'être longuement affrontés, tous cohabitent pacifiquement. Une seule ombre au tableau : ils sont affligés d'un terrible complexe de culpabilité, car leurs ancêtres sont venus " polluer " Jijo. Voilà pourquoi ils jouent à fond la carte de l'écologie, en attendant le jour où les Grands Galactiques les découvriront et les puniront pour les péchés de leurs pères. Voilà pourquoi ils s'efforcent de suivre " la Voie de la Rédemption "...

Fiche de lecture

Jijo est une planète en jachère. Voilà des millions d'années que ses derniers habitants, les Buyurs, l'ont évacuée pour la laisser se régénérer et permettre aux espèces locales d'évoluer vers la pré-sapience. Mais des intrus, des "squatters" sont venus s'y installer. Ils appartiennent à six races venues là chacune pour des raisons qui lui sont propres. Et la Communauté des Six serait même sept si les glavieux n'avaient pas emprunté la Voie de la Rédemption, l'abandon de la technologie et le retour à l'animalité, donc à l'innocence.

La vie des squatters est simple et régie par un principe : influencer aussi peu que possible la planète afin que le Jugement (inévitable) soit aussi clément que possible. Mais leur vie va être bouleversée par l'arrivée de mystérieux visiteurs. Et ceux-ci pourraient bien ne pas être les seuls à se cacher sur Jijo...

Le style d'écriture est limpide, facile, explicite sans être ennuyeux. L'histoire est fascinante. La description de cette société multiraciale est captivante. C'est un TRES bon cycle.

Si je devais faire une critique, c'est le déséquilibre entre les quatre premiers livres, qui décrivent par le détail la vie des squatters et leurs aventures, et le dernier qui se déroule dans l'espace et, selon moi, brûle les étapes. Le dernier tome aurait bien mérité un cycle à lui seul.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.