Menu

Notez
Livres

        

Onde de Choc | Alain Blondelon | 2009


Un article ajouté/rédigé par | 01/10/2018 | Lu 775 fois




Onde de Choc | Alain Blondelon | 2009
Après la plus grande catastrophe de l'histoire de l'humanité, les hommes et les femmes de l'ère nouvelle doivent réapprendre à vivre dans une nouvelle civilisation devenue plus cruelle, plus incertaine et plus effrayante que tout ce qu'ils ont connu jusqu'alors. Ce sont les survivants de L'ONDE DE CHOC...

Lien utile


Le Galion des Etoiles *
Science-fiction, Imaginaire et récits maritimes En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 18/04/2020 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erwelyn
Tout démarre comme un épisode de la Quatrième dimension : vous partez pêcher tranquillement et quand vous débarquez à quai : plus une seule âme qui vive. Pourquoi, comment... comme c'est de la SF, les explications viendront en temps voulu.
Il en va désormais de la capacité des survivants à évoluer dans un nouveau monde où le danger est partout. Il faut non seulement survivre mais aussi reconstruire, se réadapter, surmonter ses peurs, mettre à profit son savoir, se protéger et également apporter son aide quand c'est possible.
Les romans de fin du monde, il y en a beaucoup ; et que les évènement émanent d'une catastrophe naturelle, atomique ou technologique, ces récits sont le plus souvent une succession d'épreuves dans lesquelles les héros doivent s'illustrer pour progresser. Alain Blondelon utilise tous ces codes de manière vraiment jubilatoire. De deux simples pêcheurs qui se retrouvent face à une situation quasi surnaturelle, on passe à une communauté d'individus aux compétences diverses et complémentaires qui tenteront de répendre à nouveau l'humanité.
Véritable roman d'aventure et d'action, Onde de choc s'inscrit donc dans la mouvance d'une SF classique et linéaire - le sujet est loin d'être novateur -, mais captivante, entraînant le lecteur d'une page à l'autre dans un road-movie campagnard puis fluvial. La psychologie des personnages est présente mais édulcorée pour le bien de la fluidité de l'histoire. D'autre part, l'auteur se débarrasse des poncifs amoureux en créant très vite les couples. Inutile de faire languir le lecteur, le fil conducteur n'étant pas "qui va coucher avec qui" mais plutôt justement la solidarité immédiate nécessaire à la survie. Pas non plus de grands discours philosophiques. Les incontournables réflexions sur l'avenir de l'espèce sont distillées comme il faut au gré des dialogues sans jamais alourdir le récit. La force d'Onde de choc, réside d'ailleurs dans cet équilibre des genres : science-fiction, aventure, action, romanesque.
Force aussi qui permet d'occulter les quelques imperfections du scénario comme une explication scientifique grossière et une fin ellyptique quelque peu réchauffée. Qu'à cela ne tienne, le roman d'Alain Blondelon est un très bon roman post-apocalyptique, palpitant, accrocheur, dynamique, qui se lit d'une traite sans jamais vous tomber des mains.

2.Posté par Philippe ANDRÉ le 21/11/2022 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

canonnier
ONDE DE CHOC

d'Alain Blondelon / Rivière Blanche

L'apocalypse selon Alain Blondelon part d'une idée Foutrack d'onde destructrice. Attaché à raconter, sur le mode survivaliste, les principes de vie de ses héros, l'auteur nous promène dans les régions de la Loire avec comme décision de s'arrêter sur quelques îles environnantes. Les chemins pris par cette idée survivaliste activent une proposition de la science-fiction prenant l'ascendant sur le genre du road movie (d'un genre nouveau). Les descriptions qui permettent de voyager dans ces contrés sont simples, captivantes.
Le groupe constitué de couples aimants et d'amitiés sincères n'irrigue aucune malaisance, l'auteur maintient une contemplation des résultats d'une propriété humaine à dépasser les dangers dus à une catastrophe dont ils découvrent progressivement les origines. Si sur la conclusion l'on remarque un sentiment d'écriture à bout de souffle, il manque hélas une chute valable permettant de valider le tout.
Toutefois mon plaisir a été présent jusqu'au bout de cette Anticipation au doux visage mais mordue par la sauvagerie animale et la bêtise humaine.
Tout le long des engagements d'Alain Blondelon à nous divertir avec sa position d'une science-fiction sociale positive, c'est le genre du vivre ensemble qu'il fait prédominer.
Je trouve ce parti pris assumé et plaisant.

André Philippe

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.