Menu

Notez
Films SFFF

        

Outlander - Le dernier Viking (2008)


Un article rédigé par le 19/11/2011 | Lu 676 fois




Outlander - Le dernier Viking (2008)
Une navette spatiale venant d'une lointaine galaxie s'écrase sur la terre. Kainan, un guerrier extra-terrestre ayant pris la forme humaine, arrive à s'extirper des débris. Il remarque tantôt qu'il n'a pas seulement atterri sur une planète étrangère, mais qu'il a aussi été catapulté dans une civilisation loin de son temps. Kainan, à peine conscient de sa nouvelle situation, est fait prisonnier par des Vikings. L'étranger est suspect pour le clan orgueilleux. Mais il deviendra très vite leur dernier espoir. Car Kainan n'est pas venu seul. Dans sa remorque, il a pris avec lui un être funeste, un monstre enragé venant d'une autre étoile, et qui n'a pas d'autre aspiration que d'anéantir l'humanité tout entière.

Présentation

Rappelant quelque peu la B.D. Thorgal, le film conte l'arrivée d'un alien humanoïde à l'époque des Vikings. Son vaisseau s'est écrasé et seule l'arrivée d'un autre appareil des siens lui permettrait de rentrer chez lui. Mais là-bas, plus rien ne l'attend : tous les siens ont été tués par une créature monstrueuse, seul survivant de son espèce. Malheureusement, la bête a réussi à monter à bord du vaisseau, puis à s'en échapper. Désormais, la bête s'attaque aux humains et le héros devra s'allier aux vikings pour le vaincre.

Le décor en plein air donne de belles images (Terre-Neuve, Halifax, et dans les parcs et villages de la Nouvelle-Écosse, au Canada + une scène avec un grande chute d'eau, tournée en Norvège).

Le film tient tout de même plus du téléfilm, pour ce qui est du scénario, alors que les effets spéciaux sont déjà plus poussés que pour une sortie télé. Le succès ne fut pas au rendez-vous, les entrées en salle ne couvrant qu'1/7 du budget.

James Caviezel, dans le rôle principal, n'est pas non plus des plus convaincants, à la différence de John Hurt, toujours excellent dans tout ce qu'il tourne. Assez bien d'hémoglobine, vu la lutte entre les hommes et la "bête".

En résumé : à découvrir tout de même, mais en le prenant pour ce que c'est, une série B.

Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur



Commentaires

1.Posté par Christobal COLUMBUS le 14/03/2021 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ChristoColumbus
Malgré les magnifiques décors, j'ai été déçu par la façon dont le réalisateur est parvenu se faciliter la tâche dans les moments d'actions et de combats contre le monstre.
Tout se passe la plupart du temps durant la nuit ou dans une grotte, tout se passe très rapidement et tout est en plus camouflé par des giclées d'hémoglobine en démesures. En bref, tout est noir, on ne voit absolument rien dans les détails.
Les acteurs ne sont aussi guère expressifs.
La façon dont est filmée la scène du jeu sur les boucliers autour de la grande table fait penser directement - surtout appuyé par son fond mus...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.