Menu

Notez
Cycles

        

Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt

Les Machines de Dieu | Deepsix | Chindi | Oméga


Un article ajouté/rédigé par | Lu 490 fois




Tome 1 - Les Machines de Dieu (The Engines Of God, 1994)

Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt
On les nomme les Bâtisseurs de Monuments. Ils ont laissé de grandes œuvres plastiques ici et là dans la proche Galaxie. Chacune différente. Leurs inscriptions défient la traduction. Pourtant, toutes sont belles. Bouleversantes. Mais âgées de plus de vingt mille ans. Ensuite, plus rien. Que sont devenus les Bâtisseurs de Monuments ? A l'aube de ce XXIIIe siècle, le chemin des étoiles est ouvert. Pour la Terre où l'équilibre écologique est rompu, où l'humanité court à la catastrophe, c'est peut-être la voie du salut. Mais pour Priscilla Hutchinson, pilote spatiale, et les archéologues qu'elle rejoint sur le site de la planète Quraqua, commence une quête effrénée qui les conduira de monde en monde afin de comprendre le mystère de civilisations extraterrestres terrassées et disparues.

Fiche de lecture

De tous les thèmes de SF, mon préféré est la xéno-archéologie, à savoir la fouille de vestiges extraterrestres mystérieux. Avec Les Machines de Dieu, je suis comblé.

Jack McDevitt nous offre ici un personnage magnifique : Priscilla Hutchinson. Cette femme représente un type de pilote spatial peu courant : raisonnable, terre-à-terre, discrète. Elle fait son job de manière hyper-professionnelle et se retrouve embarquée malgré elle. Elle est entourée de personnages secondaires avec qui la mise en relief est réciproque. Ca nous change des têtes brûlées et des pilotes qui se révèlent subitement extrêmement doués dans une branche qui n'est pas la leur. L'univers qui sert de décor est extrêmement cohérent. On sent qu'il y a de la recherche.

Le style de McDevitt est parfait pour le thème : précis, allant à l'essentiel. Il coupe court à tout ce qui est secondaire pour l'intrigue. Avec lui, pas de psychologie inutile. Les personnages sont décrits, précisés, mais pas psychanalysés. Et si certains passages semblent peu clairs, j'ai plutôt tendance à les mettre sur le compte de la traduction.
Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt

Tome 2 - Deepsix (Deepsix, 2001)

Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt
2223. Parce qu'une mission scientifique y a été décimée vingt ans plus tôt, la planète Maleiva III — baptisée Deepsix — est restée à l'abandon. Aujourd'hui Deepsix suscite un nouvel intérêt chez les planétologues et les astrophysiciens : un monde errant va traverser le système stellaire de Maleiva et percuter la planète. C'est alors seulement que la découverte a lieu : une civilisation s'est épanouie sur Deepsix, dont les vestiges n'avaient jamais été repérés. Dans trois semaines, tout disparaîtra lors de la collision. Y a-t-il moyen d'enregistrer et de sauver ce qui peut encore l'être ? Ne resterait-il pas aussi des êtres intelligents sur la planète ? Une mission au sol est dépêchée pour engager une course contre la montre. Vingt ans après Les Machines de Dieu, la pilote spatiale Priscilla Hutchinson se pose sur Deepsix, à la tête d'une petite équipe de fortune...

Fiche de lecture

Jack McDevitt reprend l'univers et l'héroïne qu'il avait mis en place dans Les Machines de Dieu.

Ce livre n'est pas à proprement parler une suite. On pourrait le lire et le comprendre sans avoir lu le premier. Mais il fait bel et bien partie du même cycle.

On y retrouve le même style dépouillé, la même efficacité scénaristique, le même suspense. Le scénario est très prenant, alternant le mystère et l'action.

Les fans de xéno-archéologie y trouveront leur bonheur !
Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt

Tome 3 - Chindi (Chindi, 2002)

Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt
2224. Hormis l'espèce belliqueuse qui peuple la planète Nok, à l'aube de son ère industrielle, les hommes n'ont trouvé durant leurs premières explorations stellaires que les ruines de civilisations extraterrestres disparues. Or voici qu'un bref signal radio se manifeste soudain, issu d'une source en orbite autour d'une étoile à neutrons. Indéchiffrable mais d'origine artificielle. Est-ce le dernier souvenir d'une civilisation elle aussi disparue ou le premier message d'une espèce vivante ? Un an après l'aventure de Deepsix, Priscilla Hutchinson, « Hutch » pour les amis, pilote spatiale de l'Académie, repart en mission d'exploration, cette fois en compagnie d'une délégation de la Société du Contact — véritables précurseurs ou bande d'allumés ? D'étoile en étoile, de monde en monde, toujours en quête de la Rencontre tant espérée, Jack McDevitt nous entraîne au sein d'une petite communauté humaine vers des réponses qui amènent d'autres questions, avec un sens du mystère et du suspense qui n'appartient qu'à lui.

Fiche de lecture

Quel suspense, et quel mystère ! J'avais déjà adoré les deux premiers opus des aventures de Priscilla Hutchinson, mais avec Chindi, je pense qu'on franchit encore un cap. Jack McDevitt garde les éléments qui ont fait le succès des Machines de Dieu et de Deepsix, et il les place dans un nouveau mystère, encore plus épais, et probablement en connexion avec les précédents. Au fur et à mesure, c'est une toile de fond qui se dessine à partir de détails insignifiants.

J'avais dit qu’après ces 600 pages, je ferais une pause dans la SF et lirais autre chose. Eh bien non, raté, je vais commencer Oméga dès aujourd'hui ! Je suis fan, c'est définitif. En ce qui me concerne, je suis proche du plaisir que j'ai pris en lisant des cycles comme Rama ou Fondation. D'ailleurs, en tant qu'objet, Chindi n'est pas sans présenter des analogies avec Rama (le vaisseau). Mais je dois avouer que c'est parce que la xéno-archéologie est mon truc, ma passion.
Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt

Tome 3 - Oméga (Omega, 2003)

Les Machines de Dieu | The Engines Of God | Jack McDevitt
Vingt ans après Les Machines de Dieu et la découverte des nuages Oméga, ces formations interstellaires d’origine inconnue qui balayent à intervalles récurrents la proche galaxie et détruisent systématiquement toute trace de civilisation, la Terre hésite encore à s’investir dans la lutte contre cette menace: il faut dire que neuf cents années la séparent du passage calculé d’un nuage destructeur.

Mais voici qu’un Oméga sous observation dévie de sa trajectoire et se dirige vers un système planétaire encore inexploré. On découvre avec horreur qu’une espèce intelligente ignorée jusque-là, qui a édifié une civilisation pré-technologique fascinante, est condamnée à disparaître dans les semaines à venir. Comment venir à son secours? Y a-t-il moyen de contrer le cataclysme aveugle qui vient l’anéantir? Soudain la menace lointaine devient d’une actualité brûlante. Et le compte à rebours est engagé.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Le Galion DES ETOILES
Patrick PLANÈS
Koyolite TSEILA
Jean Christophe GAPDY
Paul DEMOULIN
Christobal COLUMBUS
Frank GONZALEZ

💬Commentaires et avis