Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Les Animaux fantastiques

Fantastic Beasts and Where to Find Them



Article rédigé par le 15/04/2017
Lu 668 fois



New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Majs déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu... et demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir...


Les Animaux fantastiques

Présentation et critique du film

Pour situer le contexte, ce film se déroule à New York en 1926 et est une extension du monde des sorciers (saga Harry Potter). Il se focalise sur des personnages secondaires de cet univers, comme Gellert Grindelwald et Norbert Dragonneau. Gellert Grindelwald est un sorcier qui fait partie des mages noires les plus dangereux de tous les temps. Quant à Norbert Dragonneau, c'est un jeune sorcier fasciné par les animaux fantastiques. Il a parcouru le monde pour en recenser toutes les espèces.
 
Arrivé au terme de son voyage, Norbert Dragonneau rentre à New York avec une sacoche en cuir pour le moins particulière, puisqu'elle renferme tout un monde peuplé de créatures fantastiques qu'il a recueilli pour les soigner et les protéger. Il va très vite découvrir qu’une ombre obscure sème la pagaille dans les rues de la ville, provoquant de gros dégâts sur son passage. Ces événements étranges sont visibles non seulement pour les sorciers, mais également pour les Non-Majs (les Moldus). Il faut donc urgemment stopper cette chose, et c’est pourquoi le directeur de la Justice magique du Congrès magique des USA, Percival Graves, enquête sur ces faits inquiétants. Tout laisse à penser que Gellert Grindelwald pourrait être de retour (le puissant mage noir avait disparu de la circulation depuis deux ans), mais Graves, lui, penche plutôt sur l’hypothèse d’une créature magique.
 
Parallèlement à ces événements, on a des sorciers extrémistes qui estiment nécessaire de révéler leur existence aux Non-Majs, afin d’affirmer leur domination sur ces derniers, tandis que la secte des Fidèles de Salem, constituée de Non-Majs, traque les sorciers pour tous les exterminer.
 
Il y a donc de l’ambiance à New York, comme vous pouvez vous en rendre compte ! Et comme si cela ne suffit pas, en débarquant dans la ville, Norbert Dragonneau laisse par inadvertance l’une de ces créatures (un niffleur) s’échapper de sa valise. Le niffleur, attiré par tout ce qui brille, infiltre une banque et dérobe une importante somme d’argent. En voulant récupérer la coquine petite bestiole au sein de l’établissement bancaire, Norbert rencontre Jacob Kowalski, un Non-Maj qui désire obtenir un prêt pour ouvrir une boulangerie. Sans le savoir, il échange sa sacoche avec celle de Norbert (elles sont identiques), et à peine de retour chez lui, c’est la catastrophe, car elle s’ouvre et plusieurs créatures magiques s’échappent ! Norbert retrouve Jacob à son domicile, et à partir de là, c’est parti pour une grande aventure pour récupérer les animaux, mais pas seulement…
 
Lorsque j’ai loué ce film, je ne savais pas très bien à quoi m’attendre. Et bien c’est une réussite en tous points ! Il y a d’abord le plaisir de plonger à nouveau dans l’ambiance de cet univers si particulier créé par J.K. Rowling. C’est un régal. Et puis il y a le scénario, qui est intéressant et rondement bien mené. On ne s’ennuie pas un instant. Les effets spéciaux sont très réussis et servent l’histoire. On en prend plein les yeux, mais pour la bonne cause. Et pour finir, il y a les quatre personnages principaux, qui sont sympathiques et forcément, attachants. Et le bestiaire, quelle merveille d’imagination ! Ces créatures sont absolument fantastiques.
 
Une excellente surprise donc, un film agréable à visionner, j’ai vraiment bien aimé. J’ai passé un excellent moment derrière ma TV, et je me réjouis de voir la suite.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Maestro le 01/05/2017 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Waoh ! Il y a longtemps qu'un film aussi attendu ne m'avait pas autant réjoui !

Harry Potter fait maintenant partie de ces saga cultes, au même rang que Star Wars ou Indiana Jones. Produire un spin-off sans livre de référence était donc un exercice risqué. Les fans sont aux aguets, les critiques aiguisent leurs couteaux de bouchers, le grand public attend monts et merveilles. Et bien c'est clair : monts et merveilles sont au rendez-vous.

Dans ce film, on suit donc les (més)aventures de Norbert Dragonneau, sorcier spécialistes des animaux magiques, qui se rend aux USA dans un but mystérieux. La valise qu'il trimbale contient, à la manière du ...

2.Posté par Koyolite TSEILA le 01/05/2017 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
En effet, ce que tu dis est très juste, et j'ai oublié de le mentionner dans ma chronique : ici on n'exploite pas le filon Harry Potter, on enrichit cet univers...

3.Posté par Miroirs SF le 05/05/2017 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MiroirsSF
Ca fait très envie tout ça ! Je retiens. Il faudra toutefois que je finisse d'abord de lire la saga d'Harry Potter (et oui... j'ai honte, mais après en avoir eu marre d'attendre la sortie du 6 il y a 10 - 15 ans, j'en étais arrivé à ne pas le lire - mais ça fait clairement parti de mes tares, et il faut vraiment que je me programme un ou deux mois pour relire les cinq premiers et découvrir les deux derniers !).
J'en profite pour m'excuser : j'étais assez absent des blogs ces dernières semaines, pour cause de révisions de concours. Mais le concours en question est terminé, et je peux enfin reprendre le temps de lire et d'écrire !
A bientôt

4.Posté par Koyolite TSEILA le 08/05/2017 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu toute la saga Harry Potter pour apprécier ce film. Bien sûr c'est un plus si c'est le cas. En revanche, je pense qu'il est bien tout de même de s'être au préalable familiarisé avec cet univers, pour bien l'apprécier ici dans ce film. En effet, c'est un bonheur que de s'y replonger.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com