Menu

Notez
Livres

        

Le Livre de sable | El libro de arena | Jorge Luis Borges | 1975


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 20/04/2024 | Lu 549 fois






Le Livre de sable, réédition @ 1983 Gallimard | Illustration de couverture @ Philippe Poncet De La Grave
Le Livre de sable, réédition @ 1983 Gallimard | Illustration de couverture @ Philippe Poncet De La Grave

Illustration et quatrième de couverture

Ce livre comporte treize nouvelles. Ce nombre est le fruit du hasard ou de la fatalité – ici les deux mots sont strictement synonymes – et n'a rien de magique. Si de tous ces écrits je ne devais en conserver qu'un seul, je crois que je conserverais Le congrès, qui est à la fois le plus autobiographique (celui qui fait le plus appel aux souvenirs) et le plus fantastique.

J'ai voulu rester fidèle, dans ces exercices d'aveugle, à l'exemple de Wells, en conjuguant avec un style simple, parfois presque oral, un argument impossible. Le lecteur curieux peut ajouter les noms de Swift et d'Edgar Allan Poe.

Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour cette entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue.

J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps.

Sommaire :

- L'Autre
- Ulrica
- Le Congrès
- There are more things
- La Secte des Trente
- La Nuit des dons
- Le Miroir et le masque
- UNDR
- Utopie d'un homme qui est fatiguée
- Le Stratagème
- Avelino Arredondo
- Le Disque
- Le Livre de sable

Fiche de lecture

Treize nouvelles, comme autant de voyages fantastiques... mais où ? En soi-même, en la psyché humaine et dans le monde des mots.

En treize nouvelles, l’auteur explore ses concepts chers que sont l’infini et les mots en les faisant surgir dans un monde réel, ce qui est la définition même du fantastique. Ceci par le biais d’une écriture simple et fluide, comme du sable qui coule des mains.
 
Borges ne propose ni n’impose d’explications ou d’hypothèses à ces surgissements fantastiques. Elles sont. Elles existent.
 
Et il nous les expose parfois de façon très brève, par exemple dans « Le Disque » et « Le Livre de sable » ou parfois plus conséquentes, comme dans « Le Congrès » ou « Avelino Arredondo ».
 
Un peu comme des sables mouvants ou autres fluides dits « non-newtoniens » : ceux-ci sont liquides si on ne bouge pas mais deviennent solides quand ils sont soumis à une force.
 
Borges, dans ce recueil, nous livre toujours un matériau pour construire ce que l’on veut. Avec « Le Livre de sable », il nous invite à nous saisir de ce « sable » pour continuer ses treize châteaux faits en et autour des mots, des individualités et de l’infini.
 
Pour ma part, j’ai toujours une pelle et un seau pour jouer avec du sable, même passé l’âge de l’enfance. Et vous ?

Jacques BELLEZIT
Copyright @ Jacques Bellezit pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.