Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Le Passeur

The Giver



Article rédigé par le 03/07/2015
Lu 235 fois




L’humanité a tiré les conclusions des catastrophes du passé. Désormais, tout se déroule dans un ordre parfait. Une seule personne, le Passeur, possède les souvenirs du passé. Mais se souvenir sans éprouver d’émotions est-il tout simplement possible ?

Présentation du film

Suite à une catastrophe planétaire, l’humanité s’est établie en une série de communautés où tout se déroule sans heurt et sans aucun souvenir du passé. Tout se déroule dans le calme et selon un code strict : couvre-feu, pas de contact, pas de loisirs. Si tout le monde s’y soumet sans problème, c’est parce que c’est pour le bien de la société – et aussi parce que, tous les matins, chacun reçoit une injection ; un médicament, officiellement pour assurer leur bonne santé, mais qui supprime aussi toute émotion.
 
Pour Jonas, Asher et Fiona, ce jour est important. En effet, ils ont maintenant 16 ans et vont se voir attribuer la tâche qu’ils devront remplir dans leur communauté. Alors que ces amis reçoivent des métiers assez classiques, Jonas est choisi pour devenir le nouveau « dépositaire de la mémoire ». Cette fonction n’a rien d’ordinaire, car, comme son nom l’indique, seul le Dépositaire conserve les souvenirs du passé, grâce auxquels il peut régulièrement donner des conseils aux leaders de leur communauté.
 
Désormais, Jonas se rend chaque jour chez le Dépositaire actuel – le « Passeur ». Mais son apprentissage n’est pas une simple transmission de connaissances ou d’événements historiques. Il s’agit avant tout d’apprendre à percevoir les choses. Jonas va ainsi découvrir des sensations qui lui étaient tout à fait inconnues. Ainsi, un jour, il remarque « quelque chose » dans la chevelure de son amie Fiona ; une chose qu’il ne peut nommer : il ne sait même pas ce qu’est une couleur. Peu à peu, le vernis de leur société va se fêler, faisant comprendre à Jonas toute l’horreur qu’elle recèle...
 
Tiré du roman dystopique écrit en 1993 par l’Américaine Lois Lowry, le Passeur doit son existence à l’acteur Jeff Bridges (« Tron », entre autres), qui rêvait de l’adapter à l’écran depuis de nombreuses années. Au départ, il avait espéré voir son propre père (Lloyd Bridges) incarner le rôle du Passeur. Mais les droits d’adaptation appartenant à d’autres, l’acteur ne put jamais réaliser ce rêve avant le décès de Lloyd Bridges, survenu en 1998. Finalement, il a fallu attendre 2013 pour que le film puisse être tourné – principalement en Afrique du Sud.
 
« The Giver » réussit une performance honnête dans les salles, avec des entrées représentant 67 millions de dollars (pour un budget de 25 millions), et ce malgré des critiques assez mitigées, qui lui reprochent de n’avoir pas assez creuser dans les éléments du roman. Il faut indiquer que de nombreuses choses abordées par ledit roman peuvent être assez difficiles à transposer par l’image, mais que pour avoir lu le roman et vu le film, je trouve tout de même qu’un bel effort a été réalisé malgré les défis que cette adaptation devait relever.
 
On regrettera tout de même que le personnage principal, qui a 12 ans dans le roman, en ait 16 ans dans le film et soit interprété par un acteur âgé de 24 ! La raison : céder à la mode des histoires d’adolescents et ajouter une romance, inexistante dans le livre et qui, soyons honnêtes, n’apporte absolument rien de plus à l’histoire.

Source

Wikipédia


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 26/07/2015 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Un film avec mes deux acteurs préférés, à savoir Meryl Streep et Jeff Bridges. Et je n'en avais jamais entendu parler. Merci Thierry pour cette présentation qui m'a donné envie de découvrir ce film. J'ai trouvé Jeff Bridges très crédible dans son rôle du Passeur, comme d'habitude, il est parfait. Meryl est très bien aussi. Je dirai que ce film m'a assez bien plu, même si le scénario est très prévisible et manque de "surprises" ou de piquant. On sent bien l'influence d'oeuvres comme "1984" ou "Le meilleur des Mondes", genres de scénario qui me plaisent bien. J'ajouterai que certains plans de caméra sont excellents, et dans l'ensemble j'aime...

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com