Menu

Notez
Cale des livres

        

Présences d'Esprits no 110 | Dossier Jack Kirby | 2022


Un article ajouté/rédigé par | 21/12/2022 | Lu 136 fois




Présences d'Esprits no 110 | Dossier Jack Kirby | 2022
Ce numéro est sous le signe de la création et de la célébration !

Derrière une couverture survoltée de Reed Man, vous pourrez découvrir un dossier consacré à un créateur de super-héros, surnommé The King of comic book : Jack Kirby lui-même. Aux commandes de ce dossier, Christophe Colin, notre pro des comics, nous dit tout du créateur dans une bio exhaustive, avant d’interviewer l’un de ses spécialistes : Jean Depelley.

Le Club fut créé il y a 30 ans ! Eh oui, cela fait 30 ans que le club Présences d’Esprits existe ! 30 ans, ça vaut bien un article et qui de mieux pour célébrer un tel événement que l’un des cocréateurs du club ? Éric Henriet a assisté aux tout débuts du club et nous en narre la genèse. Passionnant !

Le concours Visions du Futur a presque 30 ans, lui aussi. Dans un court article, Sylvie Gagnère vous explique comment y participer et où envoyer vos créations. Attention, la date butoir est le 10 avril 2023 !

Vous connaissez forcément le docteur Who sinon vous ne liriez pas ces pages, mais savez-vous qu’il existe des séries audios de ce personnage et de ses acolytes ? Christophe Colin lève le voile sur ces créations de Big Finish qui vous permettront de passer de longues heures à écouter vos personnages préférés vivre de nouvelles aventures. De quoi se faire plaisir.

Et pour terminer en beauté ce numéro, une nouvelle de Jocelyn Witz, Les Enfants de Bran. Être un créateur ne suffit pas. Encore faut-il s’occuper de ses inventions. Sinon… Je ne vous en dévoile pas davantage.

Et bien sûr, vous retrouverez toutes nos rubriques habituelles sur les actualités scientifiques, littéraires, BD, cinématographiques et ludiques.

Source :
 Home | Club Présences d'Esprits (presences-d-esprits.com)

Présentation

En introduction, dans sa rubrique Des nouvelles de la galaxie, Emilie Querbalec nous parle d'énergie et de transport, d'écologie et de botanique, de gastronomie et de robotique, d'intelligence artificielle et de santé et d'exploration spatiale. De quoi être informés sur ces thèmes d'actualité.

Ce no 110 de Présences d’Esprits propose un super dossier sur Jack Kirby, auteur et dessinateur de comics, décédé en 1994. Je ne suis pas particulièrement fan des BD américaines, mais je dois dire que j’aime beaucoup les dessins de Kirby. Ce dossier me permet d’en apprendre plus sur lui et ses sources d’inspirations liées à son expérience de vie.

Il y a également un bel article sur les audios de Doctor Who de Big Finish. Je ne savais même pas que ça existait ! En plus, c’est avec les anciens Docteurs et des personnages clé de la série, ça m’a l’air cool. Voilà des aventures inédites à découvrir pour qui parle anglais.

S’ensuivent des chroniques de livres et de BD, de quoi pêcher quelques idées de lectures pour l’année prochaine.

Il y a aussi une nouvelle proposée à la lecture qui ma foi, me laisse perplexe…

J’ai souscrit à un abonnement d’un an à cette revue et c’est là le premier numéro que je reçois. Dans l’ensemble, j’en suis satisfaite. Le format ainsi que les articles proposés me plaisent bien. Le contenu est intéressant.

Les enfants de Bran (une nouvelle de Jocelyn Witz)

« Rabbi Chaïm n’avait pas dessoûlé depuis trois jours et rentrait chez lui en titubant lorsqu’il marcha dans cette énorme merde. »

Voilà une introduction qui plonge le lecteur dans le vif du sujet…

Rabbi Chaïm marche dans une grosse merde dans la rue. Il lui prend l’idée saugrenue de ramener cette merde fraîche « grasse, d’un brun presque noir, infiniment puante » à la maison et, celle encore plus saugrenue de sculpter un petit personnage en caca qu’il baptise Bran. C’est alors que ce dernier prend soudainement vie. Nullement étonné par ce fait, le delirium tremens lui en ayant déjà fait voir d’autres, Rabbi Chaïm ordonne à Bran de filer dans le vaste monde. Mais le petit bonhomme de merde lui réclame un compagnon. Rabbi Chaïm sculpte alors Colombine avec le reste du caca.

Satisfaites, ses deux créations s’en vont. Régulièrement, elles reviennent chez Rabbi Chaïm pour lui faire de précieuses offrandes ; c’est leur créateur, leur dieu. Petit à petit, les créatures se reproduisent jusqu’à devenir tout un peuple qui va foutre la merde dans la ville entière, bas-fonds y compris, en occupant tout l’espace. Ces « saloperies de cafards noirs » iront même jusqu’à étouffer mortellement de merde toutes les personnes qui tentent de leur nuire.

Si la cité est rapidement désertée par ses habitants, Rabbi Chaïm, à l’inverse de ses congénères, s’accommode de cette odeur nauséabonde, même s’il est effaré et affolé par ce qu’il a créé.

Une histoire d’excréments et de créatures qui échappent au contrôle de leur créateur, avec pour moralité le fait avéré qu’on vit dans un monde de merde et que si ça pue encore un peu plus, cela n’y changera pas grand-chose.

Avec cette lecture, je découvre un genre de l’imaginaire que je n'avais encore jamais exploré : le fantastique/scatologique. Merdalor ! Je ne peux pas dire de ce texte qu’il soit fin et charmant. Pour ma part, il ne restera pas dans mes annales (avec un « n » ou deux, à votre guise) de lecture. Ah l'emmerdeuse ! Mais à chacun ses goûts, donc je vous laisserai le soin de le lire pour vous forger votre propre golem – euh ! – avis.

Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Le chien CRITIQUE le 27/12/2022 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lechiencritique
Les enfants de Bran
Une nouvelle autour de la création de Golems. Particularité ici, pas d'argile mais de la merde. Une nouvelle gentillement irrévérencieuse. A part cette nouveauté cela reste banal dans son propos et je rigole plus avec cette très courte chanson des Têtes raides, La religieuse :
Merde je viens de marcher
Sur une religieuse
Une mine en chocolat
Ce jour-là pourtant j'étais radieuse
J’allais retrouver Nicolas
Nicolas m’a sentie fiévreuse
Faut dire qu’j’en avais jusque là
Ce jour-là pourtant j'étais heureuse
J’allais épouser Nicolas
Nicolas m’a trouvée douteuse
Je n’ai plus revu Nicolas
Ses derniers mots disaient qu’j'étais
Une emmerdeuse de premier choix.


Un petit mot sur cette revue : j'y suis abonné depuis deux ans et j'aime bien ce regard différent des autres revues de SFFF plus "professionnelles". Présences d'esprits est une revue faite par des amateurs dont le terme prend ici son sens non péjoratif : des amateurs qui connaissent leurs sujets et nous le partagent, en évitant l'actualité commerciale. Sa petite sœur AOC est aussi très qualitative.

2.Posté par Koyolite TSEILA le 27/12/2022 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Merci pour ton avis. Oui, cette revue, pour un premier no que je découvre, me plaît bien, j'ai parcouru avec plaisir les divers dossiers et rubriques. Je me réjouis déjà du prochain numéro !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.