Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Les Figures de l'Ombre

Hidden Figures



Article rédigé par le 13/08/2017
Lu 745 fois



Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.

Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.


Les Figures de l'Ombre

Présentation et critique du film

Début des années 1960. Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson sont trois mathématiciennes afro-américaines. Elles contribuent aux programmes aéronautiques et spatiaux de la NASA en fournissant des calculs mathématiques complexes pour le lancement de John Glenn et de ses collègues astronautes dans l’espace. Voici leur histoire méconnue sur fond de conquête spatiale et de discrimination raciale.
 
Voici un film instructif, intelligent, brillant, passionnant, émouvant et teinté d’humour. C’est une belle page d’histoire restée malheureusement trop longtemps dans l’ombre (plus de 50 ans !) et il était plus que temps de rendre un bel hommage à ces trois femmes (mais à toutes les autres aussi) en portant une période de leur carrière à la NASA à l’écran.
 
Les trois actrices principales interprètent leur rôle à la perfection. Ce sont des femmes fortes et attachantes. Face à elles, Kevin Costner, en tant que chef du programme spatial, s’en sort très bien aussi.
 
Le fil conducteur de cette histoire est la course à l’espace. En effet, le début de l’ère spatiale débute lorsque les Russes en 1957 lancent avec succès le premier satellite dans l’espace, Spoutnik 1, ce qui met la pression et une grosse claque aux Américains qui – pour tout un tas d’enjeux - ne comptent pas se laisser devancer par les Russes. Ce climat de tension et d’urgence est palpable tout au long du film et tient le téléspectateur en haleine.
 
La bande-son avec des morceaux – entre autres - de Ray Charles, Miles Davis et de Pharrell Williams (accompagnés ici de chanteuses R’n’B Soul) est géniale.
 
Bref, ce film est excellent. J’ai adoré et je vous le recommande vivement !


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com