Menu

Notez
Films

        

Le dernier Voyage (2020)


Un article ajouté/rédigé par | 22/05/2021 | Lu 340 fois




Le dernier Voyage (2020)
Dans un futur proche, une mystérieuse lune rouge est exploitée à outrance pour son énergie.

Alors qu’elle change brusquement de trajectoire et fonce droit sur la Terre, Paul W.R, le seul astronaute capable de la détruire, refuse d’accomplir cette mission et disparaît.

Traqué sans relâche, Paul croise la route d’Elma, une adolescente au tempérament explosif qui va l'accompagner dans sa fuite...

Note

Ce film est une adaptation du court métrage Le Dernier voyage de l'énigmatique Paul W.R. (2015) du même réalisateur.

Le Galion des Etoiles *
Science-fiction, Imaginaire et récits maritimes En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Robert YESSOUROUN le 22/05/2021 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yessouroun
Ce titre m'évoque The Last voyage (mal traduit par Panique à bord), 1960, le récit poignant d'un paquebot qui va sombrer au milieu de l'océan.

2.Posté par Hélène DESTREM le 24/05/2021 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HeleneD
"Le dernier voyage" est le premier film que je vois au cinéma depuis sept longs mois...
Film français de science-fiction, je n'en attendais pas grand chose.
Eh bien "pas grand chose", c'était déjà un peu trop. Mon sentiment global à la sortie de la séance était la déception.

L'histoire se déroule dans un futur proche, post-apocalyptique. Une police - ou plutôt une milice - rôde avec des drones et surveille la population. En l'occurrence, ils cherchent Paul WR, seul astronaute capable de sauver la Terre. Ces policiers portent des combinaisons intéressantes, mais on ne comprend pas un mot de ce qu'ils baragouinent à travers leurs casques. J'ai juste capté un "putain", à un moment donné, par déduction. Pourquoi nous rendre inaudible ce qu'ils se racontent ?

Paul WR est joué par Hugo Becker. En cours de fuite, il rencontre une jeune fille, Elma, jouée par Lya Ouassadit-Lessert, qui va l'accompagner. Ces deux personnages portent le film. Ils jouent très bien. Les regards et les attitudes sont justes, forts, puissants même, parfois. Je n'en dirais pas autant de Jean Réno (snif) et de Paul Hamy (respectivement le père et le frère de Paul).
A travers les trois hommes, on nous vend une histoire de famille qui se veut poignante. Hélas, le film rabâche les souvenirs au moyen de flash-back répétitifs, ce qui finit par rendre pesante et pénible cette histoire. On subit une surdose de sentimentalisme, inutile pour l'intrigue. D'autant que l'une des scènes souvenirs n'est pas expliquée et n'a pas de sens...
L'histoire personnelle d'Elma est aussi difficile. On se prend d'amitié pour cette jeune fille qui apporte un peu de vivacité et de peps à l'histoire et à la fuite de Paul. Mais le moment le plus dramatique de sa vie est gâché par une musique inappropriée (voir plus bas).

Le film est un road-movie à la "Mad Max". L'autre référence évidente est "Blade runner". Mais le réalisateur ne s'est pas inspiré de ces films pour créer quelque chose de neuf, non. Il a carrément copié-collé des décors, des ambiances, des véhicules, des styles. Et ce qui m'a beaucoup déçue, c'est que dans ce soi-disant futur proche, on a des pin's (pas démodés du tout !), Elma joue avec une Game boy (?!), les véhicules sont des vieilleries telles une 504 Peugeot et une Honda de 1990 (il me semble)... Et je passe sur le moment où elles prennent leur envol, à la manière du garçon qui s'envole sur son vélo avec E.T. dans son cabas... Mon dieu...
Alors apparemment, le réalisateur a voulu rendre hommage aux années 80. Mais bon sang, ça va finir, cette adoration des années 80 ? Oui, c'était bien, oui, c'était cool (enfin, j'imagine, vu que je n'avais que deux ans quand elles ont débuté). Mais c'était il y a 40 ans, bordel ! Comment peut-on nous servir encore des histoires futuristes avec des produits issus de cette époque et aujourd'hui dépassés ? Qui ça va convaincre ?
Même la musique est une abomination à deux moments précis du film. Pourtant, la bande son colle souvent au genre de la SF. Elle va bien avec les scènes, le rythme, l'ambiance. Et on pardonne au réalisateur d'avoir choisi "Cambodia" de Kim Wilde (sorti en 1981...) comme générique de début. Mais, lors de deux passages émotionnellement forts, voilà qu'on nous balance une chanson décalée avec la voix d'une chanteuse qui casse complètement l'ambiance ! (Je ne connais pas le titre ni l'interprète.) En plus, le volume sonore augmente au même moment, histoire qu'on en ait bien plein les oreilles. J'étais là à me dire : "Mais non... Mais non ! C'est pas possible ! Ça devient enfin intéressant, le suspense monte, et on nous balance cette merde auditive !" Ça a tout cassé, franchement. Minable. Ma plus grosse déception dans ce film.

Niveau scénario, ne cherchez pas la moindre profondeur. On a un message écolo et antinucléaire, OK (j'ai envie de dire, ça aussi, on commence à en souper), mais on n'aura jamais d'explication quant aux motivations et buts des uns et des autres. Aucune explication sur le comportement d'Eliott, par exemple, qui pourtant ajoute un suspense bienvenu et des passages "sympas".
Et alors question cohérence de l'histoire, on touche au sublime. La lune rouge se balade dans l'univers comme ça lui chante, change de trajectoire parce que ça arrange le récit, et modifie même son comportement à loisir. Évoquons aussi brièvement cette absence de pluie sur Terre depuis plus de dix ans - puisque Elma ne l'a jamais vue -, cette absence de forêt et la disparition de la plupart des animaux... sans que ça empêche les humains de se nourrir. Leur seul problème immédiat : le fait que la lune rouge va leur tomber sur la gueule. ^^ Et ils ont les moyens de construire deux fusées dans le style de "Tintin : On a marché sur la Lune" dans un laps de temps très court. Cette fusée en est grotesque, d'ailleurs...

Purée... En bref, quand vous entendez la chanson de Kim Wilde, vous avez compris dans quel genre de film vous plongez.
Le cinéma français n'est pas prêt de faire de la bonne SF ! Et pourtant, combien d'...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.